Logo ={0} - Retour à l'accueil

Cimetière (nouveau)

Dossier IA16004261 réalisé en 2005

Fiche

Précision dénominationnouveau cimetière
Parties constituantes non étudiéestombeau, croix de cimetière, mur de clôture, portail
Dénominationscimetière
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Confolentais - Confolens-Sud
AdresseCommune : Lesterps
Cadastre : 1824 F 419, 420, 421 ; 2005 F 148, 951, 964

En 1854 la commune demande le transfert du cimetière, en raison « de l´insuffisance et de la situation de celui existant, présentement contraire au règlement ». La demande est approuvée par le sous-préfet en août 1855. L'autorisation d´achat des terrains date du 7 septembre 1855. En 1855, deux terrains (parcelles 419 et 420) sont achetés par la commune à Mme Camille Vidaud, veuve de Simon Vincent Petit, pour l'établissement d'un nouveau cimetière et à M. Blaise Valentin, à 270 m du bourg, au lieu-dit jardin de la chapelle. L'acte de vente des terrains pour le nouveau cimetière date du 5 mai 1857. Le plan dressé en 1855 est annexé (photos). Un autre terrain est acquis au lieu-dit jardin de la chapelle en 1864. En 1895 sont acquis des terrains pour l'agrandissement du cimetière (photo du plan). En 1896-1898, des murs sont construits à l'occasion de l'agrandissement du cimetière par François Fort, terrassier à Nieul, et Léonard Portier, à Chantrezac, suivant un devis de 1895 de M. Robin, conducteur des Ponts et Chaussées à Confolens. Un nouvel agrandissement sur une partie de la parcelle F 421 est décidé en 1929 et donne lieu à expropriation de M. Louis Gouranchat (photo du plan). Le cimetière a été à nouveau agrandi à l'est au cours du XXe siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 20e siècle
Dates1855, daté par source
1895, daté par source
1929, daté par source
Auteur(s)Auteur : Fort François entrepreneur
Auteur : Portier Léonard entrepreneur
Auteur : Robin conducteur de travaux

Ce cimetière est entouré par un muret interrompu par une chapelle, située dans l'angle nord-ouest du cimetière. Le dernier agrandissement, situé à l'est, est clôturé par une haie. Les tombeaux sont répartis de part et d'autre d'une allée centrale. La croix de cimetière est située dans la partie occidentale de l'allée. Au pied se trouve la tombe de deux abbés. Dans la partie orientale, contre la haie, est située une croix à la mémoire des défunts de l'ancien cimetière. On constate que six types de tombes sont majoritaires dans ce cimetière : stèle à sommet arrondi surmonté d'une croix à extrémités pommetées (tombeaux de la famille Savy) ; stèle à sommet en entablement surmonté d'une croix à extrémités pommetées (tombeau de la famille Tournier-Bourdier) ; stèle à sommet arrondi surmonté d'une croix à extrémités en pointes (tombeau de Jean Soulat et Marie Perrin) ; stèle à sommet arrondi ou à sommet mouluré sur les côtés surmonté d'une croix en métal (tombeaux de la famille Gouranchat) ; croix pattée (tombeaux de Jean-François Comte et de Marie Bourdier) ; stèle rectangulaire avec gradins latéraux de différents types, parfois marquée d'une croix (tombeaux de la famille Villessange-Marchadier et de la famille Desbordes-Lavergne). Il est à noter que les croix pattées sont rassemblées dans l'angle sud-ouest du cimetière. On note également la présence de tombeaux particuliers. Celui de la famille Bonneau présente un stèle décorée de deux arcades surmontées d'un motif à trois lobes et précédée d'un drapé porté par deux piquets. Le sommet est pointu. La stèle de la famille Thoury présente également un motif trilobé et un sommet pointu. Plusieurs tombeaux, dont celui de la famille Chapelle, comportent une stèle à sommet arrondi surmonté d'une croix et présentant des quarts de sphères aux angles. Le tombeau anonyme situé à côté du tombeau de Charles de Rocquart (auquel il est peut-être lié) présente la forme d'un cercueil en pierre mouluré porté par quatre pieds en forme de colonnes.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Transcription du document relatif à l´agrandissement du cimetière
    Document conservé aux archives départementales de la Charente, série O :

    " Commune de Lesterps

    Projet d´agrandissement du cimetière

    Procès-verbal de l´expertise

    Je soussigné F. Robin conducteur des Ponts et Chaussées demeurant à Confolens, désigné en qualité d´expert par arrêté de Mr le Sous-Préfet de l´arrondissement de Confolens en date du 8 septembre 1894, à l´effet de procéder à l´estimation du terrain que la commune de Lesterps se propose d´acquérir de Messieurs Penot et Gouranchat pour l´agrandissement du cimetière de cette localité, déclare m´être transporté à Lesterps, le vingt-six septembre mil huit cent quatre-vingt quatorze, où j´ai rencontré Monsieur le Maire de Lesterps et Monsieur Penot, propriétaire de l´une des parcelles à acquérir.

    Le terrain que la commune de Lesterps se propose d´acquérir est situé à l´est de son cimetière ; il a une largeur uniforme de douze mètres et une longueur moyenne de soixante trois mètres trente centimètres. Il dépend de deux parcelles de terrain figurant au plan cadastral de la commune de Lesterps sous les numéros 420P et 421 de la section F, lieu-dit la Chapelle. La première appartient à Monsieur Penot, chef de division à la Préfecture de la Charente, demeurant Angoulême.

    La surface à acquérir dans cette parcelle a une contenance de trois ares quatre-vingt centiares ; elle est bornée à l´ouest par le mur du cimetière, au nord par une ligne perpendiculaire à ce mur élevée à son extrémité nord, qui la sépare du reste de la parcelle 420P ; à l´est par une ligne parallèle et à douze mètres de distance du mur est du cimetière qui la sépare du reste de la parcelle 420P, au sud par la deuxième parcelle à acquérir.

    La deuxième parcelle appartient à Monsieur Gouranchat Firmin propriétaire au bourg de Lesterps.

    La surface à acquérir dans cette parcelle a une contenance de trois ares soixante-douze centiares : elle est bornée à l´ouest par le mur du cimetière, au nord par la première parcelle à acquérir décrite ci-dessus, à l´est par le reste de la parcelle n° 421, au sud par le chemin rural dit des Vergnes.

    La première parcelle à acquérir est en nature de pré, nous l´avons estimée à raison de trente cinq francs l´are, ce qui pour les trois ares quatre-vingt centiares à acquérir fait une somme totale de cent trente-cinq francs quatre-vingt centimes à payer par la commune de Lesterps.

    La deuxième parcelle à acquérir est en terre labourable, mais elle est en quelque sorte cultivée comme jardin ; nous l´avons estimée en égard à sa qualité et à l´usage que le propriétaire en fait, à raison de soixante francs l´are, ce qui pour les trois ares soixante-douze centiares à acquérir fait une somme de deux cent vingt trois francs et vingt centimes.

    De tout quoi nous avons dressé le présent procès-verbal en double expédition, auquel nous avons annexé pour le compléter l´extrait du plan cadastral ci-dessous, rectifié et mis à jour.

    Confolens, le 12 octobre 1894.

    [signature]

    [annexé sur la même feuille : extrait du plan cadastral de la commune de Lesterps rectifié et mis à jour]

    [annoté : Vu pour être annexé à notre arrêté de ce jour, Angoulême le 20 avril 1895, le préfet, signature illisible] ".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Dossiers communaux.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : Série O
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de Charente Limousine (c) Communauté de communes de Charente Limousine - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Moinot Emilie