Logo ={0} - Retour à l'accueil

Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption

Dossier IA17004291 réalisé en 2001

Fiche

VocablesNotre-Dame-de-l'Assomption
Dénominationséglise
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Matha
AdresseCommune : Romazières
Adresse : place de
l'Eglise
Cadastre : 1999 B2 371 ; 2016 B 371 ; 1835 B2 870

L'église romane Notre-Dame-de-l'Assomption, du 12e siècle, n'a pour ainsi dire subi aucun remaniement : seule la façade occidentale a reçu un gros contrefort d'angle, probablement au 15e siècle. Des peintures murales avaient été découverte en 1900, lors de travaux. Celles-ci, situées dans la nef, représentaient une scène de l'assomption et une autre scène rappelant le passage de Saint-Louis qui aurait prié sur les marches de l'autel en 1242.

La cloche de l'église est dénommée Hortense de l'Assomption : elle est l'oeuvre d'un fondeur de Saint-Emilion, M. Vaurhier. Posée en 1885, elle a remplacé une ancienne cloche qui était cassée. Cette dernière portait l'inscription suivante : Sancta Barbara Pro Nobis Deum Ora 1498 (Sainte-Barbara, priez dieu pour nous).

Période(s)Principale : 12e siècle, 15e siècle

La façade occidentale de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption est limitée par deux contreforts dont celui de droite est beaucoup plus massif. Ils encadrent un portail en plein cintre à trois voussures, dont les deux supérieures sont supportées par des colonnes à chapiteaux discrètement sculptés, le tout surmonté d'une archivolte sculptée de motifs géométriques. Au-dessus se situe une corniche soutenue par des modillons présentant des formes géométriques et un tonneau. La fenêtre de cette face dispose d'une voussure reposant sur des colonnes à chapiteaux sculptés de motifs géométriques et d'un quadrillage, elle est également dotée d'une archivolte à motifs géométriques. L'abaque des chapiteaux se prolonge en cordon sur la façade. Au-dessus s'élève le clocher pignon percée de deux baies en arc brisé, le tout surmonté d'une croix en pierre.

Les faces nord et sud sont parées de trois contreforts plats et elles sont percées de petites fenêtres romanes. La face nord dispose, en plus, d'une corniche à modillons sans style. L'abside semi-circulaire, en partie masquée par des bâtiments, est pourvue d'une corniche à modillons très simples.

A l'intérieur, la nef comprend trois travées séparées par des colonnes à chapiteaux sommairement sculptés (un seul est orné de feuillages) et par des colonnes engagées. Elle est éclairée par des baies romanes en plein cintre. L'entrée du choeur est marquée par des colonnes à chapiteaux et l'abside, voûtée en cul-de-four, est éclairée par une étroite fenêtre romane.

Murscalcaire pierre de taille
Toittuile creuse
Étages1 vaisseau
Couverturestoit à longs pans
État de conservationbon état
Techniquessculpture
Représentationsornement géométrique, ornement végétal, feuillage
Précision représentations

Chapiteaux et archivolte du portail ouest sculptés de motifs géométriques. modillons sculptés de motifs géométriques et d'un tonnelet. chapiteaux et archivolte de la fenêtre du portail ouest sculptés de motifs géométriques. Chapiteaux à l'intérieur sculptés de motifs géométriques et de feuillage.

Statut de la propriétépropriété publique
Protectionsinscrit MH, 1935/03/13
Précisions sur la protection

Église : inscription par arrêté du 13 mars 1935.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Ivars Martine - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.