Dossier IA24001270 | Réalisé par
Demeure, puis hôtel de voyageurs dit Grand hôtel du soleil d'or, actuellement hôtel-restaurant le relais du soleil d'or
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Vézère - Montignac
  • Commune Montignac
  • Adresse 16 rue du Quatre-Septembre
  • Cadastre 1813 D 200  ; 2011 AR 427
  • Dénominations
    demeure
  • Appellations
    grand hôtel du soleil d'or, puis hôtel restaurant le relais du soleil d'or
  • Destinations
    hôtel de voyageurs
  • Parties constituantes non étudiées
    jardin d'agrément

La demeure (AR 427) et sa dépendance (AR 426) ont été construites après la création de la rue du Quatre-Septembre (vers 1750), en prévision de la construction du nouveau pont (1766-1777). Sur un plan ancien (avant 1758) de la ville de Montignac qui figure le tracé de la nouvelle rue, aucun édifice n'est visible à cet emplacement (cf. annexe). En 1813, les bâtiments appartiennent à Lavergne, maître de forge au Barry : le bâtiment AR 426, isolé à ce moment, abritait probablement la forge. La propriété devient un hôtel au plus tard au début du XXe siècle. Elle subit alors de nombreuses transformations : le bâtiment principal est agrandi côté est, sud (façade sur cour) et ouest. Cette dernière extension (parcelle AR 127) est construite avec une façade sur rue qui reprend nombre des caractères de celle du bâtiment principal. Une extension (AR 111) et une piscine sont construites dans la deuxième moitié du XXe siècle.

  • Période(s)
    • Principale : 2e moitié 18e siècle , (incertitude)
    • Secondaire : 19e siècle
    • Secondaire : 2e moitié 20e siècle

La façade sur rue du bâtiment principal adopte une forme concave afin d'épouser la courbe que forme la rue du Quatre-Septembre à cet endroit. Elle est ouverte par cinq travées de fenêtres percées régulièrement, la travée centrale étant dotée d'une large porte. En plein cintre, celle-ci est mise en valeur par un cadre composé de pilastres d'ordre dorique et d'un entablement à denticules couronné d'un fronton en ailerons. Les baies du premier étage possèdent des chambranles moulurés dont la partie supérieure est ornée de triglyphes surmontés par une fleurette.

  • Murs
    • calcaire
    • pierre de taille
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Représentations
    • ornement architectural
    • ordre dorique
    • pilastre
    • fronton
    • ornement végétal
  • Précision représentations

    Porte en plein cintre à cadre composé de pilastres d'ordre dorique et d'un entablement à denticules couronné d'un fronton en ailerons. Fenêtres du premier étage à chambranle mouluré dont la partie supérieure est ornée de triglyphes surmontés par une fleurette.

Documents figurés

  • "Pland de la ville, et environs de Montiniac le Conte", s.d. [vers 1750 ; avant 1758] (AD Gironde, 2 Fi 1108).

    Archives départementales de la Gironde : 2 Fi 1108
  • Plan cadastral ancien de la commune de Montignac, 1813 (AD Dordogne, 3P3 3210-3228)

    Archives départementales de la Dordogne : 3P3 3210-3228
    3 P 3 3217, feuille D1
Date d'enquête 2011 ; Dernière mise à jour en 2011
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel