Logo ={0} - Retour à l'accueil

Couvent des soeurs de la Charité, école de charité

Dossier IA17050480 réalisé en 2015

Fiche

Précision dénominationdes soeurs de la Charité
Dénominationscouvent, école
Aire d'étude et cantonÎle de Ré - Île de Ré
AdresseCommune : La Couarde-sur-Mer
Adresse : 20 rue
Pasteur
Cadastre : 1828 E 2301-2303 ; 2015 AH 112
Précisions

La date de construction de cet édifice n'est mentionnée dans aucun document, il apparait sur le cadastre napoléonien de 1828. En 1856, l'ensemble des constructions est acquis de Demoiselle Madeleine Gibaud par l'abbé Augustin Boullineau, desservant de la paroisse de La Couarde qui décide d'y fonder l'établissement des sœurs religieuses institutrices. Le 22 juillet 1875, l'abbé Boullineau, devenu curé de la paroisse de Brie-sous-Mortagne, fait donation de la maison et de ses dépendances à la cure de la commune. L'acte notarié spécifie que l'édifice devra continuer à servir d'école dirigée par les religieuses chargées de l'instruction des jeunes filles et de la visite des malades. Le couvent est dévolu à la commune de La Couarde en vertu de la loi du 1er juillet 1901. Une salle d'asile y ouvre et la commune loue les bâtiments aux curés successifs.

En 1920, le couvent nécessite des réparations mais le coût des travaux serait trop élevé, la commission administrative du bureau de bienfaisance décide, dans sa séance du 10 juin 1920, de vendre l'édifice. La commission décide de vendre l'ancien couvent aux enchères publiques mais aucun acquéreur se présente. L'édifice est finalement vendu le 13 janvier 1921 à René Charpentier-Mourat, entrepreneur de serrurerie demeurant à Paris.

Période(s)Principale : 19e siècle

Le couvent, situé au sud-ouest de l'église paroissiale, entre les rues Pasteur (ancienne rue de la Maisandière) et Basse Bretagne, se compose de plusieurs bâtiments. L'entrée se fait par un portail à entablement et corniche ouvrant sur une cour. A droite de cette cour, une maison abrite plusieurs appartements au rez-de-chaussée, des dortoirs et une chapelle à l'étage et des greniers sous les combles. Une deuxième cour, au sud de la parcelle, donne accès à une buanderie qui s'ouvre sur la rue Basse Bretagne.

Annexes

  • Archives départementales de la Charente Maritime, 2 O 451 : Administration et comptabilité communales, La Couarde-sur-mer, Procès-verbal descriptif et estimatif de l'ancien couvent, 20 juillet 1920

    L'immeuble est sis dans le bourg de La Couarde sur mer, grande rue de la Maisandière, côté sud, à peu de distance de la mairie, de la place publique principale du bourg et de l'église. Il se compose d'une maison d'habitation et de deux cours à ciel ouvert, closes de murs. Le tout a une superficie d'environ quatre ares dont les deux-tiers environ sont occupés par les constructions et l'autre tiers par les deux cours précitées. [...] La maison est construite en pierres de taille, moellons et briques et est recouverte en tuiles creuses, et se compose d’un rez-de-chaussée et d’un étage. [...]

    L'entrée principale, large porte de 2 m surmontée d'un fronton donne accès à une cour de 13m de longueur et de 6m de largeur environ, pavée en moellons de pays, avec parterre au milieu, plate-bande sur le côté droit et arbustes. A gauche de cette cour (côté est) se trouvent en rez-de-chaussée seulement, de petits appartements qui servaient autrefois de pharmacie, de salle d'attente, avec à la suite des cabinets d'aisances un petit réduit pour remiser seaux et balais, et un préau dont le toit est constitué par le plancher d'un cabinet de toilette du 1er étage. A droite de la cour d'entrée sont : deux chambres de 4 à 5 mètres de côté, séparées par une cloison en bois, et prenant jour par la dite cour. Le sol de ces deux chambres est planchéié et les plafonds en sont formés par le dessus du plancher des chambres du premier étage. dans l'une de ces chambres (celle sur la rue) se trouve un petit escalier de service conduisant à l'étage supérieur, et dissimulé par une cloison de bois.

    A la suite existe une cuisine d'environ 4m sur 3,5m pavée en carreaux de Marseille ; le dessous du plancher de l'appartement au-dessus en constitue le plafond. Cette cuisine est pourvue de quatre portes, la première donnant sur la cour d'entrée, la deuxième sur une seconde cour, la troisième dans une des chambres décrites ci-avant et enfin la quatrième dans la salle à manger.

    Au fond de la cour d'entrée, et face au nord, sont deux appartements séparés par un couloir, soit à gauche un salon de 4m à 4,5m environ de côtés, et à droite une salle à manger de 4m à 3,5m de côtés environ. Ces deux pièces ont chacune une porte ouvrant sur le couloir mais la salle à manger possède une deuxième porte de communication avec la cuisine. Le sol de ces deux pièces est planchéié ; les plafonds sont en plâtre ; les deux cloisons du couloir sont en brique et plâtre.

    Tout au fond du couloir, une porte s'ouvre sur une sorte de pièce ou vestibule dans lequel est un escalier hélicoïdal de 1,60 de diamètre, un grand placard et un puits comblé.

    De ce vestibule, et se dirigeant vers la droite l'on passe dans une deuxième cour intérieure. La partie du sol de cette cour servant de passage est carrelé en carreaux de Marseille, l'autre partie est en terrain susceptible de culture et l'on y voit quatre pommiers et un fusain. A gauche de la cour se trouve un petit réduit pour déposer du charbon, et à la suite un préau dont le tout est constitué par le plancher d'un couloir du 1er étage. A droite de la cour, sont les WC avec siège mais sans cuvette.

    De cette cour on passe dans une buanderie, vaste pièce de 7m de longueur sur 5m de largeur moyenne, réunie d'un puits et d'une petite cuve pour lessiver. Une porte conduit de la buanderie dans la rue Basse Bretagne.

    Arrivé en haut de l'escalier hélicoïdal, on a à droite, du côté nord, deux chambres qui ont été installées au lieu et place de l'ancienne chapelle du couvent. Ces chambres mesurent environ l'une 3,50 sur 4m et l'autre 4m sur 4m. Cette dernière est munie d'un cabinet de toilette de 3m sur 1,30m. Ces deux chambres sont en bois.

    De l'extrémité ouest du vestibule ou du palier, et formant le T avec lui, part un couloir dont une partie se dirige vers le nord et l'autre vers le sud. A la gauche de la première partie de ce couloir tendant vers le nord, se trouve une chambre de 5,50m sur 3,50m avec des placards de chaque côté de la cheminée et qui a vue sur la petite cour. Au fond de cette même partie de couloir se trouve la porte d'entrée d'une chambre de 4m sur 4,50m communiquant avec une autre chambre de 5m sur 4,50m et dont elle n'est séparée que par une cloison de bois à panneaux grâce à l'escalier de service dont il a été parlé précédemment.

    En revenant dans le vestibule du palier et se dirigeant vers le sud, dans la 2e partie de couloir, on entre dans une chambre spacieuse de 7m de long sur 5m de largeur en moyenne, au-dessus de la buanderie et ayant vue sur la petite cour et sur la rue Basse Bretagne. Toutes chambres du premier étage ont des plafonds en bois dits tillis.

    Du vestibule ou palier, un petit escalier conduit sous la toiture pour la visite du dessus du plafond des deux chambres, ancienne chapelle.

    D'une manière générale, les murs de ce vaste bâtiment sont en bon état sauf quelques lézardes constatées dans certains murs de toute petite épaisseur.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle, 2 O 451 : Administration et comptabilité communales, La Couarde-sur-mer

    1875-1921 : couvent de La Couarde-sur-mer. Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 451 : Administration et comptabilité communales, La Couarde-sur-mer
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de l'Île de Ré (c) Communauté de communes de l'Île de Ré - Aoustin Agathe
Aoustin Agathe

Chargée de mission Inventaire. Communauté de communes de l'Ile de Ré (2013- 2020)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.