Logo ={0} - Retour à l'accueil

Cimetière

Dossier IA86013633 réalisé en 2020

Fiche

Œuvres contenues

L'observation et l'analyse des tombeaux, dont 38 dossiers individuels ont été ouverts à l'occasion de l'étude d'inventaire, sont enrichies par des illustrations sur la typologie des tombeaux, le décor sculpté, les croix, les plaques, les couronnes et les jardinières, quant elles sont encore en place. Cette analyse poussée permet de dresser un état des lieux du cimetière de Scorbé-Clairvaux qui conserve un patrimoine funéraire de grande qualité.

Dénominationscimetière
Aire d'étude et cantonCommunauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Châtellerault-1
AdresseCommune : Scorbé-Clairvaux
Lieu-dit : La Croix Fargeau
Adresse : rue , de Lenlier, rue
des Colombes
Cadastre : 1826 B 133 à 136 Le cimetière de Scorbé-Clairvaux n'est pas figuré sur le plan parcellaire cadastral de 1826 alors qu'il est bien utilisé à cet emplacement dès la fin du 18e siècle. ; 2016 AE 472, 473 La parcelle 472 correspond aux secteurs anciens du cimetière : secteurs 4, 5 et 6. La parcelle 473 correspond au nouveau cimetière et aux secteurs 1, 2 et 3 qui n'ont pas été étudiés dans le cadre de l'enquête topographique sauf la chapelle de la famille Caude située dans le secteur 3.

En 1779, suite aux offres du comte de Montbron aux paroissiens du village, le cimetière est déplacé des abords de l'église Saint-Hilaire à un emplacement contenant environ " deux bosselées et demi de terre situées à la Croix-Fargeau, pour servir aux inhumations des habitants ". Cependant, les inhumations se poursuivent dans l'ancien cimetière encore quelque temps : les registres paroissiaux mentionnent en effet, à la date du 7 juillet 1781, qu'un enfant de trois ans, nommé Vincent Briaud, est enterré au cimetière de Saint-Genest car celui de Scorbé-Clairvaux est interdit.

En 1886, le cimetière est agrandi pour répondre aux besoins de la commune qui compte alors 1657 habitants et où la moyenne des décès est de 34 par an. L'architecte Nivault est chargé de réaliser les travaux de clôture du cimetière pour un prix de 1200 francs.

En octobre 1921, un état des lieux des tombes est réalisé pour vérifier les droits de propriété et préparer de nouvelles demandes.

En 1930 le cimetière est à nouveau agrandi sous la direction de l'architecte Alphonse Chevrieux.

Le cimetière est aujourd'hui divisé en 6 secteurs. Les secteurs 1, 2 et 3 sont les plus récents. Le secteur 3 accueille un columbarium et un jardin du souvenir.

Le cimetière de Scorbé-Clairvaux se distingue des autres cimetières de l'ancien canton de Lencloître par son ancienneté ainsi que par la qualité des tombeaux et des enclos conservés, qui, pour la période comprise entre 1850 et 1950, témoigne de l'essor et de la vie économique du village.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle

Localisation :

Le cimetière est situé à l'est du bourg au lieu-dit la Croix Fargeau. La parcelle est longée à l'ouest par la rue de Lenlier et au sud par la rue des Colombes.

Le cimetière, dans sa partie la plus ancienne au sud, est clos de murs en moellons calcaire, appareillés et surmontés d'un couvrement arrondi en pierre de taille.

Il comporte plusieurs entrées : l'une est située à l'angle des deux rues et forme un pan coupé où s'ouvre un portail encadré par deux piliers carrés en pierre sans couvrement. Une porte piétonne est située sur la gauche. Une plaque en marbre est apposée sur le pilier gauche et porte l'inscription suivante en lettres dorées : " Vous qui passez ayez une respectueuse pensée pour ceux qui reposent ici en paix ". Une autre entrée est située sur la rue des Colombes et une troisième sur la rue de Lenlier.

Croix en fonte :

Les croix en fonte ont été recensées. Elles se concentrent essentiellement dans les secteur 4, 5 et 6. L'inventaire a permis d'en comptabiliser 157 qui sont soit encore en place (123), soit brisées (34). Elles se répartissent comme suit : 47 dans le secteur 4 (38 en place, 9 brisées) ; 44 dans le secteur 5 (33 en place, 11 brisées) ; 66 dans le secteur 6 (52 en place, 14 brisées).

Parmi ces croix en fonte, 50 reprennent l'iconographie du Christ en croix qui peut être seul (au centre de la croix), accompagné du monogramme IHS (Iesus hominum salvator) ou d'anges priants ou pleurants.

49 croix reprennent le thème de la Vierge parfois accompagnée du monogramme AM (Ave Maria) ou d'anges.

Les 24 autres croix représentent des anges ou un décor non figuratif reprenant la symbolique funéraire (sablier, monogrammes, ornement végétal, floral, couronne mortuaire).

Les quelques signatures visibles sont celles de la fonderie de Pont-sur-Saulx dans la Meuse.

Typologie des tombeaux :

Le cimetière conserve deux chapelles et des tombeaux de plusieurs types : stèles, enclos, colonnes brisées, sarcophages, obélisque. Leur époque de construction est comprise entre le second quart du 19e siècle à nos jours.

Monument aux morts, tombeaux des morts pour la France et des combattants de la Première Guerre mondiale :

Une des particularités du cimetière est de conserver un monument aux morts de la Première Guerre mondiale alors qu'un second monument est situé sur la place de l'Église au centre du bourg.

Neuf tombeaux de soldats morts lors de la Première Guerre mondiale et huit tombeaux d'anciens combattants de 1914-1918 (Louis Andrault, Alexandre Bachelier, Léon Boutault, Alexis Deleffe, Sabin Granié, Camille Girard, Georges Jouanneau, M.Ligault) ont été recensés.

Murspierre moellon
Représentationscroix croix latine croix de guerre ange Christ en croix roseau colonne couronne mortuaire couronne végétale ruban monogramme sablier Vierge urne ossement tête de mort ciboire lierre coeur blé
Statut de la propriétépropriété de la commune
propriété privée, pour les tombeaux et les chapelles

Références documentaires

Documents d'archives
  • Biens communaux bâtis, 1819-1940.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 2 O 314/6
Bibliographie
  • Pouliot, Maurice ; Salvini, Joseph ; Villard, François. Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790, Vienne, Série E supplément (Communes), Tome cinquième, Imprimerie P. Oudin, Poitiers, 1970.

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault (c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Lorieux Clarisse
Lorieux Clarisse (1980 - )

Chercheuse-associée au service régional de l'inventaire de la Nouvelle-Aquitaine (site Poitiers et Limoges), attachée à l'Agglomération de Grand Châtellerault à partir de septembre 2018 pour conduire l'inventaire du patrimoine du Grand Châtellerault.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.