Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église Saint-Chartier de Javarzay à Chef-Boutonne.

Dossier IA79004178 réalisé en 2014

Fiche

Ancien prieuré bénédictin et siège d'une ancienne paroisse, l'église de Javarzay est dédiée à Chartier, saint qui aurait vécu au 6e siècle dans le Berry. Elle s'élève à l'est de Chef-Boutonne, près du château reconstruit au 16e siècle par François de Rochechouart. L'église se caractérise par une architecture aux volumes équilibrés et par la qualité de sa construction.

L'église Saint-Chartier, dont la date de fondation est inconnue, est citée pour la première fois en 1081 dans un acte de donation à l'abbaye Saint-Jean de Montierneuf à Poitiers. Au siècle suivant, dans les années 1140, une nouvelle église est construite dont il subsiste aujourd'hui la nef et le transept.

Le chœur est reconstruit au début du 16e siècle sans doute à la demande de François de Rochechouart, commanditaire du château voisin. La donation de nombreuses reliques (aujourd'hui disparues) faite par le cardinal Raymond Perrault en 1505 a peut-être incité François de Rochechouart à embellir ou à agrandir l'édifice pour y accueillir des pèlerins.

L'église abrite alors le tombeau de la famille de Rochechouart. Placé à l'entrée du chœur, il a été détruit (ainsi que les autres plaques tombales de l'église) dans les années 1870.

L'église est protégée au titre des monuments historiques en 1840. Deux campagnes de restauration sont menées au 19e siècle : dans les années 1850 par P.-T. Segrétain (couverture, mur sud de la nef...) puis dans les années 1870 par V. Loué. Ces derniers travaux, notamment la surélévation du sol et la destruction des tombes et des autels de la nef, ont été très critiqués par les archéologues contemporains. Au cours du 20e siècle, d'autres travaux (clocher, façade...) ont contribué à la consolidation et à la mise en valeur de l'église.

De belles dimensions (45 m. de longueur, 12,50 m. de hauteur dans la nef), l'église Saint-Chartier présente une architecture soignée, où la pierre de taille est utilisée en parement tant pour la partie romane (nef et transept) que pour le chœur de style gothique flamboyant.

La façade compte deux niveaux horizontaux surmontés d'un pignon. Deux contreforts plats confortent les angles et deux autres, ajoutés sans doute pour consolider le frontispice, s'élèvent de part et d'autre du portail. Celui-ci, dont la voussure est composée de quatre rouleaux nus (sans décor), est encadré par deux arcades aveugles. À gauche, elles conservent les vestiges d'une imposte ornée de fleurs dans des cercles.

Le premier niveau de la façade est séparé du deuxième par une corniche qui concentre le décor de la façade. Les modillons portent des têtes humaines, animales, des masques... Entre eux prennent place des métopes sculptées de motifs géométriques, de feuillages et de deux scènes figurées : l'Agneau avec une croix, symbole du Christ, représenté au-dessus du portail et, à droite de ce dernier, une métope ornée d'un personnage en marche portant un baluchon et suivi d'un animal (?) cabré.

L'intérieur de l'édifice roman (nef à collatéraux et transept) présente des volumes équilibrés. L'arc brisé, utilisé par les architectes à partir du 12e siècle, y règne et confère à la structure une grande stabilité.

L'ensemble est voûté. Les voûtes en berceau brisé du vaisseau central et des collatéraux de la nef sont soutenues par des arcs doubleaux brisés. Les piliers portant la voûte centrale de la nef sont reliés par de grands arcs également brisés.

Ces piliers, complexes, sont composés de quatre grosses demi-colonnes et de quatre demi-colonnes d'un plus petit diamètre. Les chapiteaux sont presque tous sculptés avec sobriété. Les feuillages sont parfois juste esquissés ; peut-être étaient-ils peints. Quelques chapiteaux présentent un décor plus marquant : têtes humaines saillantes ; têtes de chèvre surmontant un rang de feuillage, lapin entre deux lions... La qualité de la sculpture est moindre que celle de l'architecture.

Les murs des collatéraux sont rythmés par des colonnes engagées aux chapiteaux majoritairement sans décor. Entre les colonnes ouvrent des baies en plein cintre flanquées de colonnettes aux chapiteaux nus. Reprises au 19e siècle, les baies s'inscrivent dans des arcades en plein cintre garnies d'un tore.

Un transept assure la transition avec le chœur, réservé aux religieux. La croisée est couverte par une coupole circulaire portée par des pendentifs dont les pierres sont disposées en losange ; cette mise en œuvre accentue l'effet d'élancement produit par les pendentifs. Le tracé circulaire de la coupole et les pendentifs évoquent les églises de Saintonge. En Poitou, les coupoles sont majoritairement octogonales et portées par des trompes (petites voûtes).

Fermant l'église à l'est, le mur de chevet est percé de trois hautes baies gothiques éclairant le chœur et les chapelles latérales. Ces trois espaces, aussi larges que le transept, communiquent entre eux par de hautes arcades aux moulures prismatiques. Ils sont couverts de voûtes sur croisée d'ogives et liernes dont les clefs sont ornées de blasons de la famille de Rochechouart. Extérieurement, de puissants contreforts contrebutent les poussées des voûtes, consolidant les murs ajourés de baies.

Vocablessaint Chartier
Dénominationsprieuré, église paroissiale
Aire d'étude et cantonPays Mellois - Chef-Boutonne
AdresseCommune : Chef-Boutonne
Lieu-dit : Javarzay
Adresse : place des
Martyrs de la Résistance
Cadastre : ancien cadastre (sans date) C 103 ; 2012 AD 49
Période(s)Principale : 2e quart 12e siècle , (?)
Secondaire : 1er quart 16e siècle , (?)
Auteur(s)Auteur : Rochechouart (de) François
Rochechouart (de) François

Commanditaire (?)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Segrétain Pierre Théophile
Segrétain Pierre Théophile

Architecte.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Loué Victor, Auguste
Loué Victor, Auguste (31 août 1836 - 30 juillet 1890)

Architecte


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Aire d'étude : patrimoine roman (édifice étudié par Christine Sarrazin).

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1840
Précisions sur la protection

Eglise de Javarzay : classement par liste de 1840.

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1659, avril : procès-verbal de visite des églises de l'archiprêtré de Melle par Jean de Nogeret, curé de Mazières-sur-Béronne.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 2 E 1 Mazières-sur-Béronne
  • 1702, 17 juillet : prise de possession de ce prieuré par Antoine Joubert, prêtre, comme fondé de procuration de Matthieu Citoys, clerc tonsuré du diocèse de Poitiers. 1903, 5 juin : prise de possession par Pierre Habert, prêtre du diocèse de Poitiers.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 3 E 9249
  • 1769 : visite épiscopale de Mgr Beaupoil de Saint-Aulaire.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 14 F 169 (copie), p. 73
  • Eglise de Javarzay. Correspondance : travaux et financements, devis ; projet de l'installation de l'éclairage électrique ; projet de vitrail ; dégradations ; remplacement de la cloche. 1853-1939. Dossier Travaux : Réparation des toitures ; réfection de la nef, de la couverture du chœur ; remise en état de la charpente et de la couverture de la nef. 1913-1968)

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : 0081/079/0010. N° doc. : 0081/079/0044
  • Casier archéologique [documents établis par le service des Monuments historiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur des édifices protégés ou destinés à l'être].

    5 p. : 15 fig. : 1 plan, 3 élévations, 2 coupes. Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
  • Direction régionale des Affaires culturelles de Poitou-Charentes (Conservation régionale des Monuments historiques). Eglise Saint-Chartier de Javarzay. Chef-Boutonne. Deux-Sèvres : dossier documentaire de protection.

    Direction régionale des affaires culturelles de Poitou-Charentes, Conservation régionale des monuments historiques, Poitiers
Documents figurés
  • Corpus des dessins d'Arthur Bouneault.

    Médiathèque centrale Pierre-Moinot, Niort
  • Travaux de Segretain, architecte (44 plan d'églises), 18.. : plan.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 4 N
  • Eglise de Javarzay. Elévation de la façade latérale nord. Coupe longitudinale. Loué Victor, Auguste. 1868/05/05.

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : 0082/079/2003. N° doc. : 006684
  • Eglise de Javarzay. Elévations de la façade principale, état actuel et état restauré. Coupe transversale. Loué Victor, Auguste. 1868/05/05.

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : 0082/079/2003. N° doc : 006685
  • Eglise de Javarzay. Plan général. Loué Victor, Auguste. 1868/05/05.

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : 0082/079/2003. N° : 006683
  • Eglise de Javarzay. Coupe du carré du transept. 1912/06/16 (?)

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : 0082/079/2003. N° doc : 028617 (003)
  • Eglise de Javarzay. Coupe du carré du transept. 1912/06/12.

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : 0082/079/2003. N° doc. : 028617 (002).
  • Eglise de Javarzay. Plan du transept.

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : 0082/079/2003. N° doc. : 028617 (001)
Bibliographie
  • Arnauld, Charles. Monuments religieux, militaires et civils du Poitou, Deux-Sèvres. Niort : Robin, 1843.

    p. 85-90.
  • Beauchet-Filleau, Henri. Les reliques de Javarzay et le cardinal Raymond Perrault. Bulletin de la société de statistique du département des Deux-Sèvres, t. 5, 1882-1884.

    p. 155-159.
  • Berthelé, Joseph. Carnet de voyage d'un antiquaire poitevin. Paris : Lechevalier ; Montpellier : Calas, 1896, p. 71, 200.

    p. 256. Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : BL 809
  • Camus, Marie-Thérèse. Les oiseaux dans la sculpture du Poitou roman. Mémoires de la Société des Antiquaires de l'Ouest, 4e série, t. 11, 1967-1970.

    p. 16, 24, 31 (n. 26), 32, 34, ill. pl. 28.
  • Camus, Marie-Thérèse, Carpentier, Elizabeth, Amelot, Jean-François. Sculpture romane du Poitou. Le temps des chefs d'oeuvre. Paris : Éditions A. et J. Picard, 2009.

    p. 102, 300, 339, 445. Fig. 191, 368, 500
  • Connoué, Charles. Les églises de Saintonge 1952-1961. T. 3, Saintes : Delavaud, 1959.

    p. 93-95.
  • Crozet, René. L´art roman en Poitou. Paris : Laurens, 1948.

    p. 116, 120, 127, 129, 131, 133, 138, 139, 146, 152, 153, 156, 164, 165, 172, 173, 181, 197, 213, 214, 219, 221, 227, 228, 230, 233, 264, 273, 277 : 1 pl. Médiathèque, Thouars : 944.6
  • Crozet, René. L'art roman en Saintonge. Paris : Picard, 1971.

    p. 63, 176.
  • Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc, Poitou-Saintonge-Angoumois.

    p. 46-47 : 1 ill.
  • Desaivre, Léo. François de Rochechouart, gouverneur de Gênes, et le manuscrit 1956 de la bibliothèque de l'Arsenal. Bulletin de la société des Antiquaires de l'Ouest, 2e s., t. 8, 1898-1900.

    p. 578-579.
  • Doray, Jean. Le service des Monuments historiques en Deux-Sèvres : ses débuts et son premier architecte, Pierre Théophile Segretain. Bulletin de la société historique et scientifique des Deux-Sèvres, 2e s., t. 16, 1983.

    p. 172, 180, 183, 186, 187.
  • Labande-Mailfert, Yvonne. Poitou roman. 2e édition. La Pierre-qui-Vire : Zodiaque, 1962 (La nuit des temps, 5).

    p. 36.
  • Piard, Constant. Javarzay, le prieuré, l'église, le château. Chef-Boutonne : Imprimerie typographique A. Moreau et Cie, 1921.

  • Poignat, Maurice. Histoire des communes des Deux-Sèvres (vol. 2). Le pays mellois. Brioux-sur-Boutonne, Celles-sur-Belle, Chef-Boutonne, Lezay, Melle, Sauzé-Vaussais. Niort : Editions du Terroir, 1982.

    p. 167-168
  • Simonnaud, R. Communication à la séance du 11 janvier. Bulletins et Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1989.

    p. 8
  • Simonnaud, R. Communication au Congrès régional des Sociétés Savantes. Confolens, 17-18 septembre. Bulletins et Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1988.

    p. 164.
Multimedia
  • Site Internet du diocèse de Poitiers : http://www.diocese-poitiers.com.fr. Consulté le 6 mai 2014.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Sarrazin Christine