Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre

Dossier IA40001637 réalisé en 2018
VocablesSaint-Pierre
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonTartas ouest
AdresseCommune : Lesgor
Cadastre : 2017 C 502-503

Si le Liber rubeus de la cathédrale de Dax (acte n° 174) mentionne bien à la fin du XIIe siècle une église Sanctus Petrus de Lesgor, l'édifice roman actuel ne semble pas antérieur au XIIIe siècle (J. Cabanot, 1978) : la nef et le chevet (avec ses modillons très détériorés) en grès local sont conservés presque intacts. Les troubles de la guerre de Cent Ans ont entraîné au XIVe siècle d'importants travaux de fortification qui ont modifié sensiblement son aspect extérieur, tout en préservant l'essentiel des maçonneries romanes : exhaussement de tous les murs avec création d'un chemin de ronde, percement sur les élévations nord et sud d'une dizaine d'archères droites ou cruciformes, construction (ou transformation ?) à l'ouest d'une tour massive dotée d'un complexe dispositif de défense (restes de bretèche). Ces travaux ont fait de Saint-Pierre de Lesgor la seule église landaise à avoir conservé presque intact son système fortifié. Les remaniements postérieurs sont de peu d'importance : percement à la fin du XVe siècle d'une grande fenêtre gothique à remplages à l'extrémité sud-est du vaisseau, étaiement à une date inconnue (XVIIe siècle ?) du chevet par trois épais contreforts, remplacement de la voûte originelle (en berceau ?) par un simple lambris, nouveaux percements de fenêtres au XVIIIe siècle.

Période(s)Principale : 1ère moitié 13e siècle
Principale : 14e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle

L'église, implantée au milieu du cimetière paroissial, est bâtie en moyen appareil régulier de grès coquillier (Miocène, Helvétien 5) pour ses parties romanes (murs du vaisseau et du chevet) et en moellon de grès coquillier et d'alios (garluche) pour les surélévations fortifiées. La couverture est entièrement en tuiles creuses. L'édifice est composé d'une nef unique de quatre travées, aux murs surélevés par des dispositifs défensifs, dont un chemin de ronde ceinturant l'ensemble des élévations. Le mur sud de la nef est raidi par d'étroits contreforts à larmier, le chevet par trois gros contreforts triangulaires en grès et galets. Le vaisseau est percé d'étroites baies en archères et, au sud-est, d'une large fenêtre gothique à deux formes et remplages. L'ancienne corniche du chevet est supportée par une série de modillons grossièrement sculptés. Une tour-clocher massive, de plan carré, bâtie en grès et alios (parties hautes) et coiffée d'un toit en pavillon, s'adosse au pignon ouest du vaisseau ; percée d'une porte en ogive au sud (une porte semblable au nord est obstruée) et épaulée par quatre contreforts, elle présente sur l'élévation sud les vestiges d'une bretèche à deux consoles.

Mursgrès pierre de taille
alios moellon enduit
Toittuile creuse
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couvrementslambris de couvrement
Couverturestoit à longs pans croupe ronde
toit en pavillon
Techniquessculpture
vitrail
Représentationspersonnage profane, animal
Précision représentations

Le chevet roman est orné de modillons à têtes humaines et animales (dont un félin sur la travée axiale), grossièrement taillés et dégradés par les intempéries.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1970/09/28

Annexes

  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique de Lesgor, 2 mars 1906 (AD Landes, 70 V 182/9)

    "Inventaire des biens dépendant de la fabrique de Lesgor.

    L'an mil neuf cent six, le deux mars à dix heures du matin, En présence de MM. Lafitte, curé de Lesgor, Laborde, Président du conseil de fabrique, Berbille & Puyo, membres. / Nous soussigné, Planche, percepteur de Bégaar à Tartas, dûment commissionné et assermenté, spécialement délégué par le Directeur des Domaines à Mont-de-Marsan, avons procédé ainsi qu'il suit, à l'inventaire descriptif et estimatif des biens de toute nature détenus par la fabrique paroissiale de Lesgor.

    Chapitre [I]. Biens de la fabrique paroissiale de Lesgor. / Dans la sacristie. / 1. Une table bois de chêne à pieds tournés, de 1m10 de long sur 0m90 de large - 4. / 2. Un placard en bois de chataigner (sic) à deux portes, à gauche d'un meuble-buffet (...) juxtaposé, haut 2m50 sur 1m80 de large, composé de deux parties, celle du bas de 2m de haut et celle du haut de 0.50 de haut, sur une profondeur de 0,60. Revendiqué par M. le curé Lafitte - 20. / 3. Un placard identique au précédent à droite de la commode-buffet, mêmes dimensions, même bois - 20. / 4. Entre les deux placards sur marchepied (?) de 2 x 3, une commode-buffet à 10 tiroirs en bois de chêne, 2m long sur 1m20 de large & 1m20 de haut. Sur la table de la commode existent de chaque côté deux tiroirs superposés, et sur les tiroirs le corps supérieur du buffet formant placard de 2m de long sur 0,60 de profondeur & 0,80 de hauteur - 80. / 5. Appliqué sur le mur de gauche de la sacristie, un placard en bois blanc, façon noyer, de 2m20 de large sur 2m50 de haut en deux parties, celle du bas de 1m de haut, celle du haut de 1m50 sur 0,60 de profondeur, 4 portes en bas et 4 portes en haut. Revendiqué par M. le curé Lafitte. - 50. / 6. Une petite armoire juxtaposée au mur & au meuble précédent, au-dessus d'une entrée de porte, 1m de long sur 0,50 de haut, 6,60 de profondeur. Revendiqué par M. le curé Lafitte. - 5. / 7. Un prie-Dieu en bois blanc - 3. / 8. Deux aubes toile blanche garnies de guipure dans le bas à 3 f. - 6. / 9. Cinq surplis toile blanche à 1,50 - 7,50. / 10. Une étole blanche en soie brodée or - 3. / 11. Une étole noire brodée argent - 3. / 12. Un calice, métal doré, coupe argent - 20. / 13. Une douzaine manuterges à 0,10 f. - 1,20. / 14. Une douzaine purificatoires à 0,15 - 1,80. / 15. Quatre nappes d'autel toile blanche à 0,60 f. - 2,40. / 16. Quatre dessous de nappes toile à 0,25 - 1. / 17. Sept devants d'autel avec bordure brodée à 0,50 - 3,50. / 18. Un baiser de paix en métal doré - 5. / 19. Un petit calice en cristal, pied et couverture (sic) métal doré - 3. / 20. Six soutanes rouges en laine à 2 f. pour enfants de chœur - 12. / 21. Douze surplis en fil pour enfants de chœur à 1 f. - 12. / 22. Un carillon à quatre timbres, métal argenté - 1,50. / 23. Quatre corporaux en fil, à 0,50 - 2. / 24. Deux aubes toile blanche avec garniture dentelle à 5 f. - 10. / 25. Un ostensoir en cuivre doré - 10. / 26. Un brûle-cierge en bois façon acajou, filets or, de 1m50 de haut à 2 f. façon colonne - 2. / 27. Un dessus ou devant d'autel en soie & coton, broderie six couleurs diverses, doublé satin laine rouge - 10. / 28. Un ornement complet soie coton, vert, composé de 1° une étole, 2° un manipule, 3° une chasuble, 4° un voile de calice, 5° une bourse, brodé or - 30. / 29. Un ornement complet soie rouge, composé comme l'art. 28 précédent, brodé or - 30. / 30. Un ornement complet en velours rouge, brodé or, composé comme l'art. 28 - 30. / 31. Un ornement complet en damas violet, brodé soie jaune, id. - 30. / 32. Un ornement complet en soie, blanc, brodé or, id. - 30. / 33. Un ornement complet damas, noir, brodé soie blanche, id. - 30. / 34. Une garniture de catafalque noire, en velours, garnie argent, glands argent - 15. / 35. Une étole noire en velours, brodé soie blanche - 2. / 36. Un drap mortuaire damas noir, galons & glands soie blanche - 5. / 37. Un voile huméral soie rouge, brodé or - 3. / 38. Quatre grands vases en porcelaine, 0,25 de haut, avec garniture de fleurs artificielles, à 2 f. - 8. / 39. Quatre vases en porcelaine de 0,20 de haut garnis fleurs artificielles à 2,50 - 6. / 40. Huit petits vases diverses formes & couleurs à 0,10 - 0,80. / 41. Un goupillon manche bois noir, en métal argent - 1. / 42. Un bénitier portatif avec une anse, en métal argenté - 5. / 43. 2 burettes et un plateau en verre - 1,50. / 44. Un encensoir et sa navette, métal argenté - 3. / 45. Un lot de linges divers d'une (...) de 10 f. - 10. / Dans le chœur. / 46. Un autel complet en marbre blanc, panneaux de devant avec six colonnes, table marbre, tabernacle en marbre avec porte en bois blanc, retable à 3 gradins en marbre blanc et exposition également en marbre, scellé au sol. Revendiqué par M. Laborde de Loustau (?), héritier de [illisible]. / 47. Une stalle trois places avec accoudoirs en bois blanc à gauche du chœur, scellé au mur. / 48. Une stalle à trois places sans accoudoirs en bois blanc à gauche du chœur, scellée au mur. / 49. Un pupitre de lutrin en bois de pin, coloré acajou - 1. / 50. Une croix de procession, métal argenté - 4. / 51. Six chandeliers d'autel, haut 0,60, dorés, à 2 f. - 12. / 52. Un lustre à 12 bougies cuivre doré - 15. / 53. Une grille de communion à 2 portes (?) de 5m de long sur 0,60 de haut, scellée au sol et au mur. / 53 bis. 2 moquettes, 1° l'une de 5m long sur 0,80 large, 3 f., 2° l'autre de 2m de long sur 0m80 de large, 1 f. - 4. / 53 ter. Un grand Christ métal argenté sur croix bois noir de 3m haut, Christ 1m20 - 20. / 53 q. Un harmonium - 30. / Dans la nef. / 54. Un autel en marbre blanc avec tabernacle et retable, 6 colonnettes sur le (...) de façade, 1m50 de long sur 1m de haut, revendiqué par M. le curé Lafitte, non scellé - 200. / 55. Un vieil autel en bois avec tabernacle bois doré - 20. / 56. Quatorze tableaux de chemin de croix, gravures en papier, cadre bois de 0,40 sur 0,60 - 5. / 57. Un petit crucifix en métal doré - 1. / 58. Six bancs en bois de pin de 2m50 de long à 0,50 - 3. / 59. Quatre banquettes à dossier siège (...) noir à 3f. Revendiqué par M. le curé Lafitte - 12. / 60. Un confessionnal bois de chêne à trois compartiments, haut 2m50 sur 2m de large - 40. / 61. Une chaire à precher, scellée au mur, escalier tournant, chêne, base mobile. Revendiquée par M. le curé pour une partie, par suite de réparations qu'il a payées - 40. / 62. Un lustre à deux rangs de bougies, en cuivre doré - 10. / 63. Un vieux confessionnal sans valeur - ... / 64. Fonts baptismaux en pierre avec grille fer forgé de 4m de long sur 1m80 de haut, le tout scellé au sol, revendiqué par M. Marbat - 60. / 65. Un bénitier en pierre, scellé au sol, 1m20 de haut. / 66. Un catafalque revendiqué par M. le curé Lafitte - 30. / 67. Soixante quinze chaises à 0,25 - 18,75. / 67 bis. Un corbillard à deux roues - 40. / Dans le clocher. / 68. Une loche bronze d'un diamètre de 0,50 - 50. / 69. une cloche bronze d'un diamètre de 0,90 - 200.

    [Suit la protestation du curé et de la fabrique.]

    Chapitre II. Biens de la commune dont la mense n'a que la jouissance. / 1. Un presbytère bâti sur un sol de la contenance de 1 a. 00, section C n° 201 du cadastre. / 2. Un jardin de la contenance de 8 a. 00, section C n° 204 du cadastre. / 3. Une église bâtie sur un sol de la contenance de 3 a. 50, section C n° 201 du cadastre, datant d'après les érudits du XIIIe siècle. Aucun vestige appréciable ne semble appuyer ce dire."

    _______________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Église, presbytère, cimetière.

    Archives départementales des Landes : 2 O 1076
  • Érection de Lesgor, jusque là annexe de Bégaar, en succursale par ordonnance du 4 novembre 1845.

    Archives départementales des Landes : 70 V 182/2
  • Église, matériel et objets (acquisition d'un calice, 1810).

    Archives départementales des Landes : 70 V 182/6
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 2 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 182/9
Documents figurés
  • Cadastre napoléonien, par Canteloup, géomètre, début du XIXe siècle et 1829.

    Archives départementales des Landes : 286 W 151
Bibliographie
  • Cartulaire de la cathédrale de Dax. "Liber Rubeus" (XIe-XIIe siècles). Texte édité, traduit et annoté par Georges Pon et Jean Cabanot. Dax : Comité d'études sur l'histoire et l'art de la gascogne, 2004.

    p. 363, 435
  • CABANOT Jean. Gascogne romane. Zodiaque, collection "La nuit des temps", n° 50, 1978.

    p. 35
  • BROSSE Jacques, CHRIST Yvan. Dictionnaire des églises de France. Paris : Laffont, 1967.

    tome III B, p. 88-89
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    1968, t. I, p. 209
  • LERAT Serge (dir.). Landes & Chalosses. Pau : Cairn, 1984.

Périodiques
  • CUZACQ René. "Une église fortifiée landaise : Lesgor". Bulletin de la Société de Borda, 1959.

    tome 1, p. 9-26 ; tome 2, p. 135-150
  • DELOFFRE, Raoul, BONNEFOUS, Jean. "Les églises fortifiées des Landes". Bulletin de la Société de Borda, 2001, 464, p. 459-498.

    p. 489-490
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe