Logo ={0} - Retour à l'accueil
Basilique Notre-Dame de Buglose

Croix de chaire à prêcher : Christ en croix (n° 2)

Dossier IM40004668 réalisé en 2012

Fiche

Dénominationscroix
Numérotation artificielle2
Aire d'étude et cantonDax nord
AdresseCommune : Saint-Vincent-de-Paul
Lieu-dit : Buglose
Emplacement dans l'édificenef centrale, 3e pilier sud, en face de la chaire

Le Christ en plâtre est un modèle de série de la seconde moitié du XIXe siècle, certainement le "Christ face à la chaire" payé 500 francs en août 1865 (en même temps qu'un chemin de croix) au fabricant messin Charles Champigneulle (1820-1882), futur peintre-verrier. La croix, selon L. Cazaunau et J. Lesbats (p. 224), fut exécutée par le menuisier-sculpteur Édouard Cazalis (Poyanne 1865 - Mugron 1922) alors qu'il était âgé de quinze ou seize ans, soit autour de 1880. Après cette expérience concluante, le jeune homme se vit confier par l'évêque Delannoy, vers 1900, la réalisation des stalles du Grand Séminaire d'Aire, aujourd'hui déplacées dans le chœur de Buglose. Il réalisa également dans ces années-là la chaire de l'église de Goos (canton de Montfort-en-Chalosse).

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1865, daté par source
1880, daté par source
Lieu d'exécutionCommune : Metz
Lieu d'exécutionCommune : Mugron
Auteur(s)Auteur : Champigneulle Charles-François , dit(e)
Champigneulle Charles-François , dit(e) (1820 - 1882)

Fonde une fabrique de statues religieuses à Metz en 1861, puis rachète en 1868 la fabrique de vitraux de Laurent-Charles Maréchal ; s'installe à Bar-le-Duc en 1872 après l'annexion de Metz à l'Allemagne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant de statues attribution par source
Auteur : Cazalis Édouard
Cazalis Édouard (1865 - 1922)

Menuisier et sculpteur, né à Poyanne (canton de Montfort-en-Chalosse) en 1865, installé à Mugron où il mourut le 22 décembre 1922 à 57 ans.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
menuisier, sculpteur attribution par source

La statue du Christ (petite nature) est en plâtre uniformément peint en blanc (peut-être sur une polychromie originelle). La croix est en chêne partiellement doré, avec décor figuré peint polychrome.

Catégoriessculpture, menuiserie, peinture
Structuresrevers sculpté
Matériauxplâtre, moulé, peint, monochrome
chêne, décor en relief, décor dans la masse, peint, polychrome, faux bois
Mesuresh : 280.0 (hauteur approximative de la croix)
h : 150.0 (hauteur approximative du Christ)
IconographiesChrist en croix, Tétramorphe
ornementation
Précision représentations

Le Christ est représenté mort, les yeux clos, la tête couronnée d'épines penchée vers l'épaule dextre, les hanches ceintes d'un long perizonium plissé noué sur la hanche dextre, les pieds cloués l'un sur l'autre reposant sur le suppedaneum. La croix est sculptée de motifs en réserve : parcloses oblongues sur le montant et la traverse, quatre cercles sécants avec croix grecque formant une gloire à la croisée, médaillons en étoile à huit rais dans les quadrilobes aux extrémités des bras ; à l'intérieur des médaillons sont peints, sur un fond doré imitant la mosaïque, les symboles des Évangélistes (aigle de saint Jean en haut, lion de saint Marc à gauche, bœuf de saint Luc à droite, ange de saint Matthieu en bas).

Précision état de conservation

Le Christ, uniformément peint en blanc, était peut-être polychrome à l'origine.

Statut de la propriétépropriété du département

Références documentaires

Documents d'archives
  • Fabrique de l'église de Buglose, registre des dépenses (1852-1873).

    p. 69 (6 août 1865) Archives diocésaines, Dax
Bibliographie
  • CAZAUNAU Léon, LESBATS Julien. Buglose. Nogaro : Dauba frères, 1970.

    p. 224
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe