Dossier IA40001644 | Réalisé par
Église paroissiale Saint-Pierre-ès-Liens
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Tartas ouest
  • Commune Bégaar
  • Cadastre 2017 AB 54
  • Dénominations
    église paroissiale
  • Vocables
    Saint-Pierre-ès-Liens

Le Liber rubeus de la cathédrale de Dax (vers 1170-1180) mentionne l'église sous le vocable de "Sanctus Petrus de Begar". De cet édifice, que la tradition locale identifie, sans doute erronément, comme "une hôtellerie de templiers sur le chemin de Compostelle", ne subsiste probablement dans la construction actuelle que le chœur en abside et peut-être quelques maçonneries de la nef. L'absence d'archives empêche de documenter les campagnes de construction ultérieures, que seuls quelques détails de mise en œuvre ou de décor permettent de situer dans le temps. Le collatéral nord, longtemps unique, est datable du XVe siècle grâce à sa porte très élancée et couverte d'un arc en mitre (aujourd'hui bouché pour un tiers). Le clocher-tour très massif, qui semble avoir comporté des éléments de fortification (comme l'affirme l'abbé Fourcade dans sa monographie de 1887), en est peut-être contemporain. Des pierres rubéfiées en différents endroits de l'édifice (principalement dans le chœur) attestent d'un incendie peut-être survenu lors des guerres de Religion. La voûte primitive du vaisseau central, beaucoup plus élevée que le lambris de plâtre actuel, pourrait avoir été détruite à cette occasion. Des travaux de nature non précisée, sans doute liés à l'installation d'un retable monumental dans le chœur, eurent lieu en 1643. La dernière campagne importante est la construction en 1844-1846 d'un collatéral au sud du vaisseau et de la sacristie qui le prolonge. Ces travaux étaient déjà projetés lors de la visite pastorale de l'évêque François Lannéluc en juin 1841.

L'église a subi une importante restauration en 1976-1977, qui a justifié une nouvelle consécration le 26 mai 1977 par Mgr Robert Bézac, évêque d'Aire et Dax.

  • Période(s)
    • Principale : 12e siècle , (incertitude)
    • Principale : 15e siècle , (incertitude)
    • Secondaire : 2e quart 17e siècle
    • Principale : 2e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1643, daté par source
    • 1844, daté par source

L'église, orientée, comprend trois vaisseaux de trois travées - auxquelles s'ajoute la travée occidentale constituée par le rez-de-chaussée du clocher prolongeant le vaisseau central -, un clocher-porche carré hors-œuvre, avec tribune au premier niveau ouverte sur le vaisseau central. Celui-ci, qui ouvre sur les collatéraux par des grandes arcades brisées sur piliers carrés, est prolongé par un chœur en abside semi-circulaire flanqué de deux sacristies. Les trois vaisseaux sont couverts de lambris en cintre surbaissé (plâtre), le chœur d'un cul-de-four appareillé. La couverture est en tuiles creuses, y compris celle du toit en pavillon du clocher.

  • Murs
    • calcaire
    • enduit
    • moellon
    • pierre de taille
  • Toits
    tuile creuse mécanique
  • Plans
    plan allongé
  • Étages
    3 vaisseaux
  • Couvrements
    • lambris de couvrement
    • cul-de-four
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe ronde
    • appentis
    • toit en pavillon
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre
  • Techniques
    • vitrail
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Monographie paroissiale de Bégaar, par l'abbé Jean-François Fourcade (1887-1888).

    Archives départementales des Landes : 16 J 17
  • Église, presbytère, cimetière (1826-1934).

    Archives départementales des Landes : 2 O 243
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 7 mars 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 37/6
  • Dons et legs à la fabrique (1809-1892) : Louis Léglise (1809-1830), Catherine Vives épouse Guilhemane (1822), Catherine Clavé épouse Labeyrie (1836), Jean Guilhemane (1835-1836), Michel Bareyt (1836), Jean Madray (1841), Charles Devert (1844), Marie Ducamp veuve Bègue (1864-1865), Jeanne Bègue épouse Laulom (1874-1892).

    Archives départementales des Landes : 70 V 37/7

Bibliographie

  • Cartulaire de la cathédrale de Dax. "Liber Rubeus" (XIe-XIIe siècles). Texte édité, traduit et annoté par Georges Pon et Jean Cabanot. Dax : Comité d'études sur l'histoire et l'art de la Gascogne, 2004.

    n° 74
  • CHABAS David. Villes et villages des Landes. Capbreton : D. Chabas. Tome I, 1968 ; tome II, 1970 ; tome III, 1972 ; tome IV, 1974.

    tome I, 1968, p. 61
  • LERAT Serge (dir.). Landes & Chalosses. Pau : Cairn, 1984.

Documents multimédia

  • Association des Amis des Églises Anciennes des Landes. Lettre n° 4, mars 2017.

    p. 6-9

Annexes

  • Extraits de la monographie paroissiale de Bégaar, par l'abbé Jean-François Fourcade, 1887-1888 (AD Landes, 16 J 17)
  • Extraits du registre des délibérations du conseil municipal de Bégaar concernant l'église (AD Landes, 2 O 243)
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique de Bégaar, 7 mars 1906 (AD Landes, 70 V 37/6)
Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel