Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Geaune
  • Commune Sorbets
  • Emplacement dans l'édifice clocher

Cloche fondue en 1837 par le fondeur itinérant d'origine lorraine François-Victor Decharme (1792-1875). Installé temporairement à Mont-de-Marsan vers 1810, il fournit, en association avec ses compatriotes Monin et Jean-Baptiste Perret (son élève et beau-frère), de nombreuses cloches aux églises landaises jusqu'en 1843 environ. La cloche de Sorbets, comme la plupart des instruments fabriqués par Decharme, a probablement été fondue sur place.

Le parrain, Arnaud Courthiade (Sorbets, 12 septembre 1779 – Sorbets, au Tailleur, 18 septembre 1867), fils de Jean et de Marie Dupiellet, fut maire de Sorbets sous la monarchie de Juillet. Il était, par sa grand-mère maternelle Anne Sensaric(q), le cousin de la marraine de la cloche, Jeanne Sensaric, épouse de Jean Dupiellet. Parmi les quatre fils d’Arnaud Courthiade, tous prénommés Bernard, l'un devait parrainer la petite cloche de l’église en 1871.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1837, porte la date
  • Lieu d'exécution
    Commune : Sorbets
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Decharme François Victor
      Decharme François Victor

      Fondeur lorrain, né et mort à Breuvannes (Haute-Marne), installé à Mont-de-Marsan, travailla à plusieurs reprises en association avec son beau-frère et élève Jean-Baptiste Perret, avec Jean-Baptiste Naverdet et Monin. Prénom usuel : Victor. En 1826, "Decharmes (sic), fondeur de cloches", vend à Jean-Antoine Huot de Goncourt, grand-père des frères Goncourt, une maison à Breuvannes, "la dernière du village", revendue dès 1835 à Charles Gérard et Sébastien Miellot, fabricants de limes (Edmond et Jules de Goncourt, Journal, coll. Bouquins, tome 1, p. 288).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      fondeur de cloches signature

Cloche suspendue de volée ; tintement par actionnement électrique ; couronne d’anses usuelle ; mouton en barre, en fonte de fer avec renfort de bois, à quatre brides rondes boulonnées ; battant en fer forgé, en poire, sans doute d’origine. Inscription et décor avec dossiers, un dossier par lettre.

  • Catégories
    fonderie de cloches
  • Structures
    • suspendu
  • Matériaux
    • bronze, fondu à la cire perdue
  • Mesures
    • h : 64 (hauteur au cerveau, à la tangente)
    • h : 77 (hauteur avec la couronne d’anses, à la tangente)
    • d : 75
  • Iconographies
    • Christ en croix
    • ornementation, filet
  • Précision représentations

    Christ en croix au milieu du vase ; filets au cerveau, à la faussure et à la pince.

  • Inscriptions & marques
    • dédicace, fondu
    • signature, fondu
    • date, fondu
  • Précision inscriptions

    Dédicace et date (en deux lignes sur le vase supérieur, la première introduite par une main indicatrice) : [main] PARRAIN MR ARNAUD COURTHIADE MAIRE MARRAINE JEANNE SENSARIC / MR ARNAUD LABORDE LABAN CURE AGE DE 33 ANS 1837. Signature (en une ligne sous la dédicace) : DECHARME FONDEUR.

  • État de conservation
    • bon état
    • partie remplacée
  • Précision état de conservation

    Mouton remplacé.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique de Sorbets, 14 février 1906.

    Archives départementales des Landes : 70 V 365/7
    N° 70.
Date d'enquête 2020 ; Dernière mise à jour en 2020
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice