Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Sever
  • Commune Montaut
  • Lieu-dit Brocas
  • Adresse
  • Emplacement dans l'édifice clocher

L'église de Brocas n'a longtemps disposé que d'une seule cloche, refondue en 1853, peut-être par Tourmeau fils, de Mont-de-Marsan, auteur la même année d'une cloche pour l'église Sainte-Catherine du bourg. En 1905, le fondeur dacquois Gustave Delestan fournit une seconde cloche, qui eut pour parrains Jean-Baptiste Lannevère et Marie Du Sault (voir annexe). Le registre paroissial signale ensuite l'installation à Brocas, en 1937, d'une cloche (donnant le si bémol) par le fondeur tarbais Marcel Fourcade, pour la somme de 2.112 francs : elle résulte certainement de la refonte de la cloche de 1853. L'abbé Lamaignère, dans sa monographie de 1943, mentionne les deux cloches alors présentes au beffroi, celle de 1905 (Delestan) et celle de 1937 (Fourcade). La première fut finalement refondue par le même Fourcade au cours de l'année mariale 1954, sous le ministère du curé Roger Dufourcq : c'est l'instrument ici étudié.

Grosse cloche suspendue, de volée ; tintement par actionnement mécanique ; couronne d'anses usuelle ; mouton fixé sur un beffroi charpenté ; levier de la sonnerie en fer forgé ; battant en poire à bout sphérique.

  • Catégories
    fonderie de cloches
  • Structures
    • suspendu
  • Matériaux
    • bronze, fondu à la cire perdue, décor en relief
    • fer, forgé
  • Mesures
    • h : 84 (hauteur au cerveau)
    • h : 98 (hauteur avec la couronne d'anses)
    • d : 97
  • Iconographies
    • Immaculée Conception, Calvaire, Sacré-Coeur, Sainte Face, Agneau mystique
    • ornementation, arcature, laurier
  • Précision représentations

    Sur le vase : Calvaire avec sainte Madeleine, Immaculée Conception, Sacré-Cœur. Au milieu de la dédicace sur le vase supérieur : médaillon avec la Sainte face, médaillon avec l'Agneau mystique sur le livre aux sept sceaux. De part et d'autre de la dédicace : arcature gothique à remplage en accolades fleurdelisées. A la faussure : frise de laurier.

  • Inscriptions & marques
    • dédicace, latin, français
    • signature, fondu
    • date, fondu
  • Précision inscriptions

    Dédicace (en deux lignes sur le vase supérieur) : MARIE IMMACULEE VEILLEZ SUR NOUS / A FULGURE ET TEMPESTATE LIBERA NOS DOMINE. Inscription et date (en cinq lignes au milieu du vase) : PARRAIN JOSEPH SARRAMIA / MARRAINE JEANNE DAUDIGEOS NEE BRETHES / CURE ROGER DUFOURCQ / GEORGES SANSOUBE / ANNEE MARIALE 1954. Signature (à la faussure) : M FOURCADE INGENIEUR ICAM FONDEUR A TARBES.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Registre paroissial de Montaut, 1845-1951.

    Archives communales, Montaut

Bibliographie

  • LAMAIGNÈRE Raphaël, abbé. L’église de Brocas. État descriptif en 1943. Recopié d'après le manuscrit de l'auteur par Philippe Dubedout. 1943.

Annexes

  • Extrait du registre paroissial de Montaut : note de l'abbé Lafitte au sujet de la cloche de Saint-Pierre de Brocas fondue en 1905 [puis refondue en 1954]
  • Extrait de : Raphaël Lamaignère, "L'église de Brocas"
Date d'enquête 2017 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice
Église paroissiale Saint-Pierre de Brocas

Église paroissiale Saint-Pierre de Brocas

Commune : Montaut
Lieu-dit : Brocas