Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint Léon

Dossier IA23001640 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

VocablesSaint Léon
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Bonnat
AdresseCommune : Méasnes
Lieu-dit : Bourg
Adresse : place de l'
Eglise
Cadastre : 1836 D 747 ; 2008 AS 135

L´église de Méasnes est la seule église du Limousin placée sous le vocable de Saint-Léon (le pape Leon II, décédé en 683). Elle a pour patronage l´évêque de Limoges. Édifiée aux 11e (murs gouttereaux de la nef, angle de la croisée), 12e (façade ouest, support de la nef) et 13e siècles (chœur, bouchage des arcs latéraux de la croisée, gros contreforts de la nef), elle a été reconstruite à l´époque moderne puis en 1942. D´après l´abbé Lecler, il y avait dans la partie nord de l´église, avant la reconstruction survenue à l´époque moderne, la chapelle et les tombeaux de la famille de Chamborant. A la Révolution, quatre des cinq cloches de l'église ont été confisquées, la dernière ayant été cassée en 1888. Elles ont été remplacées par deux nouvelles cloches en 1890. En 1934, Louis Lacrocq décrivait l´église (reconstruite à l´époque moderne) comme étant une église romane à chevet droit, voûtée d´un lambris à entraits, avec un clocher en charpente. Précédée d´un auvent en bois, le portail nord était alors en tracé brisé et mouluré d´un tore sans chapiteau (14e siècle). La sacristie, qui a été conservée lors de la reconstruction de 1942, avait une porte extérieure en accolade, toujours en place aujourd´hui. En 1935, la municipalité nouvellement élue refusa toute réparation alors que l´église se dégradait. C´est la délégation spéciale, mise en place en 1940 à la place de l´ancienne municipalité dissoute, qui aurait accepté de vendre, moyennant un franc symbolique, l´édifice et le terrain attenant à l´évêché de Limoges. Ce dernier a alors entièrement repris l´église, qui a été inaugurée en 1943. En 2010, une souscription a été lancée par le diocèse de Limoges pour réparer l'une des deux cloches dont le noyau central a éclaté. L´église Saint Léon est la seule église paroissiale du Pays Dunois et l'une des rares de la Creuse à ne pas être propriété communale.

Période(s)Principale : 11e siècle , daté par source
Principale : 12e siècle , daté par source
Principale : 13e siècle , daté par source
Secondaire : Temps modernes , daté par source
Secondaire : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates1942, daté par source
1943, daté par source

Située sur la place de l´Eglise, au centre du bourg, l´église de Méasnes est aujourd´hui un bâtiment rectangulaire d´environ 25 m sur 8 m, constitué d´une nef unique à chevet droit. Construite en granite (pierre de taille), elle est couverte d´un double toit en bâtière en ardoise. De l´ancienne église, il ne reste que le portail nord, le mur de chevet droit et trois contreforts plats romans (reconstruits ?). Le pignon ouest est ouvert par un portail à imposte en plein cintre marqué par des encadrements en pierre de taille (granite) et précédé d´un escalier droit en granite. Il est surmonté d´une baie en plein cintre dont l´appui saillant a été inséré dans les pierres d´encadrement du portail. Dans la partie supérieure du pignon, un oculus ouvre les combles. Le chevet, percé d´une baie axiale en plein cintre de grande dimension, a conservé deux des trois contreforts romans (?) tandis que la façade nord, percée de trois baies en plein cintre, a conservé le dernier (au niveau du choeur). Le portail de la façade nord, en arc brisé et mouluré d´un tore (14e siècle), était autrefois précédé d´un auvent en bois. Il est aujourd´hui précédé d´un clocher porche en pierre de taille, ouvert par un arc en plein cintre au nord et par une large baie en plein cintre à l´ouest. Du côté nord, l´arc en plein cintre, précédé d´un escalier, est surmonté d´une croix en granite dont les extrémités des branches sont en demi-cercle. De plan carré, le clocher est surmonté d´une flèche polygonale en charpente couverte en ardoise et sommée d´une croix en fer forgé sur laquelle figure la date "1943". Soutenu à chaque angle par deux contreforts surmontés par des frontons triangulaires au niveau des cloches, il présente trois faces identiques (nord, est et ouest) : ces dernières sont toutes ornées à l´étage d´une arcade en plein cintre dans laquelle s´inscrivent deux baies en plein cintre, surmontées d´un oculus, donnant sur les cloches. Sur les quatre faces du clocher, des denticules précédent la corniche qui assure la jonction des façades avec la toiture. L´intérieur de l´église, couvert d'un plafond en brique, ne présente pas de travées séparées. Le choeur, légèrement surélevé, est séparé de la nef par deux contreforts reliés par une voûte semi elliptique. La sacristie, accolée à la façade sud de l'église, présente deux travées en façade ainsi qu'une lucarne à croupe éclairant l'étage sous toit. En moellon de granite, la sacristie se distingue par la présence d'encadrements harpés en pierre de taille et d'un linteau à accolade au-dessus de l'entrée. Une corniche à ressauts en brique assure la jonction avec le toit couvert en ardoise.

Mursgranite pierre de taille
brique
Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Couvrementsen brique
Couverturestoit à longs pans
flèche polygonale
toit en double bâtière
Représentationscroix chronogramme
Précision représentations

Inscription concernant la date (reconstruction) : "1943" sur la croix du clocher.

Statut de la propriétépropriété d'une association diocésaine

Annexes

  • Le pape Léon (1998)

    Si le patron de la paroisse est le populaire saint Gervais, l´église, quant à elle, est placée sous le titre de Léon II, ce qu´évoque le beau vitrail de l´église reconstruite en 1942, et le nom d´une fontaine voisine. (...) Elu pour succéder à Agathon, mort le 10 juin 682, il ne fut consacré que le 17 août suivant, par Jean, évêque de Porto, car, selon l´usage, il fallait attendre l´accord de l´empereur de Byzance, ce qui demandait le temps d´un aller et retour de l´ambassade romaine. (...)

    Léon II ne négligea pas la Ville [de Ravenne] où il reconstruisit l´église Saint-Georges-du-Vélabre et transféra en l´église Sainte-Bibiane les reliques des saints Simplice, Faustin et Béatrice. Le Liber pontificalis nous apprend aussi qu´il était bon prédicateur, proche des pauvres et musicien confirmé. (...) Il mourut, après un court règne de dix mois, le 28 juin 683, et fut inhumé dans la basilique Saint-Pierre, dans le transept gauche vers le choeur.

    Tel fut le personnage dont les reliques servirent à consacrer l´église de Méasnes. Cette titulature, unique en Limousin et exceptionnelle ailleurs, nous est précieuse car nous possédons à travers elle un incontournable terminus a quo, l´année 683. Ceci confirme ce que l´on savait déjà : l´arrivée tardive du christianisme dans cette région limitrophe entre les deux diocèses de Bourges et de Limoges. (...) On se trouve donc devant une fondation de type privé due à une pieuse personne qui, de toute évidence, aurait rapporté de Rome les reliques du saint pape afin de construire cette église du milieu : mediana. Certes, la date exacte restera toujours inconnue, mais il n´est pas imprudent d´avancer les premières années du VIIIe siècle, vers 700-720 sans doute.

    Extrait de : AUBRUN, Michel. Le pape Léon (mort en 685), titulaire de l'église de Méasnes. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1998 (3e fascicule), T. XLVI, p. 442-444.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AMH, Limoges. Non coté. Creuse - Maison-Feyne. Eglise. [s.d.].Dossier documentaire (arrêtés, avis réglementaires, documentation, correspondances).

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, service des Monuments Historiques, Limoges : non coté
Bibliographie
  • LACROCQ, Louis. Les églises de France : Creuse. Paris : Librairie Letouzey et Ané, 1934. 207 p. : ill. ; 28 cm.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 726.5 LAC
  • DAUGER, Georges. Fiche de pré-inventaire : Méasnes, bourg, église. 9 juillet 1980.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges
Périodiques
  • LOURADOUR, Andrée. Reliquaires en Creuse au cours des siècles. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1975, t. XXXIX (1er fascicule). p.280-345.

    p. 314 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • AUBRUN, Michel. Le pape Léon (mort en 685), titulaire de l'église de Méasnes. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1998, t. XLVI (3e fascicule), p. 442-444.

    p. 442-444 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Belzic Céline
Belzic Céline

Chargée de recherche, Conservation du Patrimoine, Conseil départemental de la Creuse, 2008-2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.