Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Mugron
  • Commune Maylis
  • Emplacement dans l'édifice clocher

Cloche fondue en 1878 par la fonderie Crouzet Hildebrand, 13, rue de Sambre-et-Meuse à Paris (plus tard déplacée à Louviers dans l'Eure), fondée par Auguste Hildebrand, lequel associa peu après 1875 son gendre M.-F. Crouzet à son entreprise. La marraine fut Blanche Domenger, née d'Antin (1805-1899), veuve du maire de Mugron Bernard-Roch Domenger (le couple avait entièrement financé la reconstruction de l'église de Mugron en 1865-1866). Le parrain fut le propre neveu et fils adoptif de Blanche Domenger, Pierre Jean de Dieu Antoine Alexandre d'Antin (1850-1886).

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1878, porte la date
  • Lieu d'exécution
    Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Crouzet-Hildebrand
      Crouzet-Hildebrand

      Le fonderie fut fondée par Auguste Hildebrand, lequel associa peu après 1875 son gendre M.-F. Crouzet à son entreprise, qui prit alors la raison sociale Crouzet-Hildebrand. Elle fut active au 13, rue de Sambre-et-Meuse à Paris, puis à Louviers dans l'Eure.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      fondeur de cloches signature
    • Auteur :
      Hildebrand Auguste
      Hildebrand Auguste

      Marie Auguste Hildebrand, né le 27 juillet 1820 à Paris, mort dans la même ville le 25 mars 1890 ; fils de Nicolas Hildebrand et de Jeanne Briard ; épouse à Paris, le 14 juin 1852, Marie Jeanne Colomb, dont une fille unique : Lucie Marie (1853-?), mariée à Paris, le 15 juillet 1876, à Jean Eugène Ferdinand Crouzet (Louviers, 7 septembre 1851 - Paris, inhumé 21 septembre 1938), arrière-petit-fils du célèbre orfèvre Jean-Baptiste Claude Odiot (1763-1850). Auguste Hildebrand, fondeur de cloches actif de 1844 à 1880, reçut de Napoléon III le titre de fondeur de l'Empereur ; fondateur de la fonderie parisienne de ce nom, devenue Crouzet-Hildebrand après qu'il se fût associé son gendre Ferdinand Crouzet peu après 1875. L'entreprise fut continuée par leur fils et petit-fils Eugène Charles Crouzet (Paris, 25 avril 1877 - Ville-d'Avray, 25 janvier 1953), actif à Louviers (Eure). Source : Geneanet.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      fondeur de cloches signature
    • Personnalité :
      Domenger d'Antin Blanche
      Domenger d'Antin Blanche

      Blanche d'Antin (an XIII - 1899), fille aînée de Jean-de-Dieu d'Antin, baron de Sauveterre, maire de Mugron, préfet des Basses-Pyrénées (1770-1844), et de Marie-Victoire de Castelnau (1768-?) ; épouse en 1832 Bernard-Roch Domenger, conseiller général des Landes (1785-1865) ; bienfaitrice de l'église de Mugron.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      promoteur
    • Personnalité :
      Antin Pierre Jean de Dieu Antoine Alexandre d'
      Antin Pierre Jean de Dieu Antoine Alexandre d'

      Prénom usuel : Alexandre. Né à Smyrne (Turquie) le 13 juin 1850, mort le 14 mai 1886. Fils d'Alexandre Félix d'Antin (1815-1865) et de Maria del Rosario Cinquemani ; fils adoptif de sa tante paternelle Blanche d'Antin, épouse Domenger (1805-1899) ; époux de Gabrielle Marie Bernardine de Lasa (1859-1949), dont il eut le baron Louis d'Antin-Domenger (1882-1964), héritier des biens de Blanche Domenger en raison de la mort prématurée de son père.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.

Cloche suspendue, de volée ; tintement par actionnement électrique ; couronne d'anses usuelle ; mouton en barre, en fonte de fer, à quatre brides rondes ; battant en poire, en fer.

  • Catégories
    fonderie de cloches
  • Matériaux
    • bronze
  • Mesures
    • h : 96 (hauteur au cerveau)
    • h : 120 (hauteur approximative avec la couronne d'anses)
    • d : 119
  • Iconographies
    • Calvaire, Immaculée Conception
    • ornementation, arcature, frise, feuille de vigne, feston
  • Précision représentations

    Calvaire (Christ en croix entre la Vierge et saint Jean) sur une face du vase, Immaculée Conception (Vierge de la médaille miraculeuse ou de la rue du Bac : rayons lumineux sortant des mains) sur l'autre ; frises de festons fleuronnés au cerveau, d'arcs cintrés entrecroisés et fleuronnés sous la dédicace, de feuilles de vigne au bas du vase.

  • Inscriptions & marques
    • dédicace, fondu, partiellement illisible
    • signature, fondu
    • date, fondu
    • inscription concernant l'iconographie, fondu, latin
  • Précision inscriptions

    Dédicace (en trois lignes sur le vase supérieur) : [...] PARRAIN [...] ALEXANDRE D'ANTIN [...] / [...] MARRAINE [...] BLANCHE DOMENGER [...] / |...] MARTIN MARIE PIRAUBE [...]. Inscription (sur deux bandeaux incurvés au-dessus de la Vierge de la médaille miraculeuse) : VOX DILECTA / VOX M[...]. Signature et date (au bas du vase) : CROUZET HILDEBRAND FONDEUR A PARIS MDCCCLXXVIII.

  • État de conservation
    • partie remplacée
  • Précision état de conservation

    Mouton remplacé. Cloche partiellement couverte de fientes.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 210/9
Date d'enquête 2015 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel