Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château Ricaudet-Troussas

Dossier IA33004069 inclus dans Hameau de Troussas réalisé en 2013

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Précision dénominationchâteau viticole
AppellationsChâteau Ricaudet-Troussas
Parties constituantes non étudiéesresserre, parc
Dénominationsdemeure
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive gauche)
AdresseCommune : Valeyrac
Lieu-dit : Troussas
Cadastre : 2011 B 295

L’abbé Baurein mentionne, dans ses Variétés bordeloises (vers 1784-1785), l’existence du nom Ricaudet pour désigner également le hameau de Troussas.

Sur le plan cadastral, aucune construction ne figure à l'emplacement de la demeure actuelle.

Philippe Brannens constitue un important vignoble à Troussas dont la production s’élève, en 1868, à 130 tonneaux. Parallèlement, il fait appel à l’architecte Jean-Édouard Bonnore pour la construction du château. D’après, le registre des augmentations-diminutions du cadastre, la construction du château est achevée en 1877. La propriété prend le nom de Château Troussas au début des années 1880.

Au cours des années 1890, un autre vignoble porte le même nom. Probablement pour se différencier, Château Troussas devient Château Ricaudet-Troussas. Le vignoble reste dans la famille Brannens jusqu’au début des années 1950.

La ferme située au sud-est du hameau a vraisemblablement abrité les dépendances du domaine.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1877, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bonnore Jean-Édouard
Bonnore Jean-Édouard (19/10/1820 - )

FERET Edouard, Statistique générale de la Gironde, Personnalités et notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 :

"BONNORE (Jean-Edouard)

Architecte, né à Lesparre (Gir.) le 19 octobre 1820. Élève de Jules Bouchet à Paris, sous le patronage de Visconti, archit. Fixé à Lesparre en 1852, architecte de l’arrondissement et de la ville de Lesparre, du lazaret de Trompeloup ; a été membre correspondant de la commission des monuments historiques de la Gironde. A fait édifier ou restaurer dans les arrondissements de Lesparre, de Blaye et de Libourne 24 églises dont 18 neuves ; ce sont celles de Lesparre, Carcans, Vendays, St-Vivien (les nefs, l’abside et le clocher, monument historique de 1re classe, vient d’être reconstruite, sous la direction de M. Bonnore, aux frais de l’Etat) ; Verdon, Talais, Grayan, Naujac, Ordonnac, Potensac, St-Girons, Pugnac, Saugon, Donnezac, St-Androny, St-Caprais, Néac, St-Christoly-de-Médoc (façade principale, monument historique). Nous pourrions énumérer plus de vingt mairies, écoles ou presbytères et un grand nombre de maisons bourgeoises ou châteaux parmi lesquels nous citerons : le château de Sipian, à Valeyrac (V. son dessin, tome II, p. 511) ; château du Port, à M. Eycart de Morin, à St-Vivien ; château de P. Bert, à Talais ; château Troussas, à M. Ph. Brannens, à Valeyrac. Citons encore le portail du cimetière de St-Estèphe et les plans d’un nouveau lazaret projeté à Padarnac, etc. Auteur de : Quatre vues pittoresques de la vieille église de Soulac, avec notice descriptive et hist., Bx, s. d., in-f°, 2pp. de texte et 4 lith."


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

La demeure se situe à l’extrémité nord-est du hameau Troussas.

De plan rectangulaire, elle est établie sur un niveau en soubassement et compte un étage carré et un étage de comble. La façade principale traitée en bossage continu s’ouvre vers le sud-ouest, côté jardin. Elle est précédée par un escalier droit.

Le rez-de-chaussée de la façade postérieure est accessible par un imposant escalier tournant à deux volées. La travée centrale forme un avant-corps à trois pans.

Sur l’ensemble des élévations règnent bandeaux, cordons et corniche moulurée.

La toiture brisée en ardoise est percée de lucarnes à frontons cintrés et triangulaires.

Le soubassement abrite l’ancienne cuisine avec cheminée et une cave. Au niveau du rez-de-chaussée, deux salons ont conservé leurs décors moulurés et leurs boiseries.

Murscalcaire pierre de taille bossage
Toitardoise
Étagesrez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans brisés croupe brisée
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
escalier de distribution extérieur : escalier en fer-à-cheval en maçonnerie
Techniquessculpture
Représentationsvolute, fronton, cercle

Estuaire

TRAVEE5
FORBAIEarc segmentaire (porte) ; arc segmentaire (fenêtre) ; agrafe (porte) agrafe (fenêtre)
POSRUEen alignement
POSPARCen retrait
ORIENTsud-ouest
VUEvue étendue
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Complément bibliographique

    FERET Edouard, Statistique générale de la Gironde, Personnalités et notables girondins. De l’Antiquité à la fin du XIXe siècle, Bordeaux, 1889, p. 82 :

    "BONNORE (Jean-Edouard) Architecte, né à Lesparre (Gir.) le 19 octobre 1820. [...] Fixé à Lesparre en 1852, architecte de l’arrondissement et de la ville de Lesparre, du lazaret de Trompeloup ; a été membre correspondant de la commission des monuments historiques de la Gironde. A fait édifier ou restaurer dans les arrondissements de Lesparre, de Blaye et de Libourne [...] un grand nombre de maisons bourgeoises ou châteaux parmi lesquels nous citerons : [...] château Troussas, à M. Ph. Brannens, à Valeyrac"

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Gironde. 3 P 538 : Matrices cadastrales, 1853 - 1891.

    Archives départementales de la Gironde, Bordeaux : 3 P 538
Bibliographie
  • BAUREIN Abbé. Variétés bordeloises ou essai historique et critique sur la topographie ancienne et moderne du diocèse de Bordeaux. Bordeaux : Labottière (frères), imprimeur libraires, 1784, t.2.

    p. 57
  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1868 (2e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1881 (4e édition).

  • COCKS Charles, FERET Edouard. Bordeaux et ses vins classés par ordre de mérite. Bordeaux : Féret, 1908, enrichie de 700 vues de châteaux viticoles (8e édition).

  • FERET Edouard. Personnalités et notables Girondins de l'antiquité à la fin du XIXe siècle. Bordeaux : Féret et L'Entre-deux-mers, 2009, fac-similé de l'édition de 1889.

(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Bordes Caroline