Logo ={0} - Retour à l'accueil

École primaire de garçons, actuellement logements

Dossier IA17043825 inclus dans Bourg de Saint-Dizant-du-Gua réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiéescour, mur de clôture, portail, puits
Dénominationsécole, école primaire
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde - Communauté de communes de Haute-Saintonge
AdresseCommune : Saint-Dizant-du-Gua
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : 1 square de l'
Ancien couvent
Cadastre : 1834 A 788, 792 et 793 ; 2009 AT 381 et 382

Le bâtiment semble conserver des éléments antérieurs à la Révolution, en particulier une petite porte murée, avec linteau en arc segmentaire, sur la gauche de la façade. Au début du 19e siècle, il appartient à Pierre Feyteau puis passe à son gendre, Mathieu Tamisey-Lagrave, demeurant Chez-Motard. En 1838, il est acheté par Jacques-Frédéric Gaboriaux, vétérinaire, et son épouse Hortense Benoist : ces derniers sont les parents du peintre Jacques-Frédéric dit Alcide Gaboriaux (né le 15 mars 1834 à Saint-Dizant) qui a laissé son nom à la rue voisine. Jacques-Frédéric Gaboriaux père revend le bâtiment en 1842 à la municipalité qui y installe l'école de garçons. En 1881 et 1882, elle achète une maison et un petit bâtiment voisins de l'école pour l'agrandir et y installer la mairie qui siégeait jusqu'à présent au presbytère. En 1905, un préau est construit dans la cour. Pourtant, les lieux deviennent vite trop petits face au nombre croissant d'élèves. Dans les années 1930, la municipalité envisage de construire un groupe scolaire à la sortie sud-ouest du bourg, pour accueillir à la fois l'école de garçons, celle de filles et la mairie. Le projet n'est réalisé qu'après la Libération. L'école de garçons quitte alors le bâtment occupé depuis 1842. Celui-ci est réaménagé en logements locatifs en 1990.

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates1843, daté par source
1883, daté par source
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L'ancienne école comprend un long bâtiment, qui abritaient salles de classe et logements d'enseignants, à l'ouest d'une grande cour, un préau dans l'angle sud-est de celle-ci, et une dépendance à l'est. Devant cette dernière se trouve un puits à margelle carrée. Le bâtiment est couvert d'un toit à croupes, orné d'épis de faîtage en terre cuite vernissée. La façade, orientée à l'est, présente huit travées et dix baies au rez-de-chaussée. Toutes les ouvertures ont un linteau en arc segmentaire. Sur le mur pignon nord, on observe deux fenêtres rectangulaires à barreaux, également en arc segmentaire : il s'agit des anciennes fenêtres d'une salle de classe.

Murscalcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toittuile creuse
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Extraits du dossier d'achat, de travaux d´appropriation et d´agrandissement de la mairie, de l´école de garçons et de l´école de filles, 1807-1905 (Archives départementales de Charente-Maritime, 2 O 1793) :

    1842, 15 décembre : vente à la Commune par Jacques-Frédéric Gaboriaux, vétérinaire, et Hortense Benoît son épouse, demeurant au bourg, d'une maison située à Saint-Dizant, composée d´une cuisine, deux chambres, corridor, buanderie au rez-de-chaussée, greniers au-dessus, cour et jardin au levant, écurie, grenier au-dessus, issues au couchant, le tout confrontant du levant à Brochon et à la veuve Lièvre, du midi à Baptiste Brochon, du couchant à Mme Laroque et à Lys, et du nord à Brochon le tailleur, avec un puits commun. Cette maison sera transformée en maison d´école et logement d´instituteur. Elle appartenait autrefois à Pierre Feyteau, puis à sa fille Thérèse Feyteau veuve Tamizey qui l´a vendue le 1er décembre 1837 à Françoise Aubry, veuve de Louis Michel Larocque, laquelle l´a revendue à M. Gaboriaux le 3 janvier 1838.

    1843, 8 août : marché passé avec Jules Richard, menuisier, pour l´appropriation de la future maison d´école.

    1881, 27 décembre : vente à la Commune par Jean Morandière et Benigne Brochon son épouse d´une maison composée d´une chambre au rez-de-chaussée, située au bourg, confrontant du midi à la maison d´école.

    4 décembre 1882 : vente à la Commune par Georges Rousseau et Alexandrine Perrot, demeurant à Pons, d´un petit bâtiment confrontant du levant et du midi à la maison d´école.

    1883, 15 février : adjudication des travaux d´agrandissement de la maison d´école des garçons à Joseph Delaigne.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Charente-Maritime. 2 O 1793. 1807-1905 : achat, travaux d´appropriation et d´agrandissement de la mairie, de l´école de garçons et de l´école de filles de Saint-Dizant-du-Gua.

  • A. D. Charente-Maritime. 2 O 1794. 1913-1940 : achat, travaux de construction ou d´agrandissement de l´école de garçons, de la mairie et du groupe scolaire de Saint-Dizant-du-Gua.

  • A. M. Saint-Dizant-du-Gua. Registres des délibérations du conseil municipal.

Documents figurés
  • 1832 : plan cadastral de Saint-Dizant-du-Gua.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3P 4916
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur du patrimoine, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.