Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame de Lorette

Dossier IA23001633 réalisé en 2009

Fiche

VocablesNotre-Dame de Lorette
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Dun-le-Palestel
AdresseCommune : La Chapelle-Baloue
Lieu-dit : Bourg
Adresse : place de l'
Eglise
Cadastre : 1825 A 365 ; 2008 A 801

L´existence d´une église à La Chapelle-Bariou (Capelle Bariol, qui devint plus tard La Chapelle-Baloue), est probablement attestée en 968. Entre 1097 et 1103, Léger, archevêque de Bourges, en a fait don au prieuré de Bénévent, entre les mains du prieur Humbert.

Devenue trop petite, l'église a été reconstruite mais les auteurs diffèrent quant à la date de cette reconstruction. L´étude des archives par Michel Basin a permis de révéler que la première pierre de l´église de La Chapelle-Baloue a été posée entre 1190 et 1200, limites chronologiques approximatives du priorat du prieur de l´époque Bernard du Bois. Philippe Arnaud écrit pour sa part que la mise en chantier de l'église se situe entre 1273 et 1283. De son époque de construction, l´église ne conserve que sa nef. Le portail ouest est un ajout postérieur, probablement du 13e siècle, qui a remplacé l´entrée nord. Les chapelles et le clocher ont été ajoutés au 15e siècle ou au 16e siècle.

La cure de La Chapelle-Baloue dépendait du prieuré-cure de Bazelat jusqu'à la Révolution. Après 1790, elle fut réunie par intermittence à la paroisse de Bazelat.

Une peinture monumentale du plafond et de la partie supérieure des murs de la chapelle sud a été réalisée entre 1920 et 1940.

Période(s)Principale : 13e siècle , (?)
Principale : 15e siècle , daté par source
Principale : 16e siècle , daté par source
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle , daté par source

L´église se situe au centre de la partie haute du bourg, et jouxte le château de Beauregard. Elle présente une nef unique à deux travées, prolongée par une troisième travée faisant choeur terminée par un chevet plat. A l´extérieur, deux contreforts rectangulaires contrebutent le chevet. Le contrefort sud-ouest présente au niveau du solin une pierre sculptée d'une croix) et plus haut une pierre sculptée d´une croix de Malte en médaillon . Des corbeaux supportent la charpente. Au nord, un linteau sculpté en accolade orné d´un blason surmonte la porte de la sacristie. Le portail occidental en arc brisé présente un tympan évidé entre des voussures à boudins et à ressauts, reposant sur les chapiteaux à crochets formant frise. Aux pieds-droits, deux colonnettes répondent aux deux boudins des voussures. Au-dessus du portail s´ouvre une fenêtre en arc brisé. Le pignon a été refait, sans doute au 15e siècle (une ouverture bouchée est encore visible). Les murs sont enduits en totalité sauf au niveau du clocher où le moellon est jointoyé à la chaux. Des pierres de taille apparaissent dans l´encadrement de toutes les ouvertures, en chaîne d´angle, sur les contreforts et sur la partie haute débordante du portail. Ce dernier est sommé d'une croix antéfixe. Un clocher de plan carré se dresse au sud, à l'intersection de la nef et de la chapelle sud. Il s'ouvre par une porte cintrée et comporte une ouverture rectangulaire sur la partie haute, au-dessus d'un bandeau en saillie. Le clocher à pavillon est couvert en ardoise, comme le reste de l'édifice. Autrefois, un porche protégeait le portail ; les corbeaux et les pierres sur lesquels il s´appuyait sont encore nettement visibles sur le pignon. La nef et le choeur sont couverts d´une voûte en berceau, cintrée dans la première travée puis brisée dans la seconde et le choeur. Un quart de rond continu orne les faces intérieures de la façade au chevet, interrompu seulement par les fenêtres et se prolongeant, à la retombée des doubleaux, par les tailloirs non moulurés des colonnes. La nef n´est éclairée que par deux fenêtres brisées, l´une au sud de la première travée, l´autre au nord de la seconde travée. Le chevet ne comporte qu'une baie en tiers point, constituée de deux formes trilobées surmontées d´un quadrilobe. Au nord du choeur se trouve une chapelle seigneuriale ajoutée au 15e ou 16e siècle. De deux travées, elle est couverte d'une voûte d'ogives dont certains culots sont sculptés de bustes d´atlantes (notamment un cuirassé). Une seconde chapelle a été bâtie au sud du choeur. Le plafond et la partie supérieure des murs de cette dernière sont ornés d'une peinture monumentale représentant une voûte d'ogives.

Mursgranite
enduit
Toitardoise
Plansplan en croix latine
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
voûte en berceau brisé
Couverturestoit à longs pans
flèche carrée
État de conservationrestauré
Représentationscroix croix de Malte armoiries fleur de lys ange
Précision représentations

Le blason sur le linteau en accolade de la porte de la sacristie, au nord, est partiellement effacé. Plain et à chevron, seul un croissant (?) demeure visible sur la partie basse.

La chapelle sud est ornée d'une peinture monumentale représentant une voûte d'ogives dont la clé de voûte est sculptée d'une fleur de lys et dont les ogives retombent sur des chapiteaux sculptés d'une tête et de mains d'ange.

Statut de la propriétépropriété publique
Protectionsinscrit MH, 1963/09/05
Précisions sur la protection

Le portail de l'église avait été inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques le 4 février 1927. L'édifice a été inscrit en totalité le 5 septembre 1963.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AMH, Limoges. Non coté. Creuse - La Chapelle-Baloue, église Notre-Dame de Lorette. [s.d.]. Dossier documentaire (arrêtés, avis réglementaires, documentation, correspondances).

    Direction Régionale des Affaires Culturelles du Limousin, service des Monuments Historiques, Limoges : non coté
Bibliographie
  • LACROCQ, Louis. Les églises de France : Creuse. Paris : Librairie Letouzey et Ané, 1934. 207 p. : ill. ; 28 cm.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 726.5 LAC
  • LEGOUX, Véronique. Creuse, La Chapelle-Baloue, église Sainte-Marie : rapport d'étude d'enduits intérieurs. 1999.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • ARNAUD, Philippe. Mémoire en Images. Le canton de Dun-le-Palestel. Saint-Cyr-sur-Loire : Ed. Alan Sutton, 2006. 128 pages.

    p. 40 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • GEOFFROY, André. Cartulaire du prieuré de Saint-Barthélemy de Bénévent (1076-1282). Poitiers : 1978. vol., 21x30 cm, LXXXI-342 p. Th. doct. : Sciences Humaines : Poitiers : 1978.

    p. 120-121, 152, 202, 228 Archives départementales de la Creuse, Guéret : 104 J 136
Périodiques
  • BASIN, Michel. La datation de l´église de la Chapelle-Baloue. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1996, t. XLVI (1er fascicule), p. 031-037.

    p. 31-37 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • BAUTIER, Robert-Henri. L´église de la Chapelle-Baloue. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1944, t. XXIX (1er fascicule), p.032-041.

    p. 32-40 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • THEVENOT, Géraldine. Quelques découvertes de peintures murales dans les églises de la Creuse en 1999 : la Chapelle-Baloue, Chénérailles, Banize, Boussac-Bourg. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 2000, t. XLVII (2e fascicule), p. 370-376.

    p. 370-376 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse ; (c) Monuments historiques (c) Monuments historiques - Belzic Céline
Belzic Céline

Chargée de recherche, Conservation du Patrimoine, Conseil départemental de la Creuse, 2008-2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.