Logo ={0} - Retour à l'accueil

Cloche

Dossier IM17005532 réalisé en 2010

Fiche

Dénominationscloche
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde - Communauté de communes de Haute-Saintonge
AdresseCommune : Saint-Thomas-de-Conac
Emplacement dans l'édificedans le clocher

En mai 1852, le conseil municipal décide de remplacer l'ancienne cloche, défectueuse, par une nouvelle. Le 15 novembre, l'opération est confiée à Paulin Fontayrau, fondeur à Bordeaux. La nouvelle cloche est mise en place dans le clocher le 29 décembre 1852, comme l'indique l'inscription qu'elle porte. Celle-ci précise aussi que son parrain fut Pierre Thierry, des Justices, et sa marraine, Marie-Joséphine Babin, épouse de Pierre-Dominique Coudret, du château du Gendreau.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1852
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Aquitaine, 33, Bordeaux
Auteur(s)Auteur : Fontayrau Paulin fondeur de cloches

Cloche de volée en lancé, dotée d'un marteau extérieur. Cloche en bronze fondu et mouton en métal.

Catégoriesfonderie de cloches
Matériauxbronze, fondu
métal
Précision dimensions

IconographiesCrucifixion
vigne
Glorification de la Vierge
tête: homme, barbe
Précision représentations

Le vase de la cloche est ceinturé par trois guirlandes de raisins et de feuilles de vigne. Il est orné de scènes figurant la Crucifixion et la Glorification de la Vierge. Le mouton est orné de quatre paires de têtes d'hommes barbus.

Inscriptions & marquesinscription
date
signature
Précision inscriptions

Sur la partie supérieure du tambour, sur trois lignes, on lit : "Faite le 29 décembre 1852 pour l'église de Saint-Thomas-de-Cônac. Pèse 600 k. Parrain Mr Thierry, marraine Madame Coudret Marie-Joséphine née Babin. Mr Daurensan curé". Signature sur la partie inférieure du vaset : "P. Fontayrau, Bordeaux".

Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • Extrait de la liasse 2 O 2488, Archives départementales de Charente-Maritime :

    1852, 7 mai : délibération du conseil municipal qui décide de refondre la cloche de l´église, puisque celle-ci est "lésée depuis quelques années déjà et que son son n´est point entendu même des habitants les plus rapprochés du bourg". La refonte de la cloche devra s´accompagner de la reconstruction de la charpente du clocher.

    1852, 15 novembre : marché passé entre la commune et Paulin Fontayrau, fondeur en métaux, demeurant à Bordeaux, 52 cours d´Albret, pour la fonte d´une cloche du poids de 600 kilogrammes au prix total de 1125,65 francs, déduction faite de l´ancienne cloche pesant 336 kilogrammes. La nouvelle cloche devra être placée dans le clocher dans le courant du mois de janvier 1853.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Charente-Maritime, 2 O 2488. 1852 : pièces relatives à la fonte de la nouvelle cloche de Saint-Thomas-de-Cônac.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur du patrimoine, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.