Dossier IA40001569 | Réalisé par
Église paroissiale Saint-Pierre
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
  • Commune Montfort-en-Chalosse
  • Adresse place de l'Eglise
  • Cadastre 2014 D 157-158
  • Dénominations
    église paroissiale
  • Vocables
    Saint-Pierre
  • Parties constituantes non étudiées
    cimetière

La première mention d'une église dédiée à saint Pierre remonte au XIIe siècle, époque à laquelle appartiennent le chevet en abside de l'édifice actuel et le mur occidental du vaisseau central (alors unique). La construction des deux collatéraux fut sans doute entreprise peu après à la fin de la Guerre de Cent Ans, mais leur voûtement d'ogives (partiellement à liernes et tiercerons) ne date que des premières décennies du XVIe siècle, comme l'indique le profil des nervures et le décor des clefs (en particulier un écu "en tête de cheval"). La tour-clocher, édifiée au tournant des XIVe et XVe siècles, a été remaniée à plusieurs reprises, notamment aux XVIIe et XVIIIe siècle avec la construction d'un toit à l'impériale en ardoise, remplacé en 1926 par un toit en pavillon de tuiles. Au XVIIIe siècle, l'édifice est enrichi d'une porte au décor sculpté (datée de 1729 ?) et d'une tribune d'orgue sur trompe. Dans le courant du XIXe siècle sont ajoutées diverses annexes : une sacristie (avant 1835, date d'une inscription commémorative à Marcelin Martin apposée sur le mur oriental), une chapelle des fonts baptismaux et une tourelle d'escalier au clocher. A la même époque, l'arcature intérieure romane de l'abside est refaite avec des moulages en plâtre polychrome de plusieurs chapiteaux de l'église de Saint-Paul-lès-Dax.

La maison du XIXe siècle qui sert de porche à l'entrée nord du cimetière accueillit jusqu'en 1891 l'école primaire de garçons de la commune.

  • Période(s)
    • Principale : 12e siècle
    • Principale : limite 14e siècle 15e siècle
    • Principale : 2e quart 16e siècle
    • Principale : 1ère moitié 18e siècle
    • Principale : 2e moitié 19e siècle
  • Dates
    • 1729, porte la date

L'église, entourée sur trois côtés par le cimetière, est un édifice à trois vaisseaux de trois travées séparés par des grandes-arcades en arc brisé sur piliers rectangulaires à angles abattus. Le collatéral nord, terminé à l'est par des pans coupés, est couvert de croisées d'ogives simples ; son pendant sud présente des voûtes à liernes et tiercerons pour ses deux premières travées, mais une croisée simple pour la travée orientale plus étroite (sans doute une chapelle à l'origine). Le vaisseau central, couvert d'un berceau en pierre, ouvre à l'est sur une travée de chœur de même largeur que lui, épaulée au sud par une sacristie et prolongée par une abside semi-circulaire couverte d'un cul-de-four. Une arcature en plein cintre d'origine romane (mais refaite au XIXe siècle) ceinture le pourtour de l'hémicycle. A l'ouest, la façade, percée d'une porte classique à décor de stuc, est précédée par un clocher-porche carré, couvert jusqu'en 1926 d'un toit à l'impériale en ardoise (et depuis lors d'un toit en pavillon en tuiles) et flanqué sur sa face occidentale d'une tourelle d'escalier circulaire. L'édifice est entièrement bâti en bel appareil régulier (pierre de Nousse et grès de Saubrigues), à l'exception des ajouts du XIXe siècle (sacristie, chapelle des fonts baptismaux au sud-ouest et tourelle d'escalier), qui sont en moellon partiellement enduit. Des contreforts en pierre de taille raidissent le pourtour des élévations.

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
    • grès moellon enduit partiel
  • Toits
    tuile creuse mécanique
  • Plans
    plan allongé
  • Étages
    3 vaisseaux
  • Couvrements
    • voûte d'ogives
    • voûte en berceau plein-cintre
    • cul-de-four
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • toit en pavillon
    • croupe ronde
  • Techniques
    • vitrail
    • sculpture
    • peinture
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler
  • Protections
    inscrit MH, 1970/10/09