Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Christophe de Léoville

Dossier IA17037446 réalisé en 2014

Fiche

L'église de Léoville, qui se dresse le long de la route principale au milieu du village, présente quelques dispositions rares et intéressantes résultant de ses différentes campagnes de travaux des 12e, 13e et 15e siècles, elle possède notamment l'un des rares chevets plats romans de Saintonge.

Cette église, dédiée à saint Christophe, est bâtie dans la seconde moitié du 12e siècle. Elle se compose alors d'une nef unique et d'un chevet plat. Elle est transformée au 13e siècle, notamment par la reconstruction du portail ouest. Au 15e siècle, elle est élargie par un collatéral du côté nord et par un clocher-porche à l'ouest. Des travaux réalisées en 1996-1997 ont permis de mettre au jour un ensemble de peintures réalisées au 15e siècle.

Le chevet roman est remarquable. Plat, il est doté du côté est d'un triplet surmonté d'une fenêtre en demi-cercle, ou demi-lune, forme qui se voit également à l'église de Neulles. Du côté ouest, le clocher-porche massif, de plan carré et en pierre de taille, date du 15e siècle. Il est consolidé par un contrefort rectangulaire et par une tour polygonale qui renferme un large escalier à vis. Le portail gothique à moulures livre passage au narthex qui précède la nef.

Dans le narthex, les deux chapelles latérales sont couvertes de voûtes d'ogives retombant sur des consoles d'angle sculptées. Cette travée précède l'ancienne façade romane d'origine. Le portail avait déjà été remplacé au 13e siècle par un portail qui possède des colonnes-tores aux chapiteaux ornés de feuilles de lierre. Mais les deux arcades aveugles qui l'encadrent sont d'origine.

La nef est dotée de trois travées dont les voûtes d'ogives ont été refaites au 19e siècle. Au sud, un seul groupe de trois colonnes aux chapiteaux feuillagés reçoit les nervures qui ailleurs se perdent dans le mur ou dans les piles du côté nord. La première pile au nord-est est ornée d'une saisissante représentation de la mort, d'un saint dans une niche et d'une croix de consécration, très caractéristiques du 15e siècle. Ces éléments sont complétés par une litre funéraire court au bas des arcades séparant les deux vaisseaux. La première arcade près du choeur est en outre ornée d'un décor rouge imitant un jointoiement de pierres de taille ornées de fleurs, de fleurs de lis et d'éléments architecturaux. La chapelle nord, dédiée à la Vierge, a reçu un beau décor peint au 19e siècle.

Le choeur a conservé ses caractères romans ; il est largement éclairé par deux fenêtres des côtés sud et nord et, à l'est, par un triplet aux cintres découpés en petits lobes dans une disposition rare. Au-dessus s'ouvre une fenêtre en demi-lune, comme il en existe aussi à Neulles et à Pérignac. Le couvrement en tillis a remplacé la voûte d'origine en berceau.

Vocablessaint Christophe
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonPays de Haute-Saintonge - Jonzac
AdresseCommune : Léoville
Cadastre : 1809 B1 7 ; 2014 OB 239

Dans la seconde moitié du 12e siècle est construit un vaisseau tout en longueur, muni d'une façade ouest à arcades aveugles et d'un chevet plat. Au 13e siècle, le portail ouest est reconstruit au goût du jour et la nef reçoit ses premières voûtes d'ogives. Au 15e siècle, un clocher-porche accosté de deux petites chapelles est élevé en avant de la façade romane ; les trois travées de la nef sont élargies par la construction d'un collatéral nord ; les deux vaisseaux sont voûtés d'ogives. En 1872, après les destructions des Guerres de Religion et le remplacement par un plafond en tillis, les voûtes d'ogives sont restituées en plâtre sur lattis. Une campagne de restauration a lieu dans les années 1996-1998.

Période(s)Principale : 12e siècle, 2e moitié 12e siècle
Principale : 13e siècle
Principale : 15e siècle
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsinscrit MH, 2000/12/05
Précisions sur la protection

Eglise (cad. B 239) : inscription par arrêté du 5 décembre 2000.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Charente-Maritime, Léoville. Eglise : dossier documentaire / Conservation régionale des Monuments historiques (Poitiers) ; réd. Yannick Comte. - Poitiers : C.R.M.H., 2000.

    Direction régionale des affaires culturelles de Poitou-Charentes, Conservation régionale des monuments historiques, Poitiers
  • Anonyme, Dossier pour la restauration de l'église, Communauté de communes de Haute-Saintonge, mars 1996.

    Communauté de communes de Haute-Saintonge
Bibliographie
  • Blomme, Yves. L'architecture gothique en Saintonge et en Aunis. Saint-Jean-d'Angély : Bordessoules, 1987.

    p. 56, 57, 83, 170, 195, 196.
  • Camus, Marie-Thérèse. Haute-Saintonge, promenades romanes, Communauté de communes de Haute Saintonge, vers 1997.

    p. 29
  • Connoué, Charles. Les églises de Saintonge, tome V. - Saintes : Delavaud, 1961.

    p. 85
  • Crozet, René. L'art roman en Saintonge. Paris : Picard, 1971.

    p. 80, 93, 124, 125
  • Eygun, F., Dupont, J. Saintonge romane. Zodiaque, La Pierre qui Vire, 1970. (La nuit des temps, 33).

    p. 30
  • Gaborit, Germain. Inventaire archéologique de l'arrondissement de Jonzac. Angoulême, 1950.

    p. 52, 53
  • GAUTIER, M.-A., Statistique du département de la Charente-Inférieure. La Rochelle, 1839.

    p. 255
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Sarrazin Christine - Moisdon Pascale