Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Médard de Noyon

Dossier IA23001656 réalisé en 2009

Fiche

VocablesSaint Médard de Noyon
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Dun-le-Palestel
AdresseCommune : Naillat
Lieu-dit : Bourg
Adresse : place de l'
Eglise
Cadastre : 1826 F 214 ; 2008 F 256

L´église romane, bâtie au 13e siècle, dépendait initialement de la prévôté de Saint-Vaury puis le patronage a été cédé à l´abbaye Saint-Martial de Limoges. Au début du 15e siècle, elle a été fortifiée, notamment avec la construction d´un clocher tors de plan carré à trois étages. Un portail en tracé brisé a également été percé au sud et une baie à meneau a été ouverte dans le chevet. La nef unique à chevet droit, qui devait être originairement couverte en berceau brisé, a été revoûtée d´ogives en deux temps. En 1830, suite à la décision du conseil municipal, des réparations urgentes ont été effectuées sur la flèche du clocher de l´église, la toiture de la sacristie et celle du porche de l´église. En 1835, la toiture de l´église a été réparée. Les décors peints de la nef et du chœur ont vraisemblablement été réalisés en 1881 par l'atelier Simonet à Cressat (Creuse). En 1971, les bardeaux de la toiture du clocher ont été remplacés par des ardoises (date portée sur ces dernières). Des fresques médiévales ont été mises au jour en 1995 sur le mur sud de l´église de Naillat, à la suite de la dégradation de l´enduit les recouvrant. Le porche, qui précédait le portail sud, a été détruit entre 2006 et 2008.

Période(s)Principale : 13e siècle , daté par source
Secondaire : 15e siècle , daté par source
Secondaire : 2e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 4e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 3e quart 20e siècle , porte la date
Secondaire : 1er quart 21e siècle , daté par source
Dates1881, daté par source
1971, porte la date

De plan rectangulaire, l´église, construite en granite, présente une nef unique à chevet droit. Cette dernière, couverte d´un toit à longs pans en tuile plate, est renforcée par des contreforts sur ses murs nord, sud et est ainsi que par des contreforts d´angle au niveau du chevet. Couronnée d´une corniche en pierre de taille (qui devait sans doute comporter à l´origine des modillons), la nef comporte très peu d´ouvertures : une baie en plein cintre au sud et une baie à meneau dans le chevet. A l´ouest, le clocher tors, de plan carré, a été bâti en granite et présente des chaînages d´angle et un soubassement en pierre de taille. S´élevant sur trois niveaux, il est couvert d´une flèche carrée tors en ardoise, portant la date "1971" au sud, et surmontée d´une girouette. Le clocher est ouvert au sud par un portail en arc brisé à voussures, ainsi que par deux baies, aux deuxième et troisième niveaux, dont l´une est en plein cintre. Le mur ouest compte quatre ouvertures, dont deux en plein cintre, situées l´une au-dessus de l´autre. Le mur nord présente quant à lui une tourelle (vraisemblablement une ancienne tourelle d´escalier), une ancienne porte (aujourd'hui bouchée) au rez-de-chaussée et une baie en plein cintre au dernier niveau. Contre le mur sud de la nef est accolée la sacristie. Bâtie en granite, elle est marquée par des chaînages d´angle en pierre de taille et couverte d´un toit en appentis en tuile plate. Elle est ouverte à l´est par une porte à encadrements moulurés (pierre de taille), surmontée d´une ouverture à encadrements en bois, et au sud par une baie en arc segmentaire dont le linteau (pierre de taille) est gravé d´une croix, de lettres et de chiffres (peu lisibles). A l´intérieur, les trois travées de la nef (la dernière formant le chœur) sont voûtées d´ogives et séparées par des arcs doubleaux en arc brisé retombant sur des colonnes engagées. Les murs, ogives, voutains, arcs et colonnes des trois travées sont peints de motifs végétaux et géométriques. La travée formant chœur présente un décor peint plus important, ses voutains étant notamment peints d´une voûte céleste. Sur ces peintures figure à deux endroits la signature du peintre (ou de l'atelier de peintre) Simonet à Cressat, l'une des deux signatures étant également accompagnée d'une date : "1881" (?). Au-dessus de la porte de la sacristie sont encore visibles la date "1749" et un écu. Gravés dans la pierre, ils sont recouverts par un décor peint. Le niveau inférieur du clocher, voûté d´ogives, communique avec la nef par une arcade brisée. Dans le mur nord du rez-de-chaussée sont encastrés les fonds baptismaux, protégés par deux portes en bois. Contre le mur du chevet, à l´extérieur, se trouve un reposoir.

Mursgranite moellon enduit partiel
granite pierre de taille
bois
Toitardoise, tuile plate
Plansplan allongé
Couvrementsvoûte d'ogives
Couverturesflèche carrée
toit à longs pans
appentis
Typologiesclocher tors
Représentationscroix chronogramme
Précision représentations

Inscription concernant la date : "1749" sur le linteau de la porte donnant accès à la scaristie.

Inscription concernant la date et l'auteur : "1881", "SImonet" sur les décors peints de la nef.

Inscription concernant la date : "1971" sur la toiture du clocher.

Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Creuse. Série J ; 1 J : 475. Délibérations des habitants relatives à des réparations à l´église. 3 octobre 1728.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : 1 J 475
Bibliographie
  • LACROCQ, Louis. Les églises de France : Creuse. Paris : Librairie Letouzey et Ané, 1934. 207 p. : ill. ; 28 cm.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 726.5 LAC
  • ARNAUD, Philippe. Mémoire en Images. Le canton de Dun-le-Palestel. Saint-Cyr-sur-Loire : Ed. Alan Sutton, 2006. 128 pages.

    p. 104-105 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
Périodiques
  • CAILLAT, J. Découverte de fresques médiévales dans l'église de Naillat, trois photographies. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles, Archéologiques et Historiques de la Creuse, 1995, t. XLV (3e fascicule), xxxviii.

    p. xxxviii Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • LACROCQ, Louis. Notes sur un tableau de l´église de Naillat. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1933, t. XXV, cxi.

    p. cxiii Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • VALADEAU, Pierre. Procès-verbal d´assemblée paroissiale tenue à Naillat le 3 octobre 1728 : réunion concernant les réparations nécessaires à l´église. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1925, t. XXIII (1er fascicule), xv.

    p. xv-xvi Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • ROGER, Jacques. Naillat : église - Moyen-Age. In : DRAC Limousin. Service Régional de l'Archéologie. Bilan scientifique de 2007-2008. 100 p.

    p. 45-47 Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, service Régional de l'Archéologie du Limousin, Limoges : non coté
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.