Dossier d’œuvre objet IM40005306 | Réalisé par
  • inventaire topographique
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
  • Commune Saint-Geours-d'Auribat
  • Emplacement dans l'édifice nef

Marie Baranger (1902-2003), élève de Maurice Denis et cofondatrice en 1934 de l'association "Art et Louange", se réfugia pendant la Seconde Guerre mondiale dans les Landes, où elle laissa de nombreux décors d'église dans la partie orientale du département, plus précisément dans le canton de Gabarret, parmi lesquels des chemins de croix à Arx (réf. IM40003128) et Baudignan (réf. IM40003082) et des peintures à Lubbon (réf. IM40003095 et 3096), Gabarret (réf. IM40003363 et IM40003364) et Betbezer-d'Armagnac (réf. IM40003211). Les aléas de la guerre la menèrent aussi en Chalosse en 1942-1943, où, à l'invitation de l'abbé Pascoualle, curé de Poyanne, elle exécuta pour le Carême de 1943 un chemin de croix dans l'église de cette commune (réf. IM40005180) et un autre dans l'annexe de Saint-Geours-d'Auribat.

Le précédent chemin de croix de l'église, constitué de chromolithographies à cadres de bois doré (et donc probablement différent de celui érigé par l’évêque Savy le 24 février 1839), est actuellement déposé au clocher.

  • Période(s)
    • Principale : 2e quart 20e siècle
  • Dates
    • 1943, daté par travaux historiques
  • Lieu d'exécution
    Commune : Saint-Geours-d'Auribat
  • Auteur(s)

La peinture est exécutée à fresque sur enduit de mortier. Chaque station, de format carré, est entourée d'un faux cadre peint, au sommet duquel est fixée une petite croix grecque en bois.

  • Catégories
    peinture murale
  • Structures
    • carré
  • Matériaux
    • mortier, support fresque
  • Mesures
    • h : 73 (hauteur avec le faux cadre)
    • la : 70 (largeur sans le faux cadre)
    • h : 60 (hauteur sans le faux cadre)
    • la : 59,5 (largeur sans le faux cadre)
  • Iconographies
    • cycle narratif, Passion
  • Précision représentations

    Le cycle commence à l'extrémité postérieure du mur gauche (sud) de la nef, près de la chaire à prêcher, se poursuit vers l'entrée, puis sur le mur antérieur, enfin sur le mur droit (nord) de l'entrée vers le chœur. Les scènes ne comportent qu'un petit nombre de personnages (généralement deux ou trois) figurés sur un fond architectural ou paysager schématique. La gamme colorée, très sobre, est réduite à un camaïeu de bruns, de beiges et de rouges éteints ; les faux cadres sont peints en marron.

  • Précision inscriptions

    Les stations IX, X, XI et XII, peintes sur le mur nord, présentent des traces de salpêtre sur la partie inférieure des compositions et des cadres.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Intérêt de l'œuvre
    À signaler

Périodiques

  • CAUSSÉ Françoise. "A propos de Marie Baranger et de ses fresques". Bulletin de la Société de Borda, 2011, 4e trimestre, p. 449-468 (sur Poyanne, p. 458).

Date d'enquête 2013 ; Date(s) de rédaction 2015
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel