Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Vivien

Dossier IA00059026 réalisé en 1987

Fiche

Vocablessaint Vivien
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonPays Ouest-Charente - pays du Cognac - Cognac-Nord
AdresseCommune : Cherves-Richemont
Lieu-dit : Cherves
Cadastre : 1825 C 264 ; 1988 AK 156 ; 2011 AN 23

La paroisse est donnée au 11e siècle à l´abbaye Saint-Léger-d´Ebreuil, dans l´Allier, qui l´unit à son prieuré Saint-Léger-de-Cognac. L´église date en partie du 12e siècle. Elle a été endommagée au cours des guerres de religion. Selon Abadie, la charpente de la nef aurait été refaite en 1607. Selon Nanglard, l´église aurait été restaurée entre 1732 et 1736, puis en 1882. Le retable a été réalisé pour le mariage de Marie Anne Thérèse Chesnel, propriétaire du château Fresnel, et de Louis Guillouët, comte d´Orvillliers, en 1747. La tribune a été construite en 1863 et la chapelle sud, aujourd'hui détruite, en 1875.

Période(s)Principale : 4e quart 11e siècle
Principale : 12e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L´église Saint-Vivien se trouve dans le bourg de Cherves (ancienne commune de Cherves-de-Cognac, aujourd'hui Cherves-Richemont), dans l´ancien diocèse de Saintes.

L´édifice se compose d´une nef de trois travées couvertes chacune d´une coupole sur pendentifs, d´un chœur constitué par une travée droite et une abside semi-circulaire. Des chapelles, moins longues que la troisième travée et ne formant donc pas un véritable transept, sont adossées à celle-ci au nord comme au sud, la chapelle septentrionale étant surmontée d´un clocher.

La façade présente deux niveaux encadrés de contreforts plats montant jusqu´à la deuxième corniche. La voussure du portail est constituée de quatre rouleaux surmontés d´une archivolte ornée de pointes de diamant. Ces rouleaux retombent sur des colonnes à chapiteaux ornés de bagues.

Une corniche sans modillon sépare les deux niveaux. Une fenêtre s´appuie directement sur cette corniche, au-dessus du portail. Elle est encadrée d´une paire de colonnes et d´une archivolte ornée de fleurettes.

Le deuxième niveau est surmonté d´une corniche à modillons et d´un pignon triangulaire découvert.

Les fenêtres de la nef sont encadrées de colonnettes qui portent un rouleau surmonté d´une archivolte ornée de motifs géométriques (pointes de diamant pour la fenêtre nord de la première travée et la fenêtre sud de la deuxième travée ; damier pour la fenêtre nord de la deuxième travée, cordelette pour la fenêtre sud de la première travée). Certains contreforts plats et étroits ont été renforcés, notamment ceux qui se trouvent à la jonction de la première et de la deuxième travées de la nef. Cette dernière a été surélevée ; au niveau du comble, des jours sans linteau s´ouvrent directement sous le toit.

Le clocher carré est élevé au-dessus de la chapelle nord ; il est renforcé, sur ses angles, de contreforts dépassant son premier étage. Sa souche très élevée est nue ; son étage a ses côtés percés d´une baie, dans un rouleau surmonté d´une archivolte ornée de pointes de diamant. Une flèche conique en pierre, élancée, aux côtés imbriqués, le surmonte, mais les pinacles des angles ont disparu. L´escalier d´accès au clocher a été aménagé hors-œuvre au sud-ouest de cette chapelle, entre son mur ouest et le mur gouttereau nord de la nef.

Le chevet semi-circulaire est rythmé par six contreforts-colonnes dont les bases présentent deux tores qui se prolongent sur le soubassement. Leurs chapiteaux, sans décor sculpté, supportent la corniche. Entre les contreforts prennent place cinq arcades percées de baies au nord, dans l´axe (murée pour l´installation du retable) et au sud. Les arcades nord-est et sud-est semblent avoir toujours été aveugles. Les cinq archivoltes sont ornées de pointes de diamant. Les cinq arcades sont encadrées de colonnettes dont les tailloirs se prolongent en formant un bandeau dans les deux arcades aveugles. La colonnette gauche de la baie d´axe a disparu. La corniche s´appuie sur dix-huit modillons sculptés représentant des têtes humaines, un musicien (joueur de harpe), un atlante, un homme assis, une tête d´animal, des tonnelets, une ornementation à forme végétale (copeau). Certains modillons semblent refaits (tonnelets).

Les trois travées de la nef, éclairées par de petites fenêtres au nord comme au sud, sont séparées par des colonnes sur dosseret qui portent les arcs doubleaux, légèrement brisés, et les arcs formerets qui soutiennent les coupoles sur pendentifs. La corniche qui souligne la coupole de la première travée ne porte pas de décor ; la deuxième est ornée de damiers et la troisième de festons affrontés. L´extrados des grands arcs de cette dernière travée est sculpté de pointes de diamant. La troisième coupole est percée d´une baie à l´est. Les chapiteaux ont des boules dans les angles ; leurs tailloirs et leurs astragales se prolongent sur les dosserets, de même que les bases, moulurées d´une scotie entre deux tores inégaux. Une tribune surmonte partiellement la première travée.

La chapelle adossée au sud est moderne ; on y accède par un arc en berceau percé dans le mur gouttereau.

La chapelle nord a une longueur, hors absidiole, correspondant à environ la moitié de la longueur de la troisième travée. Elle est couverte d´une petite coupole sur pendentifs et supporte le clocher carré surmonté d´une flèche en pierre. Une absidiole semi-circulaire couverte en cul-de-four s´ouvre à l´est. L´accès à l´escalier du clocher se fait dans l´angle sud-ouest de la chapelle, par une porte aménagée dans le mur ouest. Sous cette chapelle se trouve une crypte ossuaire.

La nef est séparée du chœur par un arc triomphal qui repose sur trois colonnes. Les tailloirs ornés de damiers des chapiteaux se prolongent et forment une corniche sous le cul-de-four de l´abside. Le retable aménagé dans celle-ci masque la fenêtre d´axe.

Murscalcaire pierre de taille
Toittuile creuse, calcaire en couverture
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
coupole en pendentifs
cul-de-four
Couverturesflèche en maçonnerie
flèche polygonale
toit à longs pans croupe ronde
pignon couvert
pignon découvert
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour
Techniquessculpture
vitrail
Représentationsornement géométrique, damier, billette ornement figuré, tête, musicien ornement animal ornement en forme d'objet, tonneau ornement végétal
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1988/03/29
Précisions sur la protection

Eglise Saint-Vivien (cad. AK 156) : classement par arrêté du 29 mars 1988.

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1806, 7 janvier. Arrêté pris " pour pourvoir au réparation de notre eglises et presbitères ".

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O, Cherves
  • 1820, 2 juillet. Lettre du maire au ministre de l'Intérieur : " l'église de la commune se trouve dans l'état du plus grand délabrement : la charpente de l'église et une partie de la voûte menacent de s'écrouler ".

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O, Cherves
  • 1837-1838 : remplacement de la cloche. - 1837, 16 septembre. Le maire est autorisé à remplacer la cloche dont la " commune est privée depuis huit mois ". - 1837, 21 novembre. Marché passé avec Marasté, fondeur à Cognac. - 1838, 27 mai. Facture de Marasté pour la refonte de la cloche. - 1838, 27 août. Paiement de 76 F à Godichaud, charpentier, et de 149,04 F à Jean Riché, maréchal, pour travaux fournis lors de la pose de la cloche.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O, Cherves
  • 1891, 21 mars. Paiement de 610 F à Pierre Roux, entrepreneur au Ferry ou Ferit, " pour avoir refait les joints du clocher et de la tourelle qui se trouve dans le sanctuaire et le clocher, ainsi que le pignon de l'église, une partie du sanctuaire avec fourniture et façon (370 F), réparation à la couverture (10 F), etc. ".

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O, Cherves
  • 1801 : réponse du maire à la circulaire du 15 prairial an IX [4 juin 1801] concernant l'état des édifices cultuels.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : 5 V 1
  • 1845, 9 mai. Lettre du curé à l'évêque : il y a beaucoup de réparations à faire à la couverture de l'église.

    Archives diocésaines de la Charente, Angoulême : Cherves, CHG 2
  • Casier archéologique [documents établis par le service des Monuments historiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur des édifices protégés ou destinés à l'être].

    2 p., 4 fig Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
Documents figurés
  • " Église de Cherves ". Sans date [1850]. Plan coté. Encre. 360 x 227 mm.

    Archives diocésaines de la Charente, Angoulême : Cherves, CHG 3
  • " 197. Cherves-de-Cognac (Charente). L'église. (XIIe siècle). Entablement à modillons finement exécutés ". Sans date [1ère moitié XXe siècle]. H. Girard, Editeur, Cognac. Carte postale. [Musée de Cognac : 72.7.45].

    Musée, Cognac : 72.7.45
  • [Cherves. Prieuré, façade, abside, clocher et élévation latérale, 1/2 plan du choeur. " L'appui de la croisée de la petite abside est à la hauteur du clos de bâti des colonnettes ". 1843-1844. Abadie]. 221 x 295 mm. Crayon. [Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont. Carnet 21, vue 82].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : Carnet 21, vue 82
  • [Cherves. Prieuré, coupe longitudinale. " Le choeur est masqué par une boiserie à la Louis XIV ", " charpente faite en 1607 ". 1843-1844. Abadie]. 221 x 295 mm. Crayon. [Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont. Carnet 21, vue 83].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : Carnet 21, vue 83
  • [Cherves. Prieuré, élévation latérale, 2 croquis : " naissance des voûtes en arcs doubleaux ", " la naissance des arcs à 030 au-dessus de la corniche du transept ". 1843-1844. Abadie]. 221 x 295 mm. Crayon. [Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont. Carnet 21, vue 85].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : Carnet 21, vue 85
  • [Cherves. Prieuré, coupe du clocher et du transept, plan. 1843-1844. Abadie]. 221 x 295 mm. Crayon. [Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont. Carnet 21, vue 84].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : Carnet 21, vue 84
Bibliographie
  • Bernard, Paul. Compte-rendu de la Promenade archéologique du jeudi 7 juillet 1932. Recueil de la Commission des Arts de la Charente-Inférieure, tome 21, 1932-1939.

    p. 46
  • Cadet, Alberte. Les cloches de nos provinces. Société d'Etudes folkloriques du Centre-Ouest, 1972, numéro spécial.

    p. 155
  • Chappuis, René. Églises romanes françaises comportant plusieurs coupoles. Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1968.

    p. 131
  • Connoué, Charles. Les églises de Saintonge 1952-1961. T. 3, Saintes : Delavaud, 1959.

    p. 61-62
  • Crozet, René. La primitive église de Jarnac. Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1959.

    p. 71
  • Crozet, René. L'art roman en Saintonge. Paris : Picard, 1971.

    p. 57, 84, 86, 95, 109, 118, 167, 172, 173
  • Daras, Charles. Dictionnaire des églises de France, tome IIIc. Paris : Laffont, 1967.

    p. 48
  • Daras, Charles. La cathédrale d'Angoulême. Bulletins et Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1941.

    p. 166
  • Daras, Charles. Les églises à file de coupoles dérivées de la cathédrale d'Angoulême en Aquitaine. Cahiers de civilisation médiévale, tome 6, 1963.

    p. 56
  • Daras, Charles. Les remaniements de l'architecture religieuse en Angoumois au cours de la guerre de Cent Ans. Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1949-1950.

    p. 15
  • Dubourg-Noves, Pierre. Quelques réflexions sur les églises à coupoles des diocèses d'Angoulême et de Saintes. Bulletin de la société des Antiquaires de l'Ouest, 4e série, t. 15, 1979-1980.

    p. 462, 473, 475, plan p. 440
  • George, Jean. Aperçu général sur les églises de la Charente. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 8ème série, tome 22, 1932.

    p. 24, 30, 32
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 76-77
  • Lefèvre-Pontalis, Eugène. L'école du Périgord n'existe pas. Bulletin monumental, tome 82, 1923.

    p. 32
  • Lotte, René ; Constantin, C. Comptes rendus. Communication de Pierre Dubourg-Noves. Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1977-1978.

    p. XCVI
  • Maître, Gabriel. Les cloches de Cherves-de-Cognac. Revue de la Société d'études folkloriques Centre-Ouest, tome 8, 1974.

    p. 17-22
  • Maitre, Gabriel. Les mystères de la Templerie de Cherves-Richemont près Cognac. Aguiaine - Revue de la Société d'études folkloriques Centre-Ouest, 1988.

    p. 626
  • Martin-Civat, Pierre. Communication à la séabce du 8 février 1933. Bulletins et mémoires de la société archéologiques et historiques de la Charente, 8e série, tome 23, 1933.

    p. LI
  • Martin-Civat, Pierre. La paroisse Notre-Dame et le culte de la Vierge à Cognac sous l'Ancien Régime. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, huitième série, tome 16, 1925.

    p. 138
  • Martin-Civat, Pierre. Relations entre Cognac et Ebreuil-sur-Sioule aux XIe et XIIe siècles. Mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1950, 1949-1950.

    p. 78
  • Marvaud, François. Études historiques sur la ville de Cognac et l'arrondissement. Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente, deuxième série, tome 2, 1856-1858.

    p. 57
  • Michon, abbé Jean-Hippolyte. Statistique monumentale de la Charente / ill. Zadig Rivaud, Jules Geynet, Monsieur de Lafargue Tauzia, Paul Abadie, Éditions Fabvre. Paris ; Angoulême : Derache, libraire, rue du Bouloy, 7, 1844.

    p. 296
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 3.

    p. 378-380, 384-385, 530
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 4.

    p. 431-432, 436-437
  • Ternet, Sylvie. Les églises romanes d'Angoumois. Tome I. Bâtisseurs et modes de construction en Angoumois roman. Paris : Le Croît vif, 2006.

    p. 258

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Riou Yves-Jean - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Sarrazin Christine