Dossier IA17047466 | Réalisé par
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Cimetière
Auteur
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
  • Commune Saint-Jean-de-Liversay
  • Lieu-dit Bourg
  • Adresse rue du Vanneau
  • Cadastre 2019 ZL 96
  • Précisions
  • Dénominations
    cimetière
  • Parties constituantes non étudiées
    mur de clôture, portail

Le plan cadastral de 1811 montre que le cimetière occupait alors, et sans doute depuis le Moyen Age, la place de l'église. A plusieurs reprises au cours des années 1830, le préfet demande à la municipalité de le fermer pour le transférer loin des habitations, ce que le conseil municipal rejette à chaque fois. La question revient à l'ordre du jour en 1842. Une enquête constate les nuisances qui découlent de sa présence au coeur du bourg. Le 20 juillet, le docteur Quoy, dont la maison (10-12 rue du Docteur Quoy) fait partie de celles qui donnent sur ladite place, écrit au préfet pour appuyer la démarche, dénonçant les conditions sanitaires qui résultent de la situation. Pourtant, 239 personnes se manifestent contre le transfert lors de l'enquête publique qui est alors menée, et c'est contraint et forcé par le préfet que le conseil municipal décide, le 25 novembre 1843, de transférer le cimetière au nord du bourg, dans un terrain acheté aux époux Julliot. Le 20 décembre 1844, un arrêté préfectoral ordonne la fermeture du cimetière de la place de l'église.

Les deux tiers nord du cimetière actuel en forment la partie la plus ancienne, constituée lors du transfert de 1844 puis d'un premier agrandissement vers l'ouest en 1877. Le cimetière a été de nouveau étendu, cette fois vers le sud, suivant décision du conseil municipal du 14 juin 1953.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 19e siècle, 2e moitié 19e siècle, 20e siècle

Le cimetière est situé dans la partie nord du bourg, près de la route de Thairé-le-Fagnoux. De plan rectangulaire, il est délimité par un mur de clôture, interrompu au sud par un portail à piliers maçonnés, auquel est associée une porte piétonne.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit partiel
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • 1812-1932 : transfert et agrandissement du cimetière de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1951
  • Registres des délibérations du conseil municipal de Saint-Jean-de-Liversay.

    Archives municipales, Saint-Jean-de-Liversay
Date d'enquête 2019 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Centre vendéen de recherches historiques
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.