Logo ={0} - Retour à l'accueil

Douze corps de Garde

Dossier IA00043229 réalisé en 1986

Fiche

Aires d'étudesÎle de Ré, Saint-Martin-de-Ré
Dénominationscorps de garde
AdresseCommune : Saint-Martin-de-Ré

Ces douze corps de garde sont projetés par Vauban dès 1681 mais leur construction débute en 1685. En 1688, les corps de garde Sainte-Thérèse, de l'Orneau, de la Couarde et de La Flotte sont les premiers édifiés, puis en 1692 sont ajoutés ceux des avancées des portes de La Couarde et de La Flotte, du Havre, de la Chaîne et de la place d'armes de la ville. Le corps de garde de l'éperon du port est le dernier construit.

Ces édifices comprenaient en général deux pièces : une chambre pour l'officier et une pièce pour la garde. Seul le corps de garde de l'éperon, qui n'était occupé qu'en temps de guerre, ne comprenait qu'une seule pièce. Les corps de garde de la chaîne et de la place d'armes étaient surmontés d'un étage : le premier abritait en son rez-de-chaussée la manœuvre de la chaîne et le second se composait au rez-de-chaussée de deux cachots et à l'étage de deux prisons. Le corps de garde de l'Orneau est doté d'un dépôt de poudre.

Le corps de garde de la place d'armes a été légèrement transformé : la galerie sous arcades du rez-de-chaussée a été fermée et les fenêtres centrales de l'étage ont été diminuées. le bâtiment abrite actuellement un office notarial.

Le corps de garde de l'éperon est le seul à avoir été détruit suite aux aménagements réalisés au 19e siècle dans le port.

Les galeries des corps de garde de la Chaîne et du Havre ont été soit obstruées soit détruites.

Le corps de garde de Sainte-Thérèse sert actuellement de café-brasserie mais n'a subit que de légères transformations.

Les corps de garde de l'Orneau, des portes de La Flotte et de de La Couarde et de leurs avancées servent actuellement de logements pour les agents du centre pénitencier.

Période(s)Principale : 4e quart 17e siècle
Auteur(s)Auteur : Vauban Sébastien Le Prestre de, marquis
Vauban Sébastien Le Prestre de, marquis
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur militaire
Auteur : Ferry François ingénieur militaire

Voir description détaillée sur le lien Web.

Toitstuile creuse
Murscalcaire moellon revêtement
Décompte des œuvres étudié 0
repéré 11
bâti 12

Références documentaires

Documents d'archives
  • Service historique de la Défense, Vincennes. Ile de Ré, art. 8 [ancienne cote] cartons 2 à 6, passim (projets de 1780 à 1868). 1753-1826 : Batteries, Ile de Ré

    art. 8, carton 1, n°4 (1685) ; carton 4 (1835) Service historique de la Défense, Vincennes : Ile de Ré, art. 8 [ancienne cote] cartons 2 à 6, passim (projets de 1780 à 1868)
  • Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle. 12 J 128-135 : Génie militaire. 1681-1906 : Fortification de la place, Ile de Ré, art. 2

    n°357 (1850) Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 12 J 128-135 : Génie militaire
  • Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle. 12 J 136-139 : Génie militaire. 1709-1938 : Bâtiments militaires de la place, Ile de Ré, art. 3

    n°25 (1740), 225 (1836), 253 (1845), 335 (1862), 471 (1881), 481 (1883) Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 12 J 136-139 : Génie militaire
Bibliographie
  • Berlioz (Charles), La place d'armes à Saint-Martin-de-Ré : conflit entre les religieux de la Charité et le roi de France, In : Bull. Amis Ile de Ré, n°56 (février 1976) [éd. Mémoire du 9 juillet 1773]

    p. 43-50

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de l'Île de Ré (c) Communauté de communes de l'Île de Ré - Pon Charlotte - Truttmann Philippe - Aoustin Agathe
Aoustin Agathe

Chargée de mission Inventaire. Communauté de communes de l'Ile de Ré (2013- 2020)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.