Auteur
Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Vals de Saintonge Communauté - Matha
  • Commune Saint-Martin-de-Juillers
  • Adresse
  • Cadastre 1988 C 93  ; 2016 ZI 93  ; 1836 B1 105

Le plan cadastral napoléonien de 1836 mentionne le premier cimetière de la commune au sud-ouest du bourg, à l’angle des rues des Jardins et des Lilas, plus exactement à l’emplacement de la propriété située au n° 3 rue des Lilas.

Le projet de déplacement du cimetière date de 1909, à la suite d'un rapport de la commission d’hygiène sur son état. Dans ce rapport, il est fait mention que « le cimetière est situé au milieu du bourg. Il est entouré de toutes parts d’habitations et de puits. Un ruisseau le longe à peu de distance et cette situation est défavorable au point de vue de la salubrité publique ». Le conseil municipal décide alors sa désaffectation et d’en construire un nouveau. Pour cette réalisation, la commune envisage un terrain situé sur la route entre le Bourg et le Breuil-Malmaud.

La même année, une promesse de vente de ce terrain est signée et des plans et devis pour la construction du mur de clôture et d’un hangar sont réalisés par l’architecte A. Ginguenaud. C’est en 1911 que les travaux de construction du nouveau cimetière sont confiés à l’entrepreneur Célestin Hillairet. Le 1er septembre 1911, un arrêté municipal est émit portant sur l’ouverture du nouveau cimetière et sur la fermeture de l’ancien.

Le cimetière de Saint-Martin-de-Juillers, situé entre le Bourg et le Breuil-Malmaud, est clos par un mur en moellon enduit et par un portail à piliers. Il est divisé en quatre carrés de pelouse séparés par des allées de gravillons. Les sépultures, dont les plus anciennes datent principalement du 19e siècle, sont implantées sur ces carrés et le long du mur de clôture. Une seule chapelle ornée de sculptures se situe au centre du cimetière. Sur la partie gauche, à l'intérieur, se trouve un petit abri pour les servitudes d'entretien.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • État de conservation
    bon état
  • Statut de la propriété
    propriété publique

Documents d'archives

  • 1909, 17 février : rapport de la commission d’hygiène sur l’état du cimetière, alors situé dans le bourg.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2169
  • 1909, 17 octobre : promesse de vente à la commune des terrains pour y aménager un nouveau cimetière.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2169
  • 1909, 23 décembre : devis descriptif et estimatif pour la construction d’un mur de clôture et d’un hangar, par l’architecte A. Ginguenaud.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2169
  • 1911, 29 janvier : procès-verbal d’adjudication des travaux de construction du nouveau cimetière en faveur de Clément Hillairet, entrepreneur.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2169
  • 1911, 1er septembre : arrêté municipal portant sur l’ouverture du nouveau cimetière et sur la fermeture de l’ancien.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2169

Documents figurés

  • Extrait du plan cadastral napoléonien de Saint-Martin de Juillers, section B1, l’emplacement du premier cimetière de la commune, 1836.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 5180/06
Date d'enquête 1998 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Vals de Saintonge Communauté
Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers