Logo ={0} - Retour à l'accueil

École primaire publique de filles, bureau de poste, actuellement maison et salon de coiffure

Dossier IA17043823 inclus dans Bourg de Saint-Dizant-du-Gua réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiéescour, puits, dépendance
Dénominationsécole, école primaire, poste
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde - Communauté de communes de Haute-Saintonge
AdresseCommune : Saint-Dizant-du-Gua
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : 8 A et B rue de la
Poste
Cadastre : 1834 A 695 ; 2009 AT 255

Selon le cadastre, une vinaigrerie est construite ici en 1868 pour Joseph Brisson, et cesse son activité en 1887. La municipalité s'en porte acquéreur en 1901 pour y loger une nouvelle école primaire de filles : l'école privée tenue par des religieuses rue Alcide-Gaboriaux, vient en effet de fermer en raison de la laïcisation de l'enseignement. La salle de classe est installée au rez-de-chaussée et le logement de l'enseignante à l'étage. Pourtant, les lieux deviennent vite trop petits : en 1913, l'école compte 49 inscriptions pour une capacité de 21. A partir de 1931, un projet de groupe scolaire voit le jour pour accueillir à la fois la mairie, l'école de garçons et l'école de filles, à l'entrée sud-ouest du bourg. Ce projet n'est toutefois réalisé qu'après la Libération. L'école de filles quitte alors le bâtiment qu'elle occupait depuis 1901. Le bureau de Poste s'y installe dans les années 1950. Il y reste jusque dans les années 1990-2000. Une partie des lieux accueille aujourd'hui un salon de coiffure, et l'autre un logement.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates1868, daté par source

L'ensemble est constitué d'une maison au nord, avec une extension en rez-de-chaussée, en appentis à l'arrière, et des dépendances au sud d'une cour. Dans cette dernière se trouve un puits. La maison est couverte d'un toit à croupes, orné d'épis de faîtage en zinc. La façade, orientée au sud, est entièrement construite en pierre de taille, tout comme l'extension arrière. Ornée d'un bandeau mouluré et d'une corniche, la façade présente cinq travées d'ouvertures, réparties de manière ordonnancée. Les linteaux des ouvertures du rez-de-chaussée sont à claveaux. Sur les deux murs pignons de la maison, on observe d'anciennes ouvertures en plein cintre ou en arc segmentaire, aujourd'hui murées.

Murscalcaire
pierre de taille
Toittuile creuse
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
croupe
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Extraits du dossier d'acquisition et de travaux de l'école de filles, 1900-1901 (Archives départementales de Charente-Maritime, 2 O 1793) :

    1900, 1er décembre : délibération du conseil municipal au sujet des travaux d'appropriation de la future école de filles. La maison comprend au rez-de-chaussée une cuisine, une salle à manger, un cabinet de travail, deux chambres et un appartement dans lequel sera installée la classe, et à l´étage deux appartements pouvant servir de chambres à coucher, et des greniers.

    1901, 5 mars : délibération du conseil municipal approuvant le projet d´appropriation de la maison Brisson qui va être achetée pour faire une nouvelle maison d´école des filles, à la suite de la laïcisation de cette école.

    L'acquisition a lieu le 20 août 1901 auprès de Joseph Stanislas Brisson, médecin oculiste, et de Suzanne Habrard son épouse, demeurant à Pons.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Charente-Maritime. 2 O 1793. 1807-1905 : achat, travaux d´appropriation et d´agrandissement de la mairie, de l´école de garçons et de l´école de filles de Saint-Dizant-du-Gua.

  • A. D. Charente-Maritime. 2 O 1794. 1913-1940 : achat, travaux de construction ou d´agrandissement de l´école de garçons, de la mairie et du groupe scolaire de Saint-Dizant-du-Gua.

  • A. D. Charente-Maritime. 3P 3326 à 3339. 1834-1970 : état de section et matrices cadastrales. A. D. Charente-Maritime. 3P 4916. 1832 : plan cadastral de Saint-Dizant-du-Gua.

  • A. M. Saint-Dizant-du-Gua. Registres des délibérations du conseil municipal.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur du patrimoine, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.