Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écoles de garçons et de filles, aujourd'hui école primaire mixte

Dossier IA86009690 réalisé en 2018

Fiche

Genrede garçons, de filles
Parties constituantes non étudiéesportail, mur de clôture, préau, cour, logement
Dénominationsécole primaire
Aire d'étude et cantonVals de Gartempe et Creuse - Châtellerault-3
AdresseCommune : Leigné-les-Bois
Lieu-dit : Le bourg
Adresse : rue
des écoles
Cadastre : 1833 G 32 ; 2017 AT 115

L'école de Leigné-les-Bois est située à l'emplacement du logis de la Braudière, construit au 17e ou au 18e siècle. Il est mentionné dès 1603 sous le nom de "la Béraudière". Le bâtiment a été construit à quelques centaines de mètres à l'ouest de la place de l'église. En plus du logis, la propriété comprenait des dépendances, dont deux hangars, une buanderie, un cellier et un four.

À partir de 1833, au moins, la Braudière appartient à la famille Delaboutaudière. En 1867, la propriété passe à un certain Guyot de Montserand, notaire à Belâbre. En 1876, la Commune se porte acquéreur de la Braudière pour y installer un bureau pour la mairie et une école de garçons. À cette époque, l'école communale était située dans le bourg, au nord de l'église. Théoriquement mixte, cette ancienne école n'était probablement fréquentée que par les garçons. En installant les garçons dans leur propre école, la Commune pouvait transformer l'ancienne école mixte en école de filles. Les bâtiments de la Braudière sont conservés et réaménagés pour accueillir les salles de classe, le logement du maître et la mairie. L'un des hangars est conservé pour servir de préau. Les travaux sont conduits par l'architecte Charles Carmejeanne. Habitant à Châtellerault, il a aussi construit l'église de Lésigny et mené des travaux de restauration à l'église de Mairé.

En 1921, la commune souhaite construire un groupe scolaire réunissant l'école de filles et l'école de garçons. L'édifice aurait dû être construit sur nouveau terrain pour permettre à l'instituteur de continuer à enseigner pendant les travaux de construction, sans avoir à trouver un local temporaire pour la classe. Une fois les travaux terminés, l'ancienne école de la Braudière aurait pu être vendue pour faire des logements. Un emplacement est trouvé dans la rue de la gare, en face de la ferme de Baudoin. L'architecte désigné est Georges Blanchard, agent-voyer à Pleumartin. Il doit réaliser la construction de trois salles de classes (une par sexe et une classe enfantine) et un logement pour les instituteurs. Cependant, le projet ne fut jamais réalisé, probablement par faute de moyens.

En 1930, l'idée de construire un groupe scolaire refait surface. Cette fois-ci, il doit être construit à l'emplacement de l'ancienne école de garçons. La destruction de la Braudière permet donc de récupérer des matériaux de construction pour bâtir le groupe scolaire à moindre coût. Les plans sont réalisés par l'architecte châtelleraudais Alphonse Chevrieux. Il reprend le plan de l'école communale d'Orches, qu'il avait réalisée en 1928, tout en y faisant quelques modifications mineures. Un autre architecte de Châtellerault, Just Durand, lui succède et reprend ses plans après son décès en 1933. Les travaux sont adjugés à Gustave Martin, entrepreneur en maçonnerie à Pleumartin, et réceptionnés en 1934. En 1936, une nouvelle salle de classe est créée pour accueillir une classe enfantine.

Période(s)Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates1934, daté par source
Auteur(s)Auteur : Carmejeanne Charles architecte attribution par source
Auteur : Chevrieux Alphonse
Chevrieux Alphonse

Architecte du département de la Vienne, début 20e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Durand Just
Durand Just

Architecte du châtelleraudais, actif au début du 20e siècle. Il intervient auprès des propriétaires privés (Scorbé-Clairvaux, la Brunetterie, en 1912) et réalise également des équipements publics (agrandissement de l'école primaire de la commune d'Orches en 1935).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source
Auteur : Martin Gustave
Martin Gustave

Entrepreneur de maçonnerie à Pleumartin.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur de maçonnerie attribution par source

Les bâtiments sont construits en moellons de calcaire de Leigné-les-Bois, pour les maçonneries, et en calcaire tendre de Sénillé pour les parties sculptées. Les toitures sont couvertes d'ardoises d'Angers.

L'école est située en retrait par rapport à la rue, dont elle est séparée par un mur de clôture portant une grille métallique. Elle a conservé les deux entrées distinctes pour les garçons et les filles, ainsi qu'un portail central en métal.

Sur son élévation nord, l'ancien logement des instituteurs présente trois travées d'ouvertures couvertes d'arcs segmentaires. La travée centrale est maçonnée en pierre de taille et surmontée d'un demi-fronton circulaire, dans lequel s'inscrit une lucarne. Elle est elle-même surmontée d'un fronton triangulaire.

Le bâtiment des salles de classes et la cour de récréation sont situés en fond de parcelle, vers le sud. Ils sont séparés du logement par un muret. Ouvertes par de grandes baies couvertes d'arcs segmentaires, les trois salles de classes sont flanquées par deux préaux, à l'est et à l'ouest.

À proximité du logement, un ancien hangar reposant sur des piliers en calcaire, servait autrefois de préaux. Il s'agit de la partie la plus ancienne de l'école, déjà présente lors de l'achat de la Braudière dans les années 1870.

Murscalcaire moellon enduit
calcaire pierre de taille
Toitardoise
Plansplan symétrique
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours
Techniquessculpture
ferronnerie
Représentationsfronton
Précision représentations

Inscription sur le logement des instituteurs :

"GROUPE SCOLAIRE

LEIGNÉ-LES-BOIS"

Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD 86. 2 O 152 4 (1853-1903) : Leigné-les-Bois, biens connaux bâtis.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 2 O 152 4
  • AM. non côté. Matrices des propriétés foncières de Leigné-les-Bois.

Bibliographie
  • RÉDET, Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne [...], Paris : Imprimerie nationale, 1881. (Réédition Paris : J.-M. Williamson, 1989), 526 p.

    p. 62 Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : 914.463 RED
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Maturi Paul
Maturi Paul

Chercheur associé à la Communauté de Communes des Vals de Gartempe et Creuse (2015-2016), puis à la Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (2017-...).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.