Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Sylvain

Dossier IA23003085 réalisé en 1992
VocablesSaint-Sylvain
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonLimousin - Ahun
AdresseCommune : Ahun
Cadastre : 2014 AD 85

La partie orientale de cette église du 12e siècle (chœur, absidiole sud et crypte). La plus ancienne mention connue est une déclaration datée de 1141 de l'évêque de Limoges reconnaissant que l'église est la propriété de l'abbaye de Moutier-d'Ahun. Cette reconnaissance est confirmée en 1182 par le pape Lucius III.

Les documents des archives municipales d'Ahun mentionnent que l'église a souffert des guerres de religion. Elle est restaurée en 1598. Le clocher a été frappé par la foudre en 1665.

Des travaux de reconstruction de la nef furent confiés en 1778 à Joseph Brousseau, qui proposa un vaisseau voûté en berceau en anse-de-panier en lattis plâtré, éclairé de hautes fenêtres et élargi de deux chapelles à trois pans formant les bras de la croix. L'absidiole sud a été restaurée en 1932 par Eugène Harot, architecte en chef des monuments historiques.

Période(s)Principale : 2e quart 12e siècle
Secondaire : 3e quart 16e siècle
Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1598, daté par source
1778, daté par source
1932, daté par source
Auteur(s)Auteur : Brousseau Joseph
Brousseau Joseph (1733 - 1797)

Joseph Brousseau est un architecte français probablement né à Solignac en Haute-Vienne vers 1733 et mort à Sées dans l'Orne le 5 février 1797. Joseph Brousseau grandit à Limoges. Il apprend les métiers du bâtiment "sur le tas", en Creuse où il est tailleur de pierre puis appareilleur. Il apprend le métier d'architecte chez un maître. Il se voit ensuite, à partir des années 1760, confier différentes réalisations et se fait connaître dans la région. Le premier sera le château de Sainte-Feyre.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Harot Eugène

Le chœur de l'église possède six larges fenêtres en plein-cintre à mouluration limousine, sous archivolte, séparées par des contreforts-colonnes aux chapiteaux sculptés d'animaux fantastiques et de végétaux . Il est couronné d'une arcature d'inspiration berrichonne. Le clocher octogonal en façade s'inspire du clocher primitif qui se trouvait à la croisée du transept.

Mursgranite pierre de taille
granite moellon enduit partiel
granite moyen appareil
Toittuile, ardoise
Plansplan en croix latine
Couverturestoit à longs pans croupe ronde
flèche polygonale
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1992/10/02
Précisions sur la protection

Le classement porte sur l'église y compris la crypte.

(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Monuments historiques (c) Monuments historiques - Sénéchaud Anne
Sénéchaud Anne

Chargée d'étude Atemporelle - Prestation de service 2014-2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Monuments Historiques