Logo ={0} - Retour à l'accueil

Domaine de la Terrasse

Dossier IA33007149 réalisé en 2012

Fiche

Genrede maître
Précision dénominationchâteau viticole
AppellationsDomaine de la Terrasse
Parties constituantes non étudiéescour, chai, puits, pigeonnier, écurie
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive droite) - Bourg
AdresseCommune : Villeneuve
Cadastre : 2011 A1 737, 738

La demeure qui ne figure pas sur le plan cadastral de 1819, a été probablement construite dans le second quart du 19e siècle. Elle est sans doute à la tête d'un domaine viticole dès cette époque, appartenant probablement à l'un des propriétaires mentionnés "au bourg" dans les éditions du Cocks et Féret de la seconde moitié du 19e siècle (peut-être Eugène Blay, dont la production, la plus importante du village, s'élève à 60 tonneaux en cru bourgeois en 1874).

L'appellation "Domaine de la Terrasse" date du 20e siècle.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle

Le logis construit en pierre de taille présente sa façade principale tournée en direction de l´ouest. Cette façade, donnant sur un parc doté d´un pigeonnier et d´un puits, se compose d´un corps central à étage de trois travées, encadré de deux ailes en rez-de-chaussée surélevé de trois travées chacune ; l´ensemble est établi sur un niveau de soubassement rythmé d´ouvertures aveugles, abritant le chai à barriques. Le corps central est desservi par un escalier symétrique en pierre de taille, percé de trois ouvertures. Les ouvertures du logis sont moulurées ; celles du rez-de-chaussée du corps central sont de surcroît dotées d´une corniche. Une corniche à modillons parcourt les façades et se poursuit sur les élévations latérales. A l´arrière du corps central est adossée une tourelle coiffée d´un toit conique en ardoise sommé d´une girouette. L´élévation latérale de l´aile sud donne sur la cour d´entrée, délimitée par un muret en pierre à l´est et un pilier en pierre de taille au sud (le second est ruiné). Cette élévation latérale se présente comme une façade "plaquée" contre l´aile, rythmée de six travées et portant l´inscription peinte "Domaine de la Terrasse". Dans la cour se trouve un second chai, situé en retour d´équerre, couvert d'un toit à croupes et percé d´une ouverture cintrée et d´une baie de décharge. A l´extrémité nord-est du parc se trouve les vestiges d´un escalier avec portail en ferronnerie et piliers maçonnés en pierre de taille.

Murscalcaire pierre de taille
enduit
Toittuile mécanique, tuile creuse, ardoise
Étagesétage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré
Couverturestoit à longs pans croupe
toit conique
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier symétrique en maçonnerie
Techniquesfonderie
Représentationsfigure fantastique coquillage
Précision représentations

La rampe métallique de l'escalier extérieur présente un décor de figures fantastiques. Le heurtoir de la porte d´entrée du corps central représente un animal fantastique marin fixé sur deux coquillages.

Estuaire

TRAVEE9
FORBAIElinteau droit (porte) ; linteau droit (fenêtre) ; chambranle mouluré (porte) ; chambranle mouluré (fenêtre) ; corniche (porte)
POSRUEautre
POSPARCen retrait
POSTOPOcoteau
ORIENTouest
VUEvue étendue
CLOTmur de clôture ; portail
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BESCHI Alain, STEIMER Claire, BARROCHE Adrienne (Photographe) et al. Estuaire de la Gironde : paysages et architectures viticoles : Aquitaine Poitou-Charentes. Lyon : Lieux dits, 2015 (Images du patrimoine).

    P. 83.
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Riberolle Jennifer