Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Bidart (commune)
  • Commune Bidart
  • Emplacement dans l'édifice nef, murs gouttereaux

Ce chemin de croix est une œuvre originale du peintre d'origine bordelaise François Peltier (né en 1955), actif au château de Favols à Bias (Lot-et-Garonne), où il a créé de nombreuses œuvres religieuses, parmi lesquelles un autre chemin de croix d'esprit très voisin pour l'église de sa commune de Bias, près de Villeneuve-sur-Lot (2010). La commande du via crucis de Bidart, destiné à remplacer une série de reliefs en plâtre trop dégradés pour être restaurés, a été décidée à la Noël 2015 par l'abbé Jean-Paul Martinon et un conseil de paroissiens. Parmi quatre projets soumis par différents artistes français et allemands, celui de F. Peltier a été choisi en novembre 2016 et mis en œuvre les mois suivants. Le nouveau chemin de croix, acquis grâce à une souscription paroissiale, a été béni le vendredi saint 14 avril 2017 par Mgr Marc Aillet, évêque de Bayonne.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 21e siècle
  • Dates
    • 2017, daté par source
  • Lieu d'exécution
    Commune : Bias
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Peltier François
      Peltier François

      Peintre né à Caudéran (Bordeaux) le 7 septembre 1955, diplômé de l'Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles (peinture) et de l’École des Beaux-Arts d'Anderlecht (gravure), il a exposé, outre la France, dans six pays européens, et a réalisé de nombreux décors d'églises. Site internet : http://www.favolus.com.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre attribution par source

Série de tableaux peints sur d'étroits panneaux de bois blanc non encadrés. Technique : peinture à l'huile avec glacis, rehauts dorés à la feuille d'or brunie à l'agate (croix et nimbe du Christ).

  • Catégories
    peinture
  • Structures
    • rectangulaire vertical
    • non encadré
  • Matériaux
    • bois blanc, support, en un seul élément peinture à l'huile, doré à la feuille d'or à l'eau
  • Mesures
    • h : 124,5
    • la : 32,5
  • Précision dimensions

    Dimensions totales des panneaux.

  • Iconographies
    • cycle narratif, Passion
  • Précision représentations

    Chaque tableau, à la composition condensée et d'une grande économie de moyens, met en scène le Christ au premier plan, en buste ou à mi-corps, accompagné de deux, trois ou quatre personnages (la Vierge, Simon, Véronique, les soldats romains...) saisis en plan rapproché sur un fond uni rouge sang symbolisant le sacrifice christique ; les têtes d'autres personnages secondaires sont figurées en camaïeu de vert ou de bleu à l'arrière-plan ; le décor de la scène est réduit à quelques lignes abstraites. Dans treize des quatorze scènes, la Croix, le pourtour et les rayons du nimbe crucifère du Christ sont dorés à la feuille ; dans la scène de la Mise au tombeau (station XIV), c'est la silhouette découpée de la grotte qui est dorée ; les griffures que porte le bois de la Croix symbolisent, selon les dires de l'artiste, "les sévices infligés au Christ et la marque de nos péchés qu'il rachète". Un personnage étranger au récit néotestamentaire a été inséré à la station V : le bienheureux Louis-Édouard Cestac (Bayonne, 1801 - Anglet, 1868), fondateur en 1838 des Servantes de Marie d'Anglet, béatifié à la cathédrale de Bayonne le 31 mai 2015, ici représenté aidant Simon de Cyrène à porter la croix du Christ. A la station VI, sainte Véronique est figurée sous les traits de la sœur et collaboratrice du bienheureux Cestac, Marie-Louise Élise (Bayonne, 1811 - Bayonne, 1849), en religion sœur Marie-Madeleine.

  • Inscriptions & marques
    • inscription concernant l'iconographie, manuscrit, sur cartel
    • numéro de série, peint
  • Précision inscriptions

    Inscription concernant l'iconographie (peinte sur un cartel métallique rectangulaire apposé sous la station V) : Louis Edouard Cestac / 06.01.1801 27.3.1868 / Il fut le fondateur de la congrégation / des Servantes de Marie / présentes dans notre paroisse / depuis la création de l’œuvre.

    Numéro de chaque station inscrit en chiffres romains au sommet de la composition.

  • État de conservation
    • bon état
  • Statut de la propriété
    propriété d'une association cultuelle, Acquis par souscription paroissiale en 2017.
  • Intérêt de l'œuvre
    À signaler
Date d'enquête 2020 ; Dernière mise à jour en 2021
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice
Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Commune : Bidart
Adresse : place, Sauveur Atchoarena, rue de l', Église, avenue Atherbéa