Logo ={0} - Retour à l'accueil

École primaire, puis Mairie

Dossier IA17000651 réalisé en 1998

Fiche

Destinationsmairie
Parties constituantes non étudiéeslogement, préau, cour
Dénominationsécole primaire
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Matha
AdresseCommune : Saint-Martin-de-Juillers
Adresse : 3 rue de la
Mairie
Cadastre : 1996 B 909 910 201 ; 2016 B 910 909 201 ; 1836 B1 184 185

Le plan cadastral napoléonien de 1836 mentionne des bâtiments à l’emplacement de cet ensemble, mais il ne s’agit pas des constructions actuelle, datables du 4e quart du 19e siècle. Avant d’être ici, l’école de Saint-Martin-de-Juillers était située dans un local loué par la commune, et assez éloigné du logement de l’instituteur. Pour pallier à l’insuffisance de ce local, la municipalité décide, en 1874, de faire construire une maison d’école avec logement pour l’instituteur mais, vu l’emplacement projeté hors du bourg et faute de moyens, ce projet n’est pas réalisé.

En 1877, la commune émet à nouveau le souhait d’avoir une maison d’école et pour cela elle fait appel à l’architecte Aimé Bonnet qui réalise des plans et un cahier des charges. Dans ce cahier des charges, il est fait mention que « le logement de l’instituteur serait à l’étage, les classes au rez-de-chaussée, la cour serait séparée en deux par un mur de clôture, l’entrée des garçons serait au nord de la classe, tandis que celle des filles serait au sud, que la façade qui est en très mauvais état serait reconstruite et enfin que les bâtiments n’ayant pas assez d’élévation seraient augmentés comme il est indiqué sur les plans ».

L’acte de vente de la propriété devant servir de maison d’école est signé en 1879 et, en juillet de la même année, les travaux d’aménagement de l’école sont confiés à l’entrepreneur Antoine Thouard. La date d’achèvement de ces travaux n’est pas connue, mais ils sont probablement finis à la fin du 19e siècle.

Au début du 20e siècle, en 1913, des plans et devis sont réalisés par l’architecte Henri Euvé pour la construction d’un préau et, l’année suivante, les travaux sont confiés à l’entrepreneur Léon Desforges. Au milieu du 20e siècle, la commune envisage de construire un groupe scolaire qui serait établi à l’est du bourg, à l’entrée du hameau les Gâtineaux. Pour ce projet, elle fait appel à l’architecte André Guillon, qui réalise les plans et devis. Les travaux sont confiés, en 1955, aux entrepreneurs Edmond Guilloteau et associés et le procès-verbal de réception définitive du logement du directeur est signé en 1958. Le groupe scolaire est vraisemblablement achevé peu de temps après, entraînant ainsi la fermeture de l’école située dans le bourg.

Suite à cette fermeture, la mairie est transférée dans l’ancienne école et l’ancienne mairie, située dans une petite construction à l’arrière, est fermée. Elle est ensuite réhabilitée en maison d’habitation à la fin du 20e siècle ou au début du 21e siècle.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle
Secondaire : limite 20e siècle 21e siècle
Principale
Principale
Dates1879, daté par source
1914, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bonnet Aimé
Bonnet Aimé

Architecte, Saint-Jean-d'Angély : école à Coivert vers 1890, école à Saint-Martin-de-Juillers


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Thouard Antoine (entrepreneur)
Auteur : Euvé Henri
Euvé Henri

Architecte : école à Saint-Martin-de-Juillers


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Desforges Léon (entrepreneur)

La mairie de Saint-Martin-de-Juillers, située dans l’ancienne école de la commune, est orientée au sud. Sa façade principale dispose de trois travées, d’un solin, d’un bandeau d’appui, d’une corniche à modillons et d’une fenêtre à appui mouluré au rez-de-chaussée. Ces décors, hors les modillons de la corniche, se retrouvent sur les faces latérales en pignon. Sur la partie gauche de la mairie se trouve un bâti en rez-de-chaussée qui faisait fonction de cantine scolaire. Dans la cour, en face, on remarque ce qui pourrait être le préau de l’école. L’ancienne mairie, à l’arrière, est une construction en rez-de-chaussée ornée d’une corniche moulurée. Au-dessus de la porte, on peut lire « Mairie ».

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Escaliers
État de conservationbon état
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1877, 1er juin : cahier des charges et plans du projet de construction d’une maison d’école, par l’architecte Aimé Bonnet.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2167
  • 1877, 15 juillet : promesse de vente et procès-verbal d’expertise de la propriété à acquérir pour l’aménagement d’une maison d’école.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2167
  • 1879, 28 mai : acte de vente à la commune de la propriété devant servir d’école.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2167
  • 1879, 13 juillet : procès-verbal d’adjudication des travaux d’aménagement d’une école en faveur d’Antoine Thouard, entrepreneur.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2167
  • 1913, 28 février : plans et devis pour la construction d’un préau à l’école, par l’architecte Henri Euvé.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2167
  • 1914, 24 février : traité de gré à gré avec l’entrepreneur Léon Desforges pour la construction d’un préau à l’école.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2167
  • 1951, 28 juin : plan de l’emplacement projeté pour la construction d’un groupe scolaire, par l’architecte André Guillon.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 77 J 114
  • 1955, 30 novembre : soumission des entrepreneurs, Edmond Guilloteau et associés.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 77 J 114
  • 1958, 9 octobre : procès-verbal de réception définitive du logement du directeur.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 77 J 114
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Rodriguez-Perez Francis - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.