Dossier d’œuvre architecture IA16001354 | Réalisé par
  • inventaire topographique, Communauté de communes du Confolentais
Église Saint-Claud
Auteur
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté de communes du Confolentais - Champagne-Mouton
  • Commune Chassiecq
  • Cadastre 1986 C1 117

L'église date vraisemblablement de la fin du XIIe siècle. La voûte de la nef, effondrée, a été remplacée par une charpente apparente à une date indéterminée. En 1863 la voûte du choeur a été refaite en briques. Le clocher et la façade ont été restaurés au XIXe siècle. En 1897, une cloche est achetée à Vauthier, fondeur de cloches à Saint-Emilion. A la fin du XXe siècle, l'ensemble a été de nouveau restauré, la fin des travaux date de 1997.

L'église est de plan allongé, à un seul vaisseau couvert en longs pans en tuile creuse et un clocher à l'est dont la partie inférieure est occupée par le choeur de l'église, couvert d'un toit en pavillon en ardoise. La partie supérieure du clocher est éclairée de trois baies au nord, au sud et à l'est. Une grande baie en plein cintre éclaire le choeur. A la jointure du clocher et du contrefort, au nord, se trouve un chapiteau remployé représentant deux visages humains. La façade ouest, mur pignon, présente un portail, en plein cintre, à deux voussures à claveaux plats, surmontées d'une archivolte en demi-cercle qui se continue en bandeau de part et d'autre du portail. L'élément décoratif de la façade est le bandeau surmontant le portail, constitué de modillons liés par des arcatures. Certains modillons sont ornés de têtes humaines. Au-dessus de ce bandeau se trouve une fenêtre en plein cintre. De part et d'autre de la façade sont des contreforts, celui de gauche est plat et monte du sol au sommet de l'élévation, celui de droite est biais et s'arrête au bandeau. Les élévations nord et sud sont épaulées chacune de deux contreforts. Les élévations intérieures nord et sud ont conservé chacune un pilastre et une colonne avec leur chapiteau. Celui de gauche est orné de têtes de lions aux angles, celui de droite est à motif géométrique avec des spirales aux angles. Le choeur est précédé d'un arc triomphal soutenu par un faisceau de colonnes dont les chapiteaux sont ornés aux angles de boutons à motifs floraux. Les élévations nord et sud du choeur sont pourvus d'arcatures, dont une percée d'une baie largement ébrasée, et décentrée. Le chapiteau de droite de l'arcature surmontant la fenêtre de gauche est orné aux angles de coquilles Saint-Jacques ou de palmettes. Le sol est constitué de dalles de pierre et de quelques pierres tombales.

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
    • calcaire moellon
  • Toits
    tuile creuse, ardoise
  • Plans
    plan allongé
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • toit en pavillon
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • tête humaine
    • ornement végétal
    • lion
  • Précision représentations

    Certains modillons sous le bandeau de la façade sont sculptés de têtes humaines ainsi qu'un chapiteau remployé sur l'élévation nord du clocher. Les chapiteaux des colonnes de la nef, de l'entrée du choeur et du choeur ont des ornements végétaux à l'exception du chapiteau du pilier de gauche de la nef orné de têtes de lions et du chapiteau de droite de la fenêtre gauche du choeur orné de coquilles Saint-Jacques ou de palmettes.

  • Statut de la propriété
    propriété de l'Etat

Documents d'archives

  • Travaux divers à l'église de 1841 à 1884. En 1897, achat d'une clocher à Vauthier, fondeur de cloches à Saint-Emilion et réparation au clocher.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Chassiecq
  • Casier archéologique [documents établis par le service des Monuments historiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur des édifices protégés ou destinés à l'être].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
    2 p., 2 fig.

Bibliographie

  • Cadet, Alberte. Les saints patrons des églises romanes de Charente. Bulletin de la société d'études folkloriques du Centre-Ouest, t. 10, 1976.

    p. 362
  • Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc, Poitou-Saintonge-Angoumois.

    p. 164
  • Dujardin Véronique, Moinot Emilie, Ourry Yann. Le Confolentais : entre Poitou, Charente et Limousin. Images du patrimoine n° 243, Geste éditions, 2007.

    p. 87
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 67-68
  • Nanglard, abbé J. dir. Livre des fiefs de Guillaume de Blaye. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 7e série, tome 5, 1904-1905.

    p. 284
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 4.

    p. 207-209, 522-523
  • Rempnoulx-Duvignaud, André. Notes sur la baronnie de Champagne-Mouton en Poitou (Charente), Bulletins de la Société archéologique et historique de la Charente, 5e série, tome VI, 1883.

    p. 64
Date d'enquête 2003 ; Date(s) de rédaction 2003