Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fiche

Dénominationsciboire
Numérotation artificielle1
Aire d'étude et cantonLa Bastide-Clairence (commune)
AdresseCommune : La Bastide-Clairence
Emplacement dans l'édificesacristie

Ciboire exécuté 1838 et 1846 par les orfèvres parisiens Martin et Dejean, associés entre 1837 et 1846. Les médaillons du pied et de la fausse-coupe sont signés du médailleur Montagny (Fleury ou son fils Jean-Pierre). Les Vertus théologales s'inspirent de gravures en contrepartie d'après la prédelle du retable Baglioni de Raphaël (Pinacothèque du Vatican).

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Lieu d'exécutionCommune : Paris
Auteur(s)Auteur : Martin Charles Denis Noël
Martin Charles Denis Noël (1789 - )

Orfèvre parisien né vers 1789, actif place Dauphine à partir de 1826 ; reprend le fonds d'atelier d'Edme Gelez après la faillite de celui-ci en 1827, puis s'associe à son gendre Joseph Philippe Adolphe Dejean entre 1837 et 1846 (leur poinçon commun, insculpé le 23 novembre 1837, fut biffé le 2 septembre 1846). Marié en premières noces à Victoire Thérèse Demarest ou Dumarest (dont il eut Héloïse Marguerite, future Mme Dejean), puis en secondes noces, à Paris le 19 juin 1832, avec Angélique Henriette Bouhon (1804-1838). Source : geneanet.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Dejean Joseph Philippe Adolphe
Dejean Joseph Philippe Adolphe (1808 - )

Orfèvre parisien, né en 1808, fils de Ponce Dejean et d'Hélène Michaelis ; marié à Paris à Louise Pauline Baudinet, puis en secondes noces à Héloïse Marguerite Martin (morte à Paris le 22 novembre 1859), fille de l'orfèvre Charles Denis Noël Martin et de Thérèse Victoire Dumarest, dont il eut deux filles : Augustine Marie Cécile (1842), Mme Pierre Paul Leclerc, et Victoire Marie Emilie, en 1869 Mme Pierre Balvay. Dejean fut l'associé de son beau-père Charles Denis Noël Martin entre 1837 et 1846 (poinçon commun insculpé le 23 novembre 1837, biffé le 2 septembre 1846), puis travailla seul de 1846 à 1865 (insculpe un premier poinçon à son seul nom le 4 septembre 1846, puis un second en 1861).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Montagny Fleury
Montagny Fleury (1760 - 1836)

Médailleur né le 4 février 1760 à Saint-Étienne, mort à Marseille en 1836. Membre d'une dynastie de graveurs, qui comprenait son père Jean Montagny, ses oncles Clément le vieux (1730-?) et Philibert (1732-?), son frère aîné Clément le jeune (1756-1810) et son propre fils Jean-Pierre (1789-1862). Fleury Montagny collabora avec plusieurs orfèvres parisiens, parmi lesquels J.-A. Basnier, G.-J.-A. Bompart, Ch.-D.-N. Martin, J.-P.-A. Dejean, P.-H. Favier, A. Thierry.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
médailleur

Ciboire en argent doré de style néo-Renaissance, à pied circulaire, nœud piriforme (supprimé), fausse-coupe ajourée, couvercle à croix sommitale fondue. Seuls la coupe et l'intérieur du couvercle sont dorés.

Catégoriesorfèvrerie
Structurespied, circulaire
Matériauxargent, repoussé, ciselé au trait, ciselé au mat, estampage, fondu, gravé, doré
Mesuresh : 22.5 (hauteur actuelle sans la tige)
d : 11.0 (diamètre de la coupe)
d : 13.5 (diamètre du pied)
d : 12.5 (diamètre du couvercle)
Iconographiesles Vertus théologales, croix, IHS
ornementation, blé, roseau, raisin, volute, palmette, canaux, ruban
Précision représentations

Bouquets d'épis de blé, de grappes de raisin et de roseaux dans des cadres à volutes alternant avec des palmettes sur le talus du pied, frise de canaux sur le cavet et de feuilles d'eau sur le ressaut médian ; tresse sur la collerette ; effigies des Vertus théologales à mi-corps (inspirées de celles du retable Baglioni de Raphaël) dans des médaillons ovales horizontaux surmontés de nœuds de ruban et flanqués de cadres à volutes avec épis, roseaux et grappes de raisin ; croix sommitale fleuronnée, nimbée et timbrée du monogramme IHS sur le mamelon du couvercle.

Inscriptions & marquespoinçon de fabricant
garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973
signature, fondu
Précision inscriptions

Poinçons sur le pied, la coupe et le couvercle. Poinçon de fabricant : M & D, une ancre, deux étoiles (losange vertical). Signature (sur les médaillons des Vertus) : MONTAGNY F.

État de conservationoeuvre mutilée
manque
Précision état de conservation

La tige (à l'exception de la collerette inférieure) et le nœud ont été supprimés.

Statut de la propriétépropriété de la commune
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe