Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Antoine l'Ermite

Dossier IA19030400 réalisé en 1986

Fiche

Œuvres contenues

VocablesSaint-Antoine-l'Ermite
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonLimousin - Egletons
AdresseCommune : Égletons
Adresse : place des
anciens combattants
Cadastre : 2013 AM 40

L'église saint Antoine-l'Ermite a été construite au cours de la 2e moitié du 12e siècle. De cette église primitive ne subsiste que le clocher. En très mauvais état en 1740, ce dernier a été restauré entre 1748 et 1750. En 1786, la couverture en chaume est remplacée par des bardeaux. En 1776, des réparations sont effectuées dans le sanctuaire. D'autres travaux importants sont réalisés en 1880, par Louis Bardon, architecte : la nef est reconstruite dans le style ogival, les anciennes chapelles latérales sont remplacées par des collatéraux à voûtes d'arêtes, un transept est ajouté et l'abside demi-circulaire est reprise et surhaussée.

Période(s)Principale : 2e moitié 12e siècle
Secondaire : 2e quart 18e siècle
Secondaire : 3e quart 18e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates1776, daté par source
1786, daté par source
1880, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bardon Louis architecte attribution par source

Mursgranite moellon
pierre de taille
Toitardoise
Plansplan en croix latine
Étages1 vaisseau
Couvrementsvoûte d'ogives
cul-de-four
voûte d'arêtes
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans pignon découvert
flèche conique croupe ronde
appentis
flèche conique
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis
Typologiesclocher porche
Techniques
sculpture
Représentationsornement végétal, ornement animal, être humain symbole chrétien, scène chrétienne, feuillage, palmette, masque
Précision représentations

Feuillages, palmettes, tête d'animaux et masques humains sur chapiteaux et modillons.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsinscrit MH, 2001/05/11
inscrit MH, 2012/10/05
Précisions sur la protection

L'inscription de 2001 porte sur le clocher-porche en totalité, le mur occidental de la nef faisant fonction de mur oriental du clocher-porche et la tour d'escalier en vis en totalité.

L'inscription de 2012 porte sur la totalité de l'édifice.

(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Monuments historiques (c) Monuments historiques - Sénéchaud Anne
Sénéchaud Anne

Chargée d'étude Atemporelle - Prestation de service 2014-2015.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Chavent Martine
Chavent Martine

Chercheur SRI Limousin jusqu'en 2000.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Monuments Historiques