Logo ={0} - Retour à l'accueil

Croix de cimetière

Dossier IA00045075 réalisé en 1976

Fiche

Dénominationscroix de cimetière
Aire d'étude et cantonArrondissement de Montmorillon - Montmorillon
AdresseCommune : Jouhet
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 1840 A6 1763 ; 2016 A6 1058

Un crédit est voté en 1852 pour une réparation à la croix (5 francs) et aux barrières (58 francs) du cimetière.

Une croix est mentionnée en 1874 dans le devis d'agrandissement du cimetière rédigé par A. Joyaux, géomètre. Il s'agit probablement de la croix actuelle.

Période(s)Principale : 1ère moitié 19e siècle , daté par travaux historiques
Dates1874, daté par source
Auteur(s)Auteur : Joyaux A.
Joyaux A.

Géomètre de première classe. A dressé les plans cadastraux de Paizay-le-Sec (1833) et Jouhet (1840) et les plans d'agrandissement du cimetière de Jouhet (1874).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
géomètre attribution par source

La croix se compose, de la base vers le haut :

- d'un socle composé de trois marches ;

- d'une haute base en calcaire ;

- d'une pyramide tronquée ;

- le tout couronné d'une croix en fer reposant sur une sphère en fer.

Murscalcaire
métal
pierre de taille
Techniquesferronnerie
Représentationscroix sphère
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Agrandissement du cimetière, 1874 (Archives départementales de la Vienne, 2 O 144/4)

    " Département de la Vienne

    Arrondissement de Montmorillon

    Commune de Jouhet

    Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la commune de Jouhet

    L'an mil huit cent soixante-quatorze, le sept mai, le conseil municipal de la commune de Jouhet, réuni au lieu ordinaire de ses réunions, sous la présidence de M. Narcisse Maréchal, maire, pour la session ordinaire de mai,

    présents Martin, Bernard, Joyaux, Demay, Pascaud, Testard, Jean Chagnon, Peignon, Frichon, Bernier, A.Bapte Chagnon

    Comme plus imposés MM. Freure, Pascaud er Griffon

    Le maire expose à l'assemblée que les habitants de la C[ommu]ne réclament à grands cris l'agrandissement du cimetière communal et demandent qu'il soit convenablement clos de murs de manière que ce lieu saint ne soit plus profané par toute sorte d'animaux et que les fosses ne soient rouvertes qu'après un temps convenable.

    Il dépose sur le bureau de l'assemblée le plan du cimetière y compris celui du terrain à acquérir, le devis des travaux à faire, un certificat indiquant la population de la c[ommu]ne et le nombre de décès survenus en moyenne pendant les cinq dernières années, enfin le montant des quatre contributions directes.

    L'assemblée, après avoir entendu l'exposé de M. le maire et pris connaissance des pièces fournies pour cet objet, reconnaît la nécessité de cette acquisition et l'urgence des travaux de clôture.

    La dépense d'acquisition de six ares au moins de terrain s'élève à la somme de 400 [francs] et celle de la construction des murs, de ma croix et de la porte à 3865,50 francs ; la dépense totale s'élève à 4265,50 francs.

    Pour couvrir cette dépense, la c[ommu]ne n'a aucune ressource ; les budgets peuvent à peine s'équilibrer ; elle n'a aucun moyen de se procurer de l'argent, que par une imposition extraordinaire et un large secours de la part de l’État.

    L'assemblée vote donc une imposition extraordinaire de 0,20 au principal des quatre contributions directes pendant l'année 1875 soit 569,96 francs. Il résulte donc un excédent de dépense de 3696,54 francs.

    Notre ancien, digne et regretté maire, dont les fonctions n'ont pas duré moins de cinquante ans, a bien dignement rempli sa mission mais n'a donné aucun travaux soit neufs, soit d'entretien ; aussi tout est maintenant à faire. La commune qui a 710 habitants ne possède point encore de maison d'école ni pour les garçons, ni pour les filles, ni de mairie.

    La c[ommu]ne de Jouhet, la plus pauvre du dép[artemen]t, en votant 0,20 pendant un an, a fait tout ce qui lui était possible de faire et croit avoir le droit de réclamer de la générosité de l’État [?] dép[artemen]t un secours de trois mille six cent quatre-vingt-seize francs cinquante quatre centimes (3696,54) afin que son projet puisse avoir une exécution.

    Fait et délibéré, en séance, les jour, mois et an que dessus et ont signé les membres présents, excepté MM. Testard, Pascaud Bap[tis]te et Griffon qui ont dit ne le savoir

    Pour copie conforme,

    le maire N. Maréchal ".

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1852-1853. Travaux de réparation à l'église (couverture) pour 608 francs, à la croix du cimetière pour 5 francs et aux barrières du cimetière pour 58 francs. Le budget est assuré par un impôt exceptionnel sur les plus imposés, qui servira également à l'achat d'un bateau.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 2 O 144/3
  • 1874-1875. Agrandissement et construction des murs de clôture du cimetière. Budget de 4265,50 francs.

    1874, 1er mai : devis estimatif des murs de clôture à construire au cimetière de la commune de Jouhet signé A. Joyaux, géomètre, murs de clôture 3416,50 francs ; grande porte d'entrée 140 francs ; croix et allées : 309 francs ; total 3865,50 francs.

    1874, 7 mai : demande d'un secours pour l'acquisition de la parcelle et les travaux [voir annexe].

    1921-1939. Concessions.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 2 O 144 / 4
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Reix [Jean Baptiste] Florentin
Reix [Jean Baptiste] Florentin ( - 11/08/1983)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.