Logo ={0} - Retour à l'accueil

École de garçons et mairie

Dossier IA33008380 inclus dans Village de Prignac-et-Marcamps réalisé en 2015

Fiche

Genrede garçons
Dénominationsécole, mairie
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive droite)
AdresseCommune : Prignac-et-Marcamps
Adresse : 85 avenue des
Côtes de Bourg
Cadastre : 2015 C1 1117

Entre 1852 et 1874, la commune de Prignac-et-Cazelles loue une maison à M. Dumeyniou pour l’école. En 1877, il est indiqué que "l'école publique mixte de Prignac-et-Cazelles a une installation matérielle des plus défectueuse"

A partir de 1874, la municipalité envisage la construction d’une école avec une mairie. En mars 1884, l’architecte Louis Dumeyniou soumet au conseil municipal un projet et un devis de construction. En mai 1884, la commune est autorisée à acquérir un terrain pour cette construction.

En 1888, la commune de Marcamps possède une école spéciale de garçons ; celle de Prignac-et-Cazelles a une école spéciale de filles. Il est proposé que les deux communes soient réunies pour le service scolaire.

A la suite de l'achat du terrain appartenant au sieur Chavasse en février 1888, le cahier des charges pour la construction d'une mairie avec école de garçons est fourni par Louis Dumeyniou au mois d'avril suivant. Les travaux confiés à l’entrepreneur François Gillet sont terminés en janvier 1892.

La fonction d’école cesse au cours de la 2e moitié du 20e siècle au profit de l’installation de tous les services de la mairie. Les travaux de réaménagement comprennent une extension dans le prolongement est.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Gillet François entrepreneur attribution par source
Auteur : Dumeyniou Louis
Dumeyniou Louis

Également orthographié : Dumeynieux. Domicilié à Bordeaux 27, rue Dubourdieu en 1876 (Bulletin de la Société archéologique de Bordeaux, t. III, 1876, p. 197) ; puis 2, quai de Bourgogne en 1880 (Bulletin de la Société archéologique de Bordeaux, t. VII, 1880, p. 228) ; autre adresse connue :13, rue Ausone à Bordeaux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

La mairie est établie en bordure de la route départementale reliant Saint-André-de-Cubzac à Bourg. Le bâtiment s’organise en un corps central à étage, formant pavillon, encadré par deux ailes en rez-de-chaussée.

Le corps central s’ouvre au rez-de-chaussée par trois portes en plein-cintre et l’étage par des fenêtres surmontées de corniches. Le rez-de-chaussée est traité en bossage. La travée centrale est couronnée par une fausse lucarne décorative à fronton triangulaire, portant les armes de la République française (initiales R et F entrelacées). Des pommes de pin en amortissement ainsi que des sphères en épis de faitage agrémentent la toiture à tuile mécanique d'où émergent quatre souches de cheminée en pierre de taille. Les fenêtres des ailes en rez-de-chaussée présentent des plates-bandes à coussinets.

La façade postérieure, au sud, présente un traitement similaire avec un corps central à deux travées. Seule la fausse lucarne décorative n'est pas reproduite.

A l'intérieur, la salle du conseil est dotée d'une cheminée monumentale en pierre de taille sculptée.

Murscalcaire pierre de taille
Toittuile mécanique
Étagesen rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
Techniquessculpture
Représentationsmédaillon, pomme de pin symbole républicain, laurier, chêne, feuillage, perle, coquille
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Dépouillement de la sous-série 2 O 2787 : construction d'une école de garçon avec une mairie

    Courrier de l'instruction publique de l’académie de Bordeaux au préfet, relatif à l’état de l’école, 18 décembre 1877.

    L'école publique mixte de Prignac-et-Cazelles a une installation matérielle des plus défectueuse […]. La salle de classe est éclairée de telle sorte que par deux grandes fenêtres sans volet ni persiennes, les enfants reçoivent directement le jour et les rayons du soleil dans les yeux. [...] Le mobilier est si insuffisant que les élèves entassés sur les bancs ont à peine 25 centimètres de place chacun quand il devrait en avoir 50. Il n'y a pas de préau couvert pour les jours de pluie ou de froid. La cloison réglementaire qui doit séparer les deux sexes n'existe pas. [...] dans la salle de classe où il devient difficile d'exercer une surveillance exacte. Il est à souhaiter que l'école de filles dont le conseil départemental vient de décider la création à Marcamps pour dédoubler celle de Prignac-et-Cazelles ne tarde pas à s'ouvrir ; son établissement mettra fin à un mélange qui n'est pas sans danger.

    Avis favorable de la sous-préfecture de Blaye relatif à l'acquisition d'un terrain pour la construction d'une maison d'école et une mairie, 24 mai 1884.

    Vu la délibération en date du 21 octobre 1883 par laquelle le conseil municipal de Prignac-et-Cazelles a voté l’acquisition d’un emplacement de 21 ares, 87 centiares appartenant au sieur Chavasse pour la construction d’une école de garçons avec mairie ;

    Vu le plan des lieux et celui de la commune de Marcamps annexé à celle de Prignac-et-Cazelles pour l’usage de la dite école ; […]

    Considérant que la commune de Prignac-et-Cazelles ne possède ni école de garçons ni mairie et que ces deux établissements sont également obligatoires ; […]

    Est d’avis qu’il y a lieu d’autoriser la commune de Prignac-et-Cazelles à acquérir au sieur Chavasse moyennant la somme de 650 francs, le terrain désigné aux plans et promesse de vente sus visés pour être, le dit terrain affecté à la construction d’une école de garçons avec mairie.

    Avis favorable de la sous-préfecture de Blaye relatif à la construction d'une maison d'école, 24 mai 1884.

    - Vu les plans et les devis dressés par M. Dumeyn[ieux] architecte à Bordeaux pour la construction d’une école avec mairie à Prignac-et-Cazelles ;

    - Vu délibération du 5 août 1883 : somme affectée à la construction d’une mairie ;

    - Vu délibération du 18 mai 1884 approuvant le projet ;

    - Considérant que la construction d’une maison d’école est indispensable à Prignac-et-Cazelles et que le projet présenté paraît convenable ;

    - Considérant que les charges extraordinaires qui pèsent sur cette commune à raison de l’entretien de ses chemins vicinaux fatigués par l’exploitation de nombreuses carrières ne lui permettent pas de s’imposer en faveur de ce projet des sacrifices plus lourds que ceux qu’elle s’impose ;

    Est d’avis qu’il y a lieu : 1er : d’approuver les plans et devis ; 2e : d’autoriser la commune de Prignac-et-Cazelles de contracter à la caisse des dépôts et consignations un emprunt […].

    Acte de vente d'un terrain de Laurent Chavasse à la commune, étude de Me Dusson, notaire à Marcamps, 7 février 1888.

    Une contenance de vingt et un ares quatre vingt sept centiares à prendre dans une plus grande pièce de terre, située à la [croix] de Prignac commune de Prignac-et-Cazelles, bordant le chemin n°120 et confrontant la dite contenance du levant au surplus de la pièce du midi encore au surplus de la pièce du couchant au chemin de Christoly et au nord au dit chemin n°120 de Bourg à Saint-André-de-Cubzac.

    Courrier de l'académie de Bordeaux au préfet de la Gironde, 23 juillet 1888.

    La commune de Marcamps qui a une population de 584 habitants, ne possède qu’une école spéciale de garçons alors qu’elle devrait être pourvue de deux écoles spéciales. La commune de Prignac-et-Cazelles d’une population de 423 habitants a une école spéciale de filles alors que son école devrait être mixte. La situation scolaire dans ces deux communes n’est pas régulière. Mais il convient de remarquer que ces deux localités étant très rapprochées l’une de l’autre et peu étendues, les deux écoles qu’elles possèdent suffisent amplement aux besoins. En effet on ne compte en totalité que 94 enfants d’âge scolaire (50 garçons et 44 filles). L’organisation actuelle pourrait être conservée mais pour qu’elle soit régulière les deux communes devraient être réunies pour le service scolaire. Il y a lieu d’inviter les conseils municipaux à prendre une délibération dans ce sens.

    Courrier de la sous-préfecture de Blaye à la préfecture, 18 août 1888.

    Transmission dans ce pli des deux délibérations : Prignac-et-Cazelles du 13 août 1888 et Marcamps du 14 août.

    "Les deux assemblées municipales sont d'accord pour demander leur réunion pour le service scolaire, l'école de garçons de Prignac-et-Cazelles devant recevoir les garçons des deux communes et celle de filles de Marcamps réservée également aux filles des deux communes".

    Procès verbal de réception définitive des travaux de construction de l'école, 15 janvier 1892.

    Avons accepté définitivement comme propriété de la commune l'école-mairie construite par M. Gillet entrepreneur sous la direction de M. Dumeyn[ieux] architecte."

Références documentaires

Documents d'archives
  • Délibération du conseil municipal relative au bail d'une maison pour l'école, 11 mai 1852.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 2 O 2787
  • Extrait des minutes des actes administratifs de la mairie de Prignac-et-Cazelles relatifs à la location d'une maison pour l'école, 25 juillet 1870.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 2 O 2787
  • Délibération du conseil municipal approuvant le projet de construction d'un nouveau presbytère et d'une maison d'école avec mairie, 17 novembre 1874.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 2 O 2787
  • Courrier de l'instruction publique de l’académie de Bordeaux au préfet, relatif à l’état de l’école, 18 décembre 1877.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 2 O 2787
  • Devis du projet d'une maison d'école de garçons et d'une mairie dressé par Louis Dumeynieux, architecte, 14 mars 1884.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 2 O 2787
  • Avis favorable de la sous-préfecture de Blaye relatif à l'acquisition d'un terrain pour la construction d'une maison d'école et une mairie, 24 mai 1884.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 2 O 2787
  • Délibération du conseil municipal relative à l'adjudication au rabais à François Gillet pour les travaux de la maison d'école de garçons et de la mairie, 7 octobre 1887.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 2 O 2787
  • Acte de vente d'un terrain de Laurent Chavasse à la commune, étude de Me Dusson, notaire à Marcamps, 7 février 1888.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 2 O 2787
  • Cahier des charges du projet d'une maison d'école de garçons et d'une mairie dressé par Louis Dumeynieux, architecte, 25 avril 1888.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 2 O 2787
  • Approbation du ministère de l'Instruction publique et des Beaux-Arts : réunion de Marcamps et Prignac-et-Cazelles pour le service de l'instruction primaire, 30 avril 1890.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 2 O 2787
  • Procès verbal de réception définitive des travaux de construction de l'école, 15 janvier 1892.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 2 O 2787

Liens web

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline - Steimer Claire