Logo ={0} - Retour à l'accueil

Cimetière

Dossier IA23001796 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiéeschapelle funéraire, clôture, tombeau, croix funéraire
Dénominationscimetière
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Dun-le-Palestel
AdresseCommune : Lafat
Lieu-dit : Bourg
Cadastre : 2008 AA 230

A l´origine, le cimetière était situé dans le centre du bourg, sur l´actuelle place près de l´église. En effet, autrefois les morts étaient enterrés autour de l´église puis, faute de place, le cimetière a été transféré au centre du bourg. Mais en1843 puis en1903, le déplacement du cimetière a été envisagé pour des questions d´hygiène. En février 1904, le nouvel emplacement, conforme à la législation, a été accepté : le cimetière sera déplacé à la sortie du bourg, sur la route qui mène au village de Paulement. En février 1920, le déblaiement de l'ancien cimetière n'était toujours pas terminé et la construction d´une place publique a été envisagée à l´emplacement de l´ancien cimetière.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source

Le cimetière se situe au sud-ouest du bourg, sur la route qui mène vers le village de Paulement. Le terrain est délimité par un mur en moellon de granite fermé au nord par un portail en fer. Les tombes les plus anciennes se situent au nord du cimetière. La croix de cimetière, entièrement en granite, se situe à l'extrémité sud de l'allée principale du cimetière, le long du mur de clôture. Elle se compose d'un piédestal, d'un socle et d'une croix latine. Le cimetière contient plusieurs chapelles funéraires construites en granite ainsi que plusieurs chapelles avec auvent en verre ou plaques de plexiglas, de modèles similaires. La tombe la plus remarquable est celle du curé Marien Chaput. Construite en granite, elle présente une stèle et une pierre tombale très ouvragées. La stèle est sculptée dans un style néo-gothique : deux colonnettes avec chapiteaux supportent un fronton triangulaire surmonté d´une croix tandis que le décor central de la stèle s´apparente à une fenêtre d´église. Sur la pierre tombale, deux calices disposés en croix sont sculptés en haut-relief tandis qu´un chapeau de curé et un livre sont sculptés sous une arche. Dans le cimetière se trouve également l´ensemble de tombes des familles Quinquaud (Alfred, Joseph, Thérèse et Anna) et Bennett. Sur la tombe d´Anna Quinquaud, une plaque en hommage à Charles Quinquaud a été déposée par le collège de la Souterraine. De nombreuses tombes sont ornées d´un médaillon ou d´une plaque en porcelaine. Deux d´entre eux rendent hommage à deux frères tués pendant la Première Guerre mondiale (concession Peinaud). Plusieurs tombes en pleine terre se situent dans la partie en herbe du cimetière. Elles comportent pour la plupart une simple croix plantée dans le sol. Ces tombes étaient destinées aux indigeants.

Mursgranite pierre de taille
fer
bois
verre
État de conservationinégal suivant les parties
Représentationscroix
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Bibliographie
  • BOYRON, Claude. Histoire et petites histoires de Lafat, évolutions. Édition à compte d'auteur. Guéret : 2008. 236 p.

    p.55 et 58 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
Périodiques
  • DELANGLE, Georges. Une grande famille creusoise : les Quinquaud. Les Cahiers des Amis de la Creuse, [s. d.], n°5. 17 p.

    p. 3 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.