Dossier d’œuvre architecture IA33005655 | Réalisé par
  • inventaire topographique
École de Mousset
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
  • (c) Conseil départemental de la Gironde

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Estuaire de la Gironde (rive gauche) - Pauillac
  • Commune Pauillac
  • Lieu-dit Lhorte
  • Cadastre 2012 AN 55  ; 1825 B1 718
  • Dénominations
    école
  • Appellations
    école de Mousset
  • Parties constituantes non étudiées
    logement, cour

L'école est construite en 1874, si l'on se fie à la date figurant sur l'horloge de la façade. Celle-ci porte le nom du fabricant, Henry Lepaute, Paris 1874. Dans l'édition de 1886 de l'ouvrage de Cocks et Féret, il est indiqué que "MM. de Rothschild, propriétaires de Lafite et de Mouton, ont créé et entretiennent à leurs frais une école primaire située au village de Mousset, où sont instruits gratis tous les enfants des gens attachés au Château-Lafite et au domaine de Mouton et ceux des villages voisins. Cette école est une des mieux organisées du département. Nous ne pouvions parler de Lafite sans mettre en relief un acte pareil d'intelligente générosité et faire des vœux pour que cet exemple soit souvent imité".

Le bâtiment a servi d'hôpital pendant la Première Guerre mondiale. En 1922, l'école est cédée à la commune : elle est encore aujourd'hui utilisée comme école communale. En 1940, des terrains sont achetés pour permettre l'agrandissement de l'école. Les bâtiments ont été complétés et agrandis à l'ouest (salle de classe, latrines) dans la 2e moitié du 20e siècle.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
    • Principale : 2e moitié 20e siècle
  • Dates
    • 1874, porte la date

L'école est située à peu près à égale distance des châteaux Lafite et Mouton appartenant à la famille Rothschild. Elle présente sa façade principale au sud, où sont ménagées également les cours de récréation. Le bâtiment se compose d'un corps central à étage carré, large de trois travées et doté d'un avant-corps surmonté d'un fronton avec l'inscription ÉCOLE PRIMAIRE et une horloge. Cette partie était consacrée au logement de l'instituteur. De part et d'autre, deux ailes en rez-de-chaussée abritent les classes pour les garçons et celles pour les filles. Des frontons cintrés portent ainsi les inscriptions : ÉCOLE DES GARÇONS ; ÉCOLE DES FILLES. La façade postérieure reprend le même type d'ordonnancement : le corps central est toutefois traité différemment avec une travée centrale en ressaut ouverte d'une haute baie double et surmontée d'une lucarne à œil-de-bœuf et fronton triangulaire.

  • Murs
    • calcaire
    • pierre de taille
  • Toits
    tuile mécanique, tuile creuse
  • Étages
    1 étage carré
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • croupe
  • Escaliers
    • escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • AC Pauillac, Registre des délibérations, 1916-1925 : Demande du conseil municipal aux Rothschild de cession de l'école de Mousset à la commune, 8 avril 1922.

  • AC Pauillac, Registre des délibérations, 1916-1925 : Lettre des Rothschild prévenant de leur intention de fermer leur école de Mousset et d'offrir à la commune la location de leurs immeubles suivant certaines conditions, 12 aout 1922.

Bibliographie

  • COCKS, Charles, FERET, Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret et Fils, 1886 (5e édition).

    p. 187

Annexes

  • Documentation complémentaire
Date d'enquête 2012 ; Date(s) de rédaction 2012
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Conseil départemental de la Gironde