Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Dax nord
  • Commune Herm
  • Emplacement dans l'édifice sacristie

D'après le poinçon de fabricant, ce ciboire néogothique est l'oeuvre de la maison Villard et Fabre, orfèvres à Lyon de 1901 à 1938. L'objet est documenté par une facture du 7 mars 1930, conservée dans les archives de la paroisse, à l'en-tête du fabricant-statuaire et marchand P. Prat de Toulouse. Elle mentionne l' "échange d'un ciboire argenté (125 fr.), contre un ciboire doré (275 fr.)" (Doc. 01). On peut supposer qu'il s'agit de celui-ci. Si tel est bien le cas, ce ciboire peut être attribué plus précisément à Louis François Maurice Fabre et à Robert Benoit Joseph Marcel Villard, fils de Jean-Joseph Villard à qui il succéda en 1923.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1930, daté par source
  • Lieu d'exécution
    Édifice ou site : Rhône-Alpes, 69, Lyon
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Villard Robert Benoit Joseph Marcel
      Villard Robert Benoit Joseph Marcel

      Orfèvre à Lyon, fils et successeur de Jean-Joseph Villard dans son association avec Louis François Maurice Fabre.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      orfèvre
    • Auteur :
      Fabre Louis François Maurice
      Fabre Louis François Maurice

      Docteur en médecine et orfèvre à Lyon, associé à Jean-Joseph Fabre. Né à Virieu-sur-Bourbre (La Tour-du-Pin, Isère) le 26 février 1876, fils de Jean Louis Victor Fabre et de Jeanne Valérie Marie Joséphine Gonot ; marié en premières noces à Lyon, le 15 janvier 1900, à Marie-Pauline Guillat (Lyon, 9 août 1878 - Lyon, 15 décembre 1913), fille de l'orfèvre lyonnais Louis Claude Guillat (1840-1917) et de Julie Bories ; marié en secondes noces à Lyon, le 2 décembre 1919, à Marie Louise Claudine Anier.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      orfèvre

Pied à six lobes, collerette, tige tubulaire, nœud torique, coupe dorée à l'intérieur et à l'extérieur, fausse-coupe ajourée, couvercle surmonté d'une croix sommitale. Seule la coupe est en argent. La bordure du pied et le couvercle sont décorés à la molette. Sur le pied et la fausse-coupe sont rapportés trois médaillons contenant un décor en bas relief fondu et serti en bâte. Le nœud est orné d'un décor rapporté et de motifs ciselés. Le pied, la fausse coupe ajourée et le couvercle portent un décor de faux filigranes. La croix sommitale est fondue.

  • Catégories
    orfèvrerie
  • Structures
    • pied, polylobé
  • Matériaux
    • argent, doré
    • laiton, fondu, ajouré, ciselé, décor à la molette, gravé, doré
  • Précision dimensions

    h = 30.

  • Iconographies
    • médaillon : tête, Christ souffrant, Vierge, saint Joseph
    • ange
    • croix, fleuron
    • ornementation, rinceau, palmette, feuille d'acanthe, feuille d'eau, feston, perle
  • Précision représentations

    Trois médaillons sur le pied portent les visages du Christ de douleur, de la Vierge et de saint Joseph ; ceux de la coupe figurent trois anges à mi-corps ; des motifs végétaux stylisés ornent le pied, des feuilles d'acanthe et palmettes le nœud, des rinceaux ajourés la fausse-coupe festonnée ; plusieurs rangs de perles rythment la tige et le couvercle ; la croix sommitale est fleuronnée.

  • Inscriptions & marques
    • garantie gros ouvrages 1er titre départements 1838-1973
    • poinçon de fabricant
  • Précision inscriptions

    Poinçon de fabricant (sur la coupe) : V + F (losange horizontal).

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Facture du marchand toulousain P. Prat adressée à l'abbé Bordes, concernant la fourniture d'un ornement noir et l'échange d'un ciboire argenté contre un doré, 7 mars 1930.

    Archives communales, Herm
Date d'enquête 2011 ; Dernière mise à jour en 2011
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel