Logo ={0} - Retour à l'accueil

Domaine de Carmeilh

Dossier IA33008913 inclus dans Île du Nord (partie sud) réalisé en 2013

Fiche

AppellationsCru de Carmeilh, Domaine de Carmeilh
Parties constituantes non étudiéescuvage, chai
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive droite) - Bourg
AdresseCommune : Gauriac
Lieu-dit : île du Nord, Carmeilh les Ecoles, Carmeil
Cadastre : 2018 AM 60 ; 1820 C2 105-108
Précisions

Le plan cadastral daté 1820 indique des bâtiments (maison et usine) au lieu-dit Carmeil, appartenant à la veuve Cailleux à Bordeaux (parcelle C 105) et à M. Roy Lapalene (C 107) : ils se partagent également la propriété d'un "peyrat" qui permet l'accès à l'île.

La famille Cailleux, par ailleurs connue à Bayon, propriétaire de carrières, est indiquée en possession d'un vignoble sur l'île du Nord dès l'édition de 1874 de Bordeaux et ses vins. Le domaine du Cru de Carmeilh est mentionné au nom d'Eugène Cailleux dans l'édition de 1893, et les bâtiments viticoles indiqués comme étant récemment construits sont illustrés. Le domaine planté en vigne s'étend alors sur 12 hectares et la production s'élève à 70 tonneaux.

D'après les augmentations et diminutions du cadastre, une maison appartenant à Martin Cailleux (parcelle C105) est incendiée en 1882 puis reconstruite. En 1890, cette maison est démolie et une construction nouvelle est réalisée sur la parcelle C111, correspondant au bâtiment conservé.

Le site est également appelé "Les Ecoles" puisqu'il a accueilli l'une des écoles de l'île.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle

Les bâtiments se composent d'une habitation accompagnée de chais et de cuviers.

Le corps de logis est en rez-de-chaussée surélevé, le soubassement abritant les chais. La façade présente un avant-corps percé de cinq ouvertures, encadré de deux ailes percées de baies géminées. La porte principale est inscrite dans une travée formant pignon ornée d'une table décorative à motifs de gouttes et de lobes portant l'inscription CARMEILH. Le gros-oeuvre est enduit, souligné par des bandeaux et encadrements de baies en pierre de taille. Le niveau de soubassement ainsi que les ailes latérales sont traitées en moellons rustiques, la pierre de taille étant réservée aux bandeaux, jambes harpées et encadrements des baies. Le rez-de-chaussée surélevé est accessible par un escalier droit en pierre.

L'aile sud abrite un cuvier équipé de cuves en béton. L'espace était à l'origine organisé avec un niveau de plancher et des cuves en bois. La vendange était chargée par la porte haute ménagée sur le pignon sud. Elle est inscrite dans une maçonnerie de pierre de taille et présente des motifs lobés de part et d'autre de l'arc segmentaire de couvrement.

A l'arrière de l'habitation se trouve un vaste espace formant pignon sur lequel est greffé un hangar dont la charpente repose sur des piliers maçonnés en pierre de taille.

Les bâtiments sont en partie ruinés et ne sont que partiellement hors-d'eau avec une toiture en tôle en mauvais état.

Sur la rive est, à proximité des bâtiments, se trouve une cale inclinée permettant l'accès à l'île.

Murscalcaire pierre de taille
moellon
Toittuile creuse
Étagesen rez-de-chaussée surélevé
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
État de conservationvestiges
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Extrait de l'édition de 1893 de Bordeaux et ses vins

    P. 544 : Cru de Carmeilh (Eugène Cailleux) : 70 tonneaux.

    Le cru de Carmeilh, situé dans l'île du Nord, comprend 11 hectares de vignes complantées 1/3 malbec, 1/3 en cabernet, 1/3 en petit verdot. Il produit des vins très fins et très bouquetés. Il présente un cuvier et des chais de construction récente où rien n'a été négligé de ce qu'exige une bonne vinification.

  • Documentation concernant les écoles sur l'Ile du Nord

    - AM Gauriac, registre des délibérations, 1882-1912. Création d'une école mixte à l'île du Nord, 18 novembre 1906 :

    Les propriétaires seraient heureux de voir la création d'une école publique mixte sur leur propriété, et à cet effet feraient l'abandon du terrain nécessaire à la construction. "Vu les difficultés qu'il y a pour les familles de faire fréquenter à leurs enfants les écoles communales en raison de la traversée du fleuve". Demande du Conseil municipal à l'administration d'étudier la question et de demander le concours des communes de Bayon, Villeneuve, Plassac.

    - AM Villeneuve, registre de délibérations, 1892-1915. Création d'une école mixte à l'île du Nord, 14 février 1907 :

    Démarche faite auprès du maire par M. Simon, régisseur de l'Île du Nord, relative à une demande de création d'école pour les enfants qui habitent l'île Verte, l'île du Nord et l'île Cazeaux. "Il lui a fait ressortir les inconvénients, les dangers même, les dépenses qu'il y avait pour les parents à envoyer leurs enfants dans les écoles au delà du fleuve". Accord du Conseil municipal pour la création d'une école publique dans le site le plus favorable à ce sujet.

    - AM Plassac, registres de délibération, 1898-1925. Création d'une école mixte sur l'île Nord, 27 avril 1907 :

    Le conseil émet "un avis favorable à la création d'une école publique mixte sur l'île nord, tout en se réservant le droit de faire des observations lors de la communication des plans et devis de la dite construction" (l'école sera fréquentée par les enfants qui vivent sur les îles dépendant des communes de Plassac, Villeneuve, Gauriac et Bayon).

    - AD Gironde, 2 O 4099 (Villeneuve). Rapport de l'inspecteur d'Académie sur l'école de l'île du Nord, 28 décembre 1928 :

    Bail contracté par les communes de Gauriac et Villeneuve avec M. Chaperon, propriétaire. Local scolaire construit par les soins de M. Chaperon au lieu-dit Carmeil, au sud de l'île, protégée par une digue, à 200/300 m de la maison de maître du propriétaire de Carmeil (A. Chaperon) et des fermes qui en dépendent, dans le voisinage d'un local à usage de réfectoire pour les vendangeurs, à 1000 et 800 m des lieux-dits Calmeilh et la terrasse d'où, outre Carmeil, viendront les enfants.

    "L'immeuble scolaire achevé depuis trois mois comprend l'école et des dépendances et le logement de l'instituteur ; il ne comporte qu'un seul rez-de-chaussée.

    1- Maison d´école : Outre une cour clôturée et sablée, suffisamment vaste, l´école est pourvue d´un petit préau couvert de 4.70 sur 3m sous lequel se trouvent deux loges de WC instaurés à l´usage des élèves et une fontaine d´eau courante et potable ; le tout à l´égout est organisé grâce au fleuve tout proche et le préau pourra servir en même temps d´abri, de vestiaire, lavabo. La salle de classe est un rectangle régulier de 5,50 m sur 5,35 m et 4 m de hauteur. Sa surface de 28,50 m² autorise l´admission d´une vingtaine d´élèves, chiffre qui ne sera ni atteint ni dépassé. Un éclairage très convenable est assuré par une grande baie au sud, deux fenêtres à l´est et deux portes vitrées à l´ouest. Le mobilier consiste en ce moment à un bureau avec estrade pour la maîtresse, 12 tables-bancs à 2 flancs, 1 tableau noir sur chevalet, 1 poêle à bois ; sur mes indications il sera prochainement complété par l´acquisition d´une armoire, de 2 tableaux noirs à fixer aux murs tandis que M. le maire de Gauriac prendra des mesures pour [doter] la classe du matériel d´enseignement (cartes et tableaux) réglementaires.

    2- Logement. Ainsi que l´énonce le projet de bail qui nous est soumis, le logement de l´institutrice qui fait suite à la salle de classe se compose d´une cuisine avec souillarde, chai et WC particulier, eau dans l´évier, sommairement meublée d´une table, 2° d´une salle à manger avec cheminée et meublée d´une table d´un buffet et de deux chaises, 3° d´une chambre à coucher avec cheminée également pourvue de sa literie, une armoire à glace et de deux chaises et communiquant avec un cabinet de toilette (table de toilette) ; les murs de la salle à manger et de la chambre à coucher et dépendances seront entièrement tapissées."

    Institutrice désignée le 2 janvier 1929.

Références documentaires

Bibliographie
  • BALDES Henri Robert, BELAIR Bernard, GACHET Pierre, POUGET Sylvie, SEGUIN Daniel. Gauriac, un village chargé d'histoire. Association du patrimoine gauriacais, 2019.

    p. 88
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1893 (6e édition).

    P. 544.
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1898, revue et augmentée de 450 vues de châteaux viticoles (7e édition).

    P. 264, 592.
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Steimer Claire - Beschi Alain