Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Sever
  • Commune Coudures
  • Emplacement dans l'édifice clocher

Cloche fondue en 1858 par François-Dominique Delestan (1806-1865). La même année, le fondeur fournit aux églises de Banos (à proximité de Coudures) et de Laurède de nouveaux instruments au décor similaire.

La cloche fut fondue sous le second mandat du médecin Bernard Darribère (1782-1864), maire de Coudures de 1822 à 1832, puis de 1843 à 1864. Le parrain fut André de Laborde-Lassale (1846-1924), futur maire d'Eyres-Moncube (commune limitrophe de Coudures) et rédacteur en chef du journal monarchiste et catholique La Nouvelle Chalosse. Sa sœur aînée Marie Philomène Élisabeth (1840-1901), future comtesse Pierre Guillaume de Saint-Légier de La Sausaye (en 1864), fut la marraine. Les deux jeunes gens, alors âgés respectivement de douze et dix-huit ans, étaient orphelins de père depuis 1852, circonstance qui a pu motiver le choix de leurs personnes pour la cérémonie du baptême. André de Laborde et sa sœur devaient offrir en 1903 plusieurs verrières de l'église de pèlerinage Notre-Dame de Maylis. Leur frère Élie fut un bienfaiteur de l'église d'Eyres-Moncube, commune dans laquelle se trouvait le château familial, Laféourère.

Comme l'indique un décompte final des travaux de l'église (AP Coudures), les "jougs des cloches" furent payés 92 francs au charpentier Joachim Bonnefemme, de Sainte-Colombe, le 5 novembre 1892. A cette date, seule la cloche ici étudiée et celle livrée en 1884 par Pierre Dencausse étaient présentes au clocher de Coudures.

Cloche suspendue de volée ; tintement par actionnement électrique ; couronne d'anses usuelle ; grand mouton pyramidal en bois, en deux éléments, à quatre brides plates boulonnées et deux brides rondes latérales ; battant en poire, en fer, à extrémité percée.

  • Catégories
    fonderie de cloches
  • Matériaux
    • bronze
  • Mesures
    • h : 112 (hauteur avec la couronne d'anses (à la tangente))
    • h : 91 (hauteur au cerveau (à la tangente))
    • d : 119
  • Iconographies
    • Christ en croix, Immaculée Conception
    • ornementation, draperie, trèfle, frise, filet, main
  • Précision représentations

    Christ en croix (croix à rinceaux sur socle à double degré orné de draperies festonnées) au milieu du vase ; Immaculée Conception sur l'autre face ; frise de draperies festonnées à la pince ; frise de trèfles au cerveau ; neuf filets à la faussure.

  • Inscriptions & marques
    • dédicace, fondu
    • signature, fondu
    • date, fondu
    • inscription concernant l'iconographie, fondu
  • Précision inscriptions

    Dédicace, signature et date (en trois lignes sur le vase supérieur, chaque ligne introduite par une main indicatrice, les différentes sections séparées par des fleurons losangiques) : [main] PARRAIN MR ANDRE DE LABORDE LASSALLE (sic) [fleuron] MARRAINE MELLE MARIE PHILOMENE ELISABETH DE LABORDE LASSALLE / [main] MAIRE MR BERNARD DARRIBERE [fleuron] ADJOINT MR JN BAPTISTE LABADIE [5 fleurons] / [main] PRESIDENT DE LA FABRIQUE MR AMBROISE BRETHOUS [fleuron] DELESTAN FONDEUR A DAX 1858 [fleuron].

    Inscription concernant l'iconographie (sous la figure de l'Immaculée Conception) : O MARIE A (sic) CONCUE SANS PECHE PRIEZ POUR NOUS.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Inventaire des biens dépendant de la fabrique (20 février 1906).

    Archives départementales des Landes : 70 V 104/8
    n° 32
Date d'enquête 2017 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice