Logo ={0} - Retour à l'accueil

École de Garçons, puis École de garçons et Mairie, puis Mairie, Foyer Rural et Salle des Fêtes

Dossier IA17002194 réalisé en 1998

Fiche

Genrede garçons
Destinationsmairie, salle des fêtes
Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsmairie, école
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Matha
AdresseCommune : Coivert
Adresse : 39 rue de la
Mairie
Cadastre : 2016 604 à 606 ; 1839 A3 5, 6

Le projet de construction d’une école de garçons dans le bourg de Coivert remonte au 3e quart du 19e siècle, à 1868. C’est à cette date que des plans d’appropriation d’une maison par la commune sont réalisés par l’architecte Dupuch, afin d’y établir la mairie et le logement de l’instituteur et de construire une classe attenante. Dans l’acte de vente à la commune de la maison, signé en 1870, et sur les plans d’appropriation, il fait mention que l’école occupe déjà les lieux et que l’étage sert de chambre pour l’instituteur. En février de la même année, les travaux de construction de la nouvelle classe et l’aménagement de la maison en mairie et en logement pour l’instituteur sont attribués à l’entrepreneur Jean Barré. Ces aménagements débutent rapidement, puisque le procès-verbal de réception définitive des travaux est signé en octobre 1870.

D’après les plans dressés par l’architecte, la maison se composait, avant réaménagement, d’un vestibule d’entrée à gauche et de la classe de l’école dans la partie droite. Le premier étage comprenait un palier et la chambre de l’instituteur dans la partie droite. Après les travaux, le rez-de-chaussée comprenait la mairie à gauche, suivie d’une chambre et d’une cuisine. Le premier étage se composait, quant à lui, d’un cabinet et d’une chambre pour l’instituteur.

Après la fermeture de l’école, les bâtiments ont été réaffectés en Foyer Rural pour la mairie et le logement de l’instituteur, et en salle de réunion pour la classe attenante. La mairie actuelle est aujourd’hui installée dans le bâtiment à gauche, mais la date d’acquisition par la commune n’est pas connue.

En 2015, les bâtiments adossés à l’ensemble ont été réhabilités en salle des fêtes, et le Foyer Rural a rejoint cet emplacement. Le bâti où il était situé avant, attenant à la mairie, sert aujourd’hui d’annexe de cette dernière.

Le bâtiment de la mairie, qui figure sur le plan cadastral napoléonien de 1839, a été entièrement remaniée dans la 2e moitié du 20e siècle. Sur ce plan ancien on remarque qu’il était doté d’une aile en retour d’équerre, elle a été détruite probablement à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle. La maison qui accueillait le logement de l’instituteur et la mairie, aussi mentionnée sur le plan de 1839, dispose d’ouvertures à encadrements irréguliers et est dépourvu de décos de façade. Ces éléments permettent d’avancer une période de construction au 18e siècle.

Période(s)Principale : 18e siècle, 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates1870, daté par source
Auteur(s)Auteur : Dupuch
Auteur : Barré Jean

La mairie, établie dans le bâtiment à l’extrémité gauche, dispose d’une façade très fortement remaniée. Le bâti accolé à droite, l’ancien logement de l’instituteur, présente une façade à trois travées, des ouvertures à encadrements harpés irrégulièrement, des appuis de fenêtres légèrement saillants et il est dépourvu de décor de façade. L’ancienne classe, construite en rez-de-chaussée, est pourvue de fenêtres à appuis saillants et d’un toit à longs pans en ardoises. Les dépendances adossées aux bâtiments sont aujourd’hui réhabilitées en salle des fêtes. L’ensemble est devancé d’un grand espace aménagé par la commune, où l’on y trouve des espaces verts, des allées et des bancs.

Murscalcaire moellon
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
État de conservationbon état, remanié
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • « Une maison d’habitation sise au bourg de Coivert destinée à faire une Maison d’École consistant en un appartement bas servant actuellement de classe, un corridor au couchant dans lequel se trouve l’escalier, deux chambres hautes, une petite cour venant au midi se prolongeant jusqu’à la route d’Aulnay à Surgères et sur le coin sud-ouest de laquelle est construit un chai, un jardin au levant de forme irrégulière, clos de murs, une petite cour placée au midi du jardin sur le coin de laquelle sont construits deux toits, le tout du reste ne forme qu’un seul et même tenant, et confronte du couchant par le corridor à Viaud, mur mitoyen, par le chai et le quéreu à Mailloux, mur vis à vis le chai dépendant de l’objet confronté, du levant par le tout du jardin à Giraud, mur séparatif dépendant de l’objet confronté, par une autre portion du jardin encore à Giraud, mur séparatif appartenant à ce dernier et par la petite cour à Pellerin, mur séparatif mitoyen, du midi par le chai, et la petite cour à la Route d’Aulnay à Surgères, par une portion du jardin à Pellerin, mur lui appartenant et par l’autre portion du jardin à Giraud, mur séparatif mitoyen et enfin du nord aux héritiers Barraud, mur séparatif dépendant des objets vendus ».

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1868, 29 février : plans d’appropriation d’une maison pour l’installation d’un logement pour l’instituteur, d’une mairie et la construction d’une classe, par l’architecte Dupuch.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1980
  • 1869, 5 juillet : procès-verbal d’enquête commodo et incommodo pour l’établissement d’une école de garçons.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1980
  • 1870, 12 janvier : acte de vente à la commune de la propriété devant servir d’école de garçons et de mairie.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1980
  • 1870, 24 février : procès-verbal d’adjudication des travaux de construction d’une classe pour les garçons, en faveur de Jean Barré, entrepreneur.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1980
  • 1870, 26 octobre : procès-verbal de réception définitive des travaux de construction d’une classe et de l’aménagement du logement de l’instituteur et de la mairie.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1980
Multimedia
  • http://coivert.monclocher.com (consulté, novembre 2018).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Simaillaud Daniel - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.