Logo ={0} - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Pierre-ès-Liens

Cloche (n° 1)

Dossier IM40007635 réalisé en 2018

Fiche

Dénominationscloche
Numérotation artificielle1
Aire d'étude et cantonTartas ouest
AdresseCommune : Bégaar
Emplacement dans l'édificeclocher

Cloche fondue sur place en 1817 par le Lorrain Augustin (dit Auguste) Martin (Breuvannes 1787-1865), au début de sa carrière itinérante dans les Landes. Il devait fournir plus tard, en association avec ses trois fils, des cloches aux églises voisines d'Audon (1842) et de Rion (1847). La marraine, Marie Guillemané (ou Guillemane), appartenait à une famille de laboureurs aisés documentés à Bégaar à la fin du XVIIIe siècle (Timoté en 1789, Jean en 1789 et 1793).

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Dates1817, porte la date
Lieu d'exécutionCommune : Bégaar
Auteur(s)Auteur : Martin Augustin , dit(e)
Martin Augustin , dit(e) (1787 - 1865)

Membre d'une dynastie de fondeurs de cloches lorrains, né à Breuvannes (Haute-Marne) le 27 août 1787, mort dans la même ville le 20 avril 1865 ; fils du fondeur Jean-Baptiste Martin (1745-1822) et de Marie-Anne Mouchotte, et neveu des fondeurs Jacques, Jean et Nicolas Martin et Jean-Baptiste Mouchotte ; frère des fondeurs Jacques II, Bernard, François, Alexis, Louis et Nicolas II Martin. Épouse à Breuvannes, le 7 janvier 1812, Marie-Catherine Causard (sœur du fondeur Jean-Baptiste Causard et belle-sœur du fondeur Jean-Baptiste Malnuit), dont il eut trois fils : Bernard-Édouard (1813-1881), Joseph-Augustin dit Auguste (1815-1875) et Alexis-Alphonse (1821-1893). D'abord associé à ses frères Bernard et François, il le fut ensuite avec ses trois fils de 1833 à 1845, date à laquelle il se retira.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur de cloches signature

Cloche suspendue de volée ; tintement par actionnement électrique ; couronnes d'anses usuelles ; mouton en barre, en fonte, à quatre brides rondes boulonnées ; battant en fonte. Inscription : un dossier par lettre.

Catégoriesfonderie de cloches
Structuressuspendu
Matériauxbronze, fondu à la cire perdue, décor en relief
fonte de fer
Mesuresh : 66.0 (hauteur au cerveau, à la tangente)
h : 83.0 (hauteur avec la couronne d'anses, à la tangente)
d : 82.5
IconographiesLa Croix, fleur de lys, rinceau
ornementation, filet
Précision représentations

Au milieu du vase, une croix à rinceaux et bras fleurdelisés sur socle à trois degrés, chacun flanqué de deux fleurs de lys héraldiques ; filets sur le vase supérieur (2 et 2), à la faussure (5) et à la pince (3).

Inscriptions & marquesdédicace, fondu
date, fondu
signature, fondu
Précision inscriptions

Dédicace et date (en trois lignes sur le vase supérieur, la troisième introduite par une main indicatrice) : POR (?) / LAN 1817 AI EU POUR PARRAIN MR PIERRE MARSAN MAIRE [fleuron] POUR MARRAINE / [main] MADEMOISELLE MARIE GUILLEMANE MR PIERRE POUEY CURE. Signature (au milieu du vase, dans un cartouche rectangulaire horizontal au cadre orné de rinceaux) : AUGUSTE / MARTIN / FONDEVR.

État de conservationpartie remplacée
Précision état de conservation

Le mouton et le battant sont modernes.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreÀ signaler
Protectionsinscrit au titre objet, 1992/05/11

Annexes

  • Extraits de la monographie paroissiale de Bégaar, par l'abbé Jean-François Fourcade, 1887-1888, concernant les cloches de l'église (AD Landes, 16 J 17)

    "Ce qui sert de clocher n'est qu'une ruine et renferme deux cloches. La plus petite porte la date 1768 (sic) et l'inscription suivante avec son antique orthographe : "Parrein : messire Pierre Gaston du Lyon, marquis de Campet. Marreine : Dame Marie de Gourgue, son épouse. Monsieur Jean Bagieu curé. P. Lalanne et F. Saubois, marguillier. 1768. Hardouin fecit". / La grande date de 1817 et a pour inscription : "Parrain : Pierre Marsan. Marraine : Mademoiselle Marie Guillemané. Pierre Pouey curé. Augustin Martin fondeur 1817".

    _______________________________________________________

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monographie paroissiale de Bégaar, par l'abbé Jean-François Fourcade (1887-1888).

    Archives départementales des Landes, Mont-de-Marsan : 16 J 17
  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique, 7 mars 1906.

    n° 95 Archives départementales des Landes, Mont-de-Marsan : 70 V 37/6
Bibliographie
  • FAIVRE Jean-Bernard, MATÉOS Vincent. Cloches, sonnailles, carillons en pays landais. Bordeaux : Le Festin, 2011.

    p. 16, 19
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe