Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Dax nord
  • Commune Herm
  • Emplacement dans l'édifice sacristie
  • Dénominations
    croix de procession
  • Numérotation artificielle
    1

Utilisée lors des processions et des enterrements, cette rare croix en argent d'époque Restauration est l’œuvre de l'orfèvre parisien Edme Gelez, dont le petit poinçon fut insculpé en 1812-1813. Elle fut achetée par la fabrique le 8 décembre 1828, ainsi que le mentionne le "Registre des comptes, recettes et dépenses de la Fabrique...". La somme nécessaire à cet achat fut réunie grâce à une avance fournie par les fabriciens et par certains habitants (cf. liste des personnes ayant contribué à l'achat de la croix en argent, Doc. 01).

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1828, daté par source
  • Lieu d'exécution
    Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Gelez Edme
      Gelez Edme

      Orfèvre à Paris, né en 1784 et mort en ou après 1836, qui insculpa son poinçon en 1812-1813. Installé au 14, rue de la Lanterne, puis place Notre-Dame après 1818, il travailla pour la duchesse d'Angoulême et pour sa belle-sœur la duchesse de Berry (dont il fut le fournisseur attitré), ainsi que pour le cardinal de Clermont-Tonnerre et pour l'archevêque de Tours Cliquet de Fontenay. Il fit faillite en 1827 et son fonds d'atelier fut repris par Jacques-Alexandre Basnier (déjà successeur de Jean-François Mézard), avant de passer en 1834 à Charles Denis Noël Martin (Martin et Dejean, puis Martin et Lebas) jusque vers 1870. Source : François Macé de Lépinay, "Une chapelle en vermeil aux armes de la duchesse de Berry, œuvre de l'orfèvre Gelez", La Revue du Louvre et des musées de France, octobre 1986, n° 4/5, p. 211-216 ; Bernard Berthod, Gaël Favier, Élisabeth Hardouin-Fugier, Dictionnaire des arts liturgiques, rééd. 2015, p. 281.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      orfèvre

Cette croix est constituée de lamelles d'argent fixées sur une âme de bois. Elle se compose d'une hampe en laiton, d'une douille emboîtante, d'un nœud volumineux et d'une croix latine. Les deux figures rapportées par soudure à la croisée sont fondues au sable. Les deux gloires et le titulus aux extrémités découpées sont rapportés par soudure ou à l'aide d'un clou. Les motifs aux extrémités des bras de la croix et sur la douille sont essentiellement traités au repoussé puis repris au ciselé. La base du nœud présente un décor ciselé au mat et le renflement principal un décor à la molette.

  • Catégories
    orfèvrerie
  • Matériaux
    • argent, fondu au sable, repoussé, ciselé au mat, décor à la molette, ciselé ou gravé
    • laiton
    • bois
  • Précision dimensions

    Hampe : h = 155 (revêtement) ; h = 190 (avec âme de bois) ; douille : h = 14,5 ; noeud : h = 16 ; croix : h = 87,5 ; la = 45,5 ; Christ : h = 22,5 ; la = 13,5 (aux bras) ; Vierge : h = 10,5.

  • Iconographies
    • Christ en croix
    • I.N.R.I.
    • Vierge à l'Enfant, bénédiction, glob Enfant Jésus
    • Vierge : croissant de lune)
    • gloire
    • ornementation, fleuron, canal, culot, feuille d'acanthe, ove, grappe
  • Précision représentations

    Nœud en vase Médicis : feuilles de refend à la base, 4 fleurons sur le plat du renflement principal, 2 frises de canaux. Croix : culot de feuilles d'acanthe, ove et grappe de raisin stylisée à l'extrémité de chaque bras. Christ crucifié sur la face : tête penchée à dextre, bouche et yeux ouverts, pieds cloués séparément, contrapposto, perizonium noué à dextre ; titulus sur une plaque dentelée. Vierge à l'Enfant au revers : les pieds de la Vierge sur une nuée et foulant un croissant de lune, l'Enfant Jésus bénissant et tenant le globe. Gloire sur la face et au revers de la croisée.

  • Inscriptions & marques
    • 1er titre Paris 1819-1838
    • grosse garantie Paris 1819-1838
    • poinçon de fabricant
    • poinçon d'association des orfèvres de Paris
  • Précision inscriptions

    Poinçon d'association des orfèvres de Paris de 1793 (gloires, montant, douille, nuée de la Vierge à l'Enfant) ; 1er titre Paris 1819-1838 (douille, perizonium du Christ) ; poinçon de fabricant (nuée de la Vierge à l'Enfant) : losange vertical, lettres E à gauche, G à droite, colombe du saint Esprit en chef, un ciboire en pointe.

  • Précision état de conservation

    Ressoudure au plomb sur le nœud.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Registre des comptes, recettes et dépenses de la fabrique (an XII-1832). Entrée concernant l'achat d'une croix de procession en argent, décembre 1828.

    Archives communales, Herm
Date d'enquête 2011 ; Dernière mise à jour en 2011
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel