Logo ={0} - Retour à l'accueil

École primaire de filles, actuellement salle des fêtes

Dossier IA86008146 réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Dénominationsécole, salle des fêtes
Aire d'étude et cantonVals de Gartempe et Creuse - Pleumartin
AdresseCommune : Vicq-sur-Gartempe
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : 1 route de la
Forest
Cadastre : 2010 AY 30

En 1866, la commune achète à Louis Robin une maison pour servir d'école de filles. Le bâtiment est probablement insuffisant car en 1878, le conseil municipal décide de construire une école de filles. Le projet prévoit l'achat du bâtiment voisin de l'école, appartenant "au sieur Meslier et aux mineurs Chédozeau", et la construction de l'école à l'emplacement des anciens bâtiments. Une lettre de l'inspecteur primaire Barreau du 31 mars 1880 approuve le projet et précise que le logement actuel de l'institutrice, propriété de la commune, est en bon état et ne sera pas concerné par les travaux. Plusieurs documents des années 1878-1880 (dont la lettre de l'inspecteur primaire Barreau) précisent que l'école des filles est jusqu'alors louée par la commune, tandis que d'autres documents indiquent que l'école des filles est une propriété communale. L'école des filles est désaffectée en 1974, avant d'être convertie en salle des fêtes.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1880, daté par source
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L'école des filles, devenue salle des fêtes, est un bâtiment en rez-de-chaussée, couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise. Les élévations sont surmontées d'une corniche et les encadrements des ouvertures sont harpés. Le bâtiment était divisé en deux salles de classe. L'ancien préau est situé au fond de la cour.

Murscalcaire moellon enduit
Toitardoise
Étagesen rez-de-chaussée
Couverturestoit à longs pans croupe
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Délibérations du conseil municipal de Vicq-sur-Gartempe (dépouillement réalisé par l'association VGCA) :

    Ecole des filles :

    1866 : dossier pour l´acquisition de la maison Robin pour servir d´école de filles.

    6 mars 1866 : achat à M. Louis Robin, propriétaire, demeurant précédemment à la Forêt, d'une maison et sa dépendance située au bourg, pour servir d´école de filles.

    28 juillet 1867 : "la commune, depuis nombre d´années possède une école de filles, mais cette école est libre et non communale". Mlle Daniel qui dirige depuis 2 ans cette école, est bien décidée à la diriger comme école communale.

    28 juillet 1867 : difficulté pour payer l´institutrice. Refus d´ouvrir une école dans les hameaux. "La commune s´est imposée déjà des charges énormes pour favoriser l´instruction primaire en faisant construire une magnifique école pour les garçons et en achetant une charmante maison pour établir une école de filles".

    10 mai 1867 : Mlle Mélanie Daniel a dû quitter Vicq. Elle n´a pas fait la rentrée scolaire. Long compte-rendu su la question de l´école des filles. Le maire demande à M. l´inspecteur de l´académie une institutrice laïque et communale. Des femmes du bourg l´interpellent pour avoir des religieuses. Décision : "l´institutrice communale sera prise sans les institutrices laïques".

    23 janvier 1870 : le Préfet demande une délibération sur la question de savoir si l´école communale sera confiée à l´institution laïque ou congrégationniste. Renouvellement décision : institutrice laïque.

    31 juillet 1871 : nouvelle délibération à la demande du préfet : 8 voix / 8 voix. La voix du maire est prépondérante : majorité pour l'institutruce congrégationniste. Remarque : le maire a changé en mai 1871. Jean Carré élu, mais égalité de voix avec Michel Servant (ancien maire). On retrouve ce partage des voix lors du vote sur l´institutrice. Le nouveau maire est favorable à l'institutrice congrégationniste, alors que le maire précédent y était opposé.

    3 juin 1879 : plan et devis de l'école à construire pour les filles. Acquisition de la maison Chedozeau pour la construction de l´école des filles.

    18 déc. 1879 : nécessité d´acquérir la grange contiguë aux bâtiments où est actuellement l´école.

    20 février 1880 : acquisition de la grange pour la construction de l´école des filles projetée. Expropriation décidée.

    5 août 1888 : création d´un poste d´adjoint à l´école des filles. Nombre suffisant d´élèves pour occuper deux maîtresses.

    24 juin 1900 : refus d´un poste d´adjoint à l´école des filles. La directrice se fait aider par une sœur qui n´a pas son brevet (90 élèves inscrites et 80 présentes).

    17 juin 1962 : réparation de la peinture des extérieurs des écoles de garçons et filles.

    22 mai 1966 : suppression de la troisième classe à l´école des filles.

    3 juillet 1966 : projet de gémination des écoles de Vicq pour la rentrée scolaire de septembre 1966 si la décision de supprimer la 5e classe est maintenue. (gémination : organisation par classe d´âge, et non par sexe).

    20 avril 1974 : projet de fermeture d´une classe de l´école de filles. Transformation de l´école de garçons à une classe et de l´école de filles à une classe en une école mixte à deux classes. Accord pour l'installation dans l´école des garçons. Désaffection des locaux de l´école des filles.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Documents sur Vicq-sur-Gartempe.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 2 O 348/4
  • Délibérations du conseil municipal.

    Archives municipales, Vicq-sur-Gartempe
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Ourry Yann