Dossier IA40001559 | Réalisé par
Église paroissiale Saint-Pierre
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
  • Commune Cassen
  • Cadastre 2012 A 426

La dédicace de l'église de Cassen à saint Pierre plaide pour une certaine ancienneté, mais l'absence totale d'archives ne permet pas d'en préciser l'époque de fondation. La paroisse ne fut établie qu'après le Concordat de 1801, avec Cassen pour matrice et Louer (Saint-Laurent) pour annexe. L'église de Cassen, selon la monographie paroissiale de 1890, "bâtie sur un mamelon" et "brûlée par les protestants", comportait deux vaisseaux. Le 21 janvier 1873, la foudre brisa le clocher et ruina le reste de l'édifice. L'église, interdite, fut aussitôt reconstruite sur un autre emplacement en 1873-1874 (mais le projet datait déjà de 1869) sur des plans de l'architecte départemental Alexandre Ozanne, aux frais de la commune et de l’État (qui donnèrent en tout 27.500 francs), secondés par les familles Geoffroy et Lalanne-Dhers. Les travaux furent réalisés, en remployant pour partie les matériaux de l'ancienne église, par l'entrepreneur "Fréron" ou "Frélon", certainement Alexandre Freylon, de Villandraut (Gironde), qui avait déjà collaboré avec Ozanne en 1868-1869 à l'église voisine de Poyanne (réf. IA40001573). Vers 1875, le peintre mugronnais Henry Meyranx (1846-1894) peignit la totalité des élévations intérieurs d'un faux appareil (aujourd'hui recouvert).

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1873, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Ozanne Alexandre
      Ozanne Alexandre

      Né à Bonneboscq (Calvados) le 21 novembre 1828, mort à Dax le 18 novembre 1888 et inhumé au cimetière Saint-Pierre de cette ville. Ingénieur civil, architecte départemental des Landes de 1859 à 1879. Fils de Célestin Ozanne (1797-1870) et de Florentine Prévost (1805-1881) ; marié en premières noces, le 28 avril 1857 à Bordeaux, avec Jeanne Mathilde Brousse († Bordeaux, 17 juillet 1858) ; marié en secondes noces, le 25 février 1862 à Dax, avec Anne Clary Mène (Dax, 12 avril 1831 - Dax, 11 mars 1924), fille de Pierre Paul Mène (1792-1866), notaire, et de Marie Amélie Bonnecaze (1797-1877) . Il eut du premier lit une fille, Jeanne (1858), du second lit deux autres filles, Marie Amélie Célestine (1863), épouse en 1890 d'Eugène Louis Joseph Deschamps, sous-commissaire de la Marine, et Joséphine Anne Marguerite (1864).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte départemental attribution par source
    • Auteur :
      Freylon Alexandre
      Freylon Alexandre

      Entrepreneur à Villandraut (Gironde) dans la seconde moitié du XIXe siècle.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      entrepreneur attribution par source
    • Auteur :
      Meyranx André Henri (Henry)
      Meyranx André Henri (Henry)

      André Henri, dit Henry Meyranx, né à Paris le 12 juillet 1846, mort à Mugron le 2 septembre 1894, peintre décorateur à Mugron. Fils de Jean-Baptiste Meyranx (Laurède, 1810 - Marseille, 1875), concierge et commis, et de sa première épouse Thomase Tros (Artigues, 1817 - Bossens, 1858) ; cousin germain du peintre Bernard (Tiburce) Meyranx (1828-1888) et de l'abbé Louis-Bernard Meyranx (1834-1918), historien de Mugron. Marié à Mugron, le 2 juin 1873, avec Jeanne dite Malvina Dulau (Mugron, 29 août 1846 - Mugron, 23 octobre 1908), modiste, fille d'Arnaud Dulau et de Catherine Dupouy, dont il eut quatre enfants : Jean-Baptiste Léon (Mugron, 28 avril 1874 - Mugron, 1er mai 1874), Félix Augustin (Mugron, 13 avril 1875 - Mugron, 19 avril 1875) ; Jean-Laurent (Mugron, 5 août 1876), peintre et photographe, collaborateur de son père ; Marie Jeanne Geneviève Rachel (Mugron, 25 janvier 1879).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre, décorateur attribution par source

Édifice de style néogothique, entièrement bâti en moellon enduit, non orienté (le chœur est au nord-ouest). Il comprend trois vaisseaux de cinq travées, un porche dans-œuvre surmonté d'un clocher carré occupant la première travée du vaisseau central. Celui-ci, qui ouvre sur les collatéraux par des grandes arcades en arc brisé, est prolongé par un chœur à cinq pans flanqué de deux sacristies. L'ensemble de l'édifice est couvert de croisées d'arêtes retombant sur des culs-de-lampe dans le vaisseau central et les collatéraux, à l'exception du chœur, voûté d'ogives sur colonnettes. L'édifice est couvert de tuiles creuses, à l'exception du clocher, à lancettes jumelées, couvert d'une flèche d'ardoise de plan octogonal cantonnée de clochetons et percée de lucarnes sur chaque face. Des contreforts talutés raidissent l'ensemble de l'église.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Toits
    tuile creuse mécanique, ardoise
  • Plans
    plan allongé
  • Étages
    3 vaisseaux
  • Couvrements
    • voûte d'ogives
    • voûte d'arêtes
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe polygonale
    • flèche polygonale
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre
  • Techniques
    • vitrail
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Monographie paroissiale de Cassen et Louer, par le curé Jean Farbos, 1er octobre 1890.

    Archives départementales des Landes : 16 J 19
  • Église : secours pour réparation, acquisition d'un tabernacle en marbre, travaux, 1830-1834.

    Archives départementales des Landes : 70 V 83/5
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 83/8

Annexes

  • Extraits de documents concernant l'église
Date d'enquête 2013 ; Dernière mise à jour en 2014
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel