Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Mugron
  • Commune Mugron
  • Adresse route de Pomarez
  • Commune : Mugron Adresse : ancien presbytère

Le chemin de croix (via crucis) de la chapelle du cimetière fut érigé par Mgr Épivent, évêque d'Aire, le 26 décembre 1863. Ces "tableaux" sont certainement identifiables à la série ici étudiée, qui fut longtemps déposée à l'ancien presbytère de la paroisse. Les lithographies portent la seule mention "Turgis", qui désigne probablement Louis-Auguste Turgis "fils" (1818-1894). Toutefois, un exemplaire du même modèle conservé à l'église Saint-Jean-Baptiste d'Ousse-Suzan (réf. IM40002286) porte la lettre complète "Paris, chez Vve Turgis, rue St Jacques, 16 - Lith. de Turgis - et à Toulouse, rue St Rome, 36." Une autre série identique à l'église de Soleilhas (Var), acquise avant 1853, comporte les mêmes mentions. On peut donc attribuer l'exemplaire mugronnais à la collaboration de Louis avec sa mère la veuve Turgis, née Marie Adélaïde Delisle (1788-1856), successeur en 1825 de son mari Jean-Baptiste, le fondateur de la maison en 1820. Un autre exemplaire, aquarellé, a été placé en 1848 à l'église Saint-Martin du Mus à Doazit, dans le même canton.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1863, daté par source
  • Lieu d'exécution
    Édifice ou site : Ile-de-France, 75, Paris
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Turgis Louis Auguste , dit(e) Turgis jeune
      Turgis Louis Auguste

      Prénom usuel : Louis. Né à Gouville-sur-Mer (Manche) le 2 mai 1818 et mort à Paris (au 60, rue des Écoles) le 31 mars 1894) ; fils de Jean-Baptiste Louis Turgis (1785-1825) et de Marie Adélaïde Delisle (1788-1856), la "veuve Turgis". Marié à Paris, le 28 avril 1852, à Marie Félicie Seguin (Blois, 14 mars 1828 - Paris, 16 novembre 1888), fille de Pierre Félix Séguin (1799-1888), gantier, et de Marie Julie Sophie Boy (1805-1891), dont il eut sept enfants : Marie Louis Fernand (1853-1888), Marie Joseph Albert (1854-ap. 1894), éditeur d'estampes, Marie Louise Sophie (1855-1856), Louise Marie Adélaïde (1857-1910), en 1877 Mme Emmanuel Marie Chesnel, Marie Félix Paul (1859-1943), Marie Joséphine Eugénie (1864-1918), en 1885 Mme Louis Guillier, et Marie Sophie (1865-1941), en 1885 Mme Paul Guillier. Source ; Geneanet.

      Imprimeur-lithographe, fils d'imprimeur, Louis Turgis succède à sa mère et à son frère Almire (ou Élimir) Auguste (1815-1884) à partir du 10 juillet 1856 (brevet). Installé au 80, rue Serpente (1857), puis au 10 & 12, rue des Écoles, enfin au 60, rue Serpente, il crée une succursale à New-York (41 Barclay Street, 78 Duane Street, 83 Saint Leonard).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      lithographe signature

Lithographies rectangulaires horizontales, présentées à l'origine sous verre dans des cadres de bois (perdus).

  • Catégories
    estampe
  • Structures
    • rectangulaire horizontal
  • Matériaux
    • papier, support lithographie
  • Mesures
    • h : 30,3
    • la : 39
  • Précision dimensions

    Dimensions de la feuille. Dimensions de la scène gravée, au coup de planche, à l'intérieur du trait carré : h = 19,3 ; la = 29,2.

  • Iconographies
    • cycle narratif, Passion
  • Inscriptions & marques
    • inscription concernant le titre, français, espagnol, anglais, imprimé
    • lettre, imprimé
  • Précision inscriptions

    Légende en français, espagnol et anglais, de part et d'autre du numéro de la station en chiffres romains. Lettre (sous le trait carré) : Paris Turgis rue S. Jacques, 16. - Lith. de Turgis - et à Toulouse, rue St Rome. 36.

  • État de conservation
    • manque
    • mauvais état
    • oeuvre déposée
  • Précision état de conservation

    Il manque cinq stations (III, IV, V, IX et XIV). Les stations restantes ont perdu leur cadre. La plupart des estampes (en particulier la station X) présentent des déchirures, des trous d'insectes, des piqûres de rouille et des taches d'humidité. Longtemps déposées dans le grenier du presbytère, elles ont été transportées après la désaffectation de celui-ci chez un particulier.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Registre paroissial de l'église de Mugron (1842-1950) ("Diocèse d'Aire, paroisse de Mugron, doyenné de Mugron. Registre paroissial de l'église de Mugron à commencer du 25 août 1842").

    Archives paroissiales, Mugron
    p. 21 (année 1863)

Bibliographie

  • BESSELÈRE Jean-Pierre. Petite chronique paroissiale à Mugron.

    p. 55-69

Annexes

  • Extrait du registre paroissial de Mugron (1842-1950) relatif à l'érection du "via crucis" de la chapelle du cimetière, 26 décembre 1863 (AP Mugron)
Date d'enquête 2014 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice
Chapelle du cimetière, dite chapelle Saint-Michel

Chapelle du cimetière, dite chapelle Saint-Michel

Commune : Mugron
Adresse : route de Pomarez