Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Trojan

Dossier IA00058978 réalisé en 1987

Fiche

Vocablessaint Trojan
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonPays Ouest-Charente - pays du Cognac - Cognac-Nord
AdresseCommune : Boutiers-Saint-Trojan
Lieu-dit : Saint-Trojan
Cadastre : cadastre ancien s. d. C 845 ; 2014 AR 231

La nef et le chœur datent du 11e siècle ; l'abside et le clocher sont du 12e siècle, l'ensemble a été remanié à de multiples reprises. La nef a été surélevée à une date indéterminée.

Période(s)Principale : 11e siècle
Principale : 12e siècle
Secondaire : 19e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Située dans le bourg de Saint-Trojan (actuelle commune de Boutiers-Saint-Trojan), l´église dépendait de l´abbaye Saint-Cybard d´Angoulême.

L´église se compose d´une large nef charpentée, d´une travée plus étroite qui est l´ancienne travée sous clocher et d´un chœur semi-circulaire. Un clocher plus récent a été aménagé au sommet de l´ancien escalier hors-œuvre qui permettait l´accès à l´ancien clocher et adossé au sud-ouest de l´ancienne travée sous clocher.

L´élévation nord du chœur et, en partie, la façade, sont construites en petit appareil et plusieurs fenêtres sont couvertes d´un arc monolithe en plein cintre sur lequel sont gravés en trompe-l´œil des claveaux. La nef a été surélevée en pierre de taille.

La façade occidentale est construite en petits moellons irréguliers en partie basse et en pierre de taille en partie supérieure. Le portail s´ouvre dans un petit avant-corps couronné d´un fronton. Sa voussure se compose de deux rouleaux en plein cintre portés par des colonnes à base formées de tores épais et chapiteaux ornés de rinceaux. Le rouleau interne est orné de boudins, disposés suivant l´axe et dessinant des petits lobes, au-dessus desquels se déploie une ligne de dents de scie ; le rouleau externe est mouluré de baguettes et tores ; une petite moulure à dents de scie couvre leur angle rentrant.

Le portail est encadré de deux tombeaux, chacun taillé dans un seul bloc de calcaire, qui pourraient dater du 12e siècle. Les petites faces du tombeau nord sont ornées d´un arc et la grande face de quatre arcs séparés dans l´écoinçon par un motif végétal à trois éléments. Les trois pans du dessus du tombeau sud sont encadrés par une moulure. Le grand côté visible est sculpté de quatre arcs en plein cintre soulignés par une rangée de dents de scie. L´un des petits côtés est décoré d´un seul arc similaire.

Au-dessus du portail subsistent plusieurs modillons qui devaient supporter vraisemblablement un porche.

Les corniches de l´ancienne travée sous clocher et de l´abside conservent un ensemble de vingt-huit modillons, numérotés en partant du sud. Un puissant contrefort sépare, au nord, l´ancienne travée sous clocher de l´abside.

La corniche de l´ancienne travée sous clocher est ornée de fortes billettes au nord comme au sud (cette dernière est en partie tronquée par la construction du nouveau clocher) et portée par des modillons sculptés (n° 1, 2, 24 à 28) de plus gros volume que ceux de l´abside et d´un style qui semble plus ancien.

Le premier modillon, sur l´ancienne travée sous clocher, porte deux personnages (couple ?) nus, représentés de face, un bras sur l´épaule l´un de l´autre ; le visage ovale, maladroitement sculpté, consiste en deux yeux et un nez en relief et une bouche figurée par un trait gravé. Sur le sixième modillon, un personnage coiffé d´un casque pointu porte un bouclier allongé et est armé d´une courte épée qu´il porte de la main droite. Le personnage barbu du modillon n° 8 est assis de profil, tourné vers la droite, jambes croisées, le bras droit semblant replié derrière le dos. Le personnage masculin accroupi de face sur le modillon n° 10 tient dans la main gauche une longue branche feuillue. D´autres hommes sont figurés : une tête barbue de face (n° 11), un acrobate avec la tête passée entre les jambes (n° 12), un homme représenté à mi-corps et portant les mains sur ses oreilles (n° 14).

Parmi les animaux, on distingue un bucrane (n° 25), une probable tête de chien à gueule plate, les deux pattes avant appuyées sur la moulure limitant en bas le modillon (n° 4), une autre tête probable de chien à gueule plate et aux yeux en fort relief (n° 13). Le modillon n° 15 porte à gauche un quadrupède debout sur les pattes arrières, la tête retournée vers la droite ; sous celle-ci se trouve une autre tête, peut-être de chien ou d´ours. D´autres animaux ne peuvent être identifiés, comme la tête du modillon n° 27 ou celle de l´animal tenant un disque dans sa gueule (n° 24), généralement assimilé à un âne.

Les autres modillons portent des motifs végétaux (n° 5, 9, 16, 18) ou géométriques, en forme de rectangle dont chaque côté sert de base à un demi-cercle (n° 3, 17, 19, 20, 22) ; objet cylindrique d´où émergent deux motifs allongés en forme d´oreilles de lapin (n° 7) ; pyramide aplatie (n° 21) ; moulure et dents de scie (n° 23) ; entrelacs (n° 26 et 28).

Le clocher, couvert d´une flèche pyramidale en ardoise, a été construit à la place de l´escalier hors-œuvre donnant accès à l´ancien clocher. Il présente un premier étage nu, entre deux corniches, un second étage qui renferme la chambre des cloches, avec une baie en plein cintre sur chaque face renfermant deux baies jumelles sur colonnettes.

À l´intérieur, une corniche marque le haut du mur au nord et au sud de la nef. L´édifice n´a jamais dû être voûté si l´on en juge par l´épaisseur des murs et l´absence de contreforts. La nef est éclairée par deux fenêtres au nord comme au sud. Le mur nord de l´ancienne travée sous clocher a conservé, à l´intérieur, deux arcs plaqués qui reposaient sur des colonnes dont subsistent deux chapiteaux qui pourraient dater du 11e siècle ; le chapiteau central a disparu. Leur style est maladroit et archaïsant. Le chapiteau le plus à l´ouest porte un décor de feuilles stylisées et de vermiculures. Le chapiteau situé vers l´est porte sur sa face ouest deux oiseaux affrontés de part et d´autre d´un vase au centre d´un décor végétal et sur sa face sud un homme. La sculpture a été endommagée par une encoche. Les deux fenêtres percées dans le mur nord de la travée sous clocher sont décalées par rapport aux arcs plaqués. Deux des trois colonnes indiquées sur le mur sud de la travée sous clocher du plan d´Abadie, daté de 1843, ont aujourd'hui disparu.

L´abside est éclairée par deux fenêtres au nord, une fenêtre à l´est (désaxée vers le sud) et deux fenêtres au sud.

Murscalcaire pierre de taille
calcaire moellon enduit partiel
Toittuile creuse, ardoise
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
cul-de-four
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
pignon couvert
pignon découvert
Techniquessculpture
Représentationsornement figuré, homme, tête humaine ornement animal, ours, chien, bucrane, oiseau ornement végétal ornement géométrique, billette
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsinscrit MH, 1952/10/16
Précisions sur la protection

Eglise Saint-Trojan : inscription par arrêté du 16 octobre 1952.

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1837, 8 mai. Approbation du préfet en ce qui concerne l'achat d'une cloche.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Boutiers-Saint-Trojean
  • 1822 (?). État des objets mobiliers existants dans l'église.

    Archives diocésaines de la Charente, Angoulême : Saint-Brice, Bri. 2
  • Casier archéologique [documents établis par le service des Monuments historiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur des édifices protégés ou destinés à l'être].

    2 p., 4 fig Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
Documents figurés
  • " 190. Boutiers près Cognac, l'Église. Sans date [1re moitié XXe s.] ". Éditions H. Girard, Cognac. Carte postale. Façade. (Musée Cognac : 72.7.47).

    Musée, Cognac : 72.7.47
  • [Boutiers-Saint-Trojean. Église, façade, plan, élévation latérale. 1843-1844. Abadie]. 221 x 295 mm. Crayon. [Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont. Carnet 21, vue 94].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont : Fonds Abadie, Carnet 21, vue 94
Bibliographie
  • Cadet, Alberte. Les saints patrons des églises romanes de Charente. Bulletin de la société d'études folkloriques du Centre-Ouest, tome 13, 1979.

    p. 34
  • Connoué, Charles. Les églises de Saintonge 1952-1961. T. 3, Saintes : Delavaud, 1959.

    p. 47
  • Cousin, Abbé. Histoire de Cognac, Jarnac, Segonzac et d'un grand nombre de localités entre Saintes et Châteauneuf, Archiac et Rouillac, Pons et Saint-Jean-d'Angély dans leurs rapports avec l'histoire générale de la France depuis les temps celtiques jusqu'à l'an 1882. Bordeaux : Impr. Gounouilhou, 1882.

    p. 305
  • Crozet, René. L'art roman en Saintonge. Paris : Picard, 1971.

    p. 36, 44, 95, 119, 124, 156, 162
  • Daras, Charles. Dictionnaire des églises de France, tome IIIc. Paris : Laffont, 1967.

    p. 28
  • Daras, Charles. L'orientalisme dans l'art roman en Angoumois. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1936.

    p. 71
  • Daras, Charles. Réflexions sur les influences arabes dans la décoration romane des églises charentaises. Mélanges offerts à René Crozet. Poitiers, société d'Études médiévales, 1966, in 4°.

    p. 751
  • Dubourg-Noves, Pierre. Une église du premier art roman de l'Ouest - Saint-Trojan, au diocèse de Saintes. Mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 1977-1978.

    p. 23-37
  • Gensbeitel, Christian. Saint-Trojan, église Saint-Trojan. Lacoste, Jacques dir. La sculpture romane en Saintonge : l'imaginaire et la foi. Sans lieu : Ch. Pirot, 1998.

    p. 307-310
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 46
  • Michon, abbé Jean-Hippolyte. Statistique monumentale de la Charente / ill. Zadig Rivaud, Jules Geynet, Monsieur de Lafargue Tauzia, Paul Abadie, Éditions Fabvre. Paris ; Angoulême : Derache, libraire, rue du Bouloy, 7, 1844.

    p. 320
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 3.

    p. 108
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 4.

    p. 429-430, 451-452

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Riou Yves-Jean - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.