• inventaire topographique, Communauté d'Agglomération de Poitiers
  • enquête thématique régionale, Patrimoine roman
Donjon dit Tour de Ganne
Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
  • (c) Communauté d'Agglomération de Poitiers

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'Agglomération de Poitiers
  • Commune Béruges
  • Lieu-dit le Bourg
  • Dénominations
    donjon
  • Parties constituantes non étudiées
    motte

Sur un éperon rocheux dominant la vallée de la Boivre, les restes de la tour de Guyenne – ou tour de Ganne – sont cachés dans un bois. Mentionné pour la première fois en 1140, le château appartient aux seigneurs de Lusignan (Recueil des documents relatifs à l’abbaye de Fontaine-le-Comte, p. 13 et 20). La tour est prise et détruite par le roi de France en 1242. Elle semble abandonnée depuis cette date. La qualité de construction en grand appareil de pierre de taille et le plan pentagonal font de cet édifice un ouvrage exceptionnel. René Crozet restitue une grosse tour de plan presque carré d’environ 16 m de côté prolongée, vers le plateau, par un éperon triangulaire saillant de plus de 7 m. Elle est arasée au niveau de l’étage autrefois voûté contenant la salle noble, au-dessus d’un immense volume bas à usage de réserve, associé à un puits. L’éperon enferme, en partie haute, une salle de plan octogonal couverte d’une coupole. Quant aux deux tourelles rondes décrites à la gorge de l’ouvrage, elles relèvent encore de l’hypothèse. Quoi qu’il en soit, les caractéristiques architecturales de la tour de Béruges ne démentent pas une datation proposée dans le courant du 12e siècle. (Marie-Pierre Baudry, 2011, p. 219-220)

Édifiée sur l'emplacement d'une motte occupée antérieurement, la Tour de Béruges, également dite Tour de Ganne au 17e siècle ou Tour de Guyenne, semble dater de la seconde moitié du 12e siècle. Elle a vraisemblablement été bâtie sur ordre des Lusignan. En 1242, Hugues X de Lusignan, comte de la Marche se rebella contre son suzerain Alphonse, comte de Poitou et frère du roi Louis IX. L'armée royale assiégea alors le château de Montreuil-Bonnin, puis la tour de Béruges qui fut détruite en mai 1242 après un assaut difficile. Aujourd'hui en ruine, la tour conserve néanmoins d'importants vestiges.

Située à proximité du bourg, au sommet d'une motte dominant les vallées de la Boivre et de la Coudre, la Tour de Ganne est un édifice fortifié à cinq côtés composé d'un ouvrage de plan carré, prolongé au nord par un éperon et au sud par deux grosses tours de plan circulaire qui en gardaient l'entrée. Elle comporte deux niveaux, constitués chacun d'une salle carrée voûtée en arc brisé, communiquant avec une autre plus petite située dans l'éperon, et une terrasse au sommet. La salle basse, couverte d'une voûte en berceau brisé, communique par un grand arc brisé avec la pièce de l'éperon, en forme d'abside et couverte d'une très large trompe. La salle haute a perdu sa voûte tandis que la pièce nord, dans l'éperon, est de plan octogonal et couverte d'une coupole. Dans le sol du rez-de-chaussée sont un puits et une citerne. Un escalier en pierre aujourd'hui à ciel ouvert, placé entre l'élévation sud et les vestiges de la tour sud-est, permettait la communication entre les niveaux. Il est vraisemblable que d'autres constructions, aujourd'hui disparues, accompagnaient cet ouvrage.

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
  • Couvrements
    • voûte en berceau brisé
    • coupole
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre : escalier en équerre en maçonnerie
  • État de conservation
    vestiges
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Intérêt de l'œuvre
    à signaler
  • Protections
    inscrit MH : 1991/06/13
  • Référence MH
  • Référence Patriarche
    86 024 0067

Site classé le 13 décembre 1945.

Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable
Image non consultable

Bibliographie

  • Baudry, Marie-Pierre. Châteaux « romans » en Poitou-Charentes. Xe - XIIe siècles, Collection Cahiers du Patrimoine, n° 95. Geste éditions, 2011.

    p. 21, 42, 140, 142, 149, 151, 152, 153, 155, 205, 208, 219, 304
  • Baudry, Marie-Pierre. Les fortifications des Plantagenêts en Poitou 1154-1242. Paris, 2001. Comité des travaux historiques et scientifiques, Mémoires de la section d'archéologie et d'histoire de l'art, 11.

    p. 281-283
  • Bizard, Etienn. Histoire d'un village du Poitou, Béruges. 1968.

    p. 18-23
  • Chabanne, Jean-Pierre. Les notes de Gabriel Thibeaudeau, une contribution intéressante à la connaissance de l´histoire de Béruges. Dans : Bulletin de la Société archéologique des Amis de Béruges, n°9, 1994.

    p. 12-14
  • Crozet, René. La tour de Béruges. Étude archéologique. Dans : Bulletin de la Société des Antiquaires de l'Ouest, 3ème série, t 12, 1939-1941.

    p. 276-286
  • Crozet, René. Recherches sur les sites de châteaux et de lieux fortifiés en Haut-Poitou au Moyen Âge, Bulletin de la Société des Antiquaires de l´Ouest, 4ème série, t.11, 1971-1972.

    p. 203
  • Granger, Michel. La tour de Guyenne à Béruges. Dans : Le Picton, juillet-août 1980, n° 22.

    p. 3-7
  • La Tour de Béruges. Dans : Bulletin de la Société des Amis de Béruges, n°7, 1992.

    p. 14-29
  • Lavault, Guy ; Lavault, Cathy. Les châteaux de la Vienne. - Poitiers : Brissaud, 1985.

    p. 308-309
  • Recueil des documents de l´abbaye de Fontaine-le-Comte (XIIe-XVIIIe siècles), publié par PON, Georges. Archives historiques du Poitou, t.61, 1982.

    p. 13, 20
  • RÉDET, Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne [...], Paris : Imprimerie nationale, 1881. (Réédition Paris : J.-M. Williamson, 1989), 526 p.

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : 914.463 RED
    p. 36
  • Roy, Gérard. Béruges (86) - 2005, Itinéraire d'un promeneur. Association Les Amis de Béruges, cahier n°30. 2005, édition Association des publications chauvinoises.

    p. 30-31, 233.

Documents figurés

  • Béruges, la Tour. Par Puisilieux-Drausin ; lithographie Pichot, vers 1837 (Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers).

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers
  • Béruges, la Tour. Par Puisilieux-Drausin ; lithographie Pichot, vers 1837 (Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers).

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers
  • Béruges, Tour de Ganne dite aussi Tour de Guyenne. Vue d'ensemble. Plan du site. Plan et coupe. Entrée de la salle basse. 4 dessins, par Alphonse-Pierre-François Le Touzé de Longuemar [1857] (Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers).

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers
  • Béruges, Tour de Ganne dite aussi Tour de Guyenne. Salle basse. 2 photographies, par René Crozet. 1938 (Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers).

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers
  • Béruges, Tour de Ganne. 15 photographies, par René Crozet (Archives départementales de la Vienne : 24 Fi 36, Fonds René Crozet).

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 24 Fi 36, Fonds René Crozet
  • Béruges, Tour de Guiene dite aussi Tour de Béruges, autrefois appelée ainsi par saint Louis. [18..], Alexandre Garnier. Dessin (Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers).

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers
  • Béruges, Tour de Ganne dite aussi Tour de Guyenne. 1977, 10 photographies (Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers).

    Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers

Annexes

  • Annexe n°1
  • Annexe n°2
  • Annexe n°3
  • Annexe n°4
Date d'enquête 2006 ; Date(s) de rédaction 2006
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
(c) Communauté d'Agglomération de Poitiers