Logo ={0} - Retour à l'accueil

Château fort (détruit)

Dossier IA23001580 réalisé en 2009

Fiche

Dénominationschâteau fort
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Bonnat
AdresseCommune : Nouzerolles
Lieu-dit : Bourg
Cadastre : 1836 B 197 ; 2008 B 85, 86, 87

L´église Saint-Pierre-ès-Liens, dont les parties les plus anciennes datent du 12e siècle, est le dernier vestige bâti de l´ancien château fort féodal : elle correspondait autrefois à la chapelle des seigneurs.

En 1209, la seigneurie de Nouzerolles appartenait à Pierre Ajasson. Au 15ème siècle, elle appartenait à la famille Blanchefort. En 1617, elle est passée à François II de Chabannes qui se qualifiait de comte de Saignes, vicomte de Nouzerolles, seigneur de Boislamy et de Marjol. L'une des filles de Louis de Chabannes a épousé le 1er janvier 1747 le comte Gabriel de la Marche, résidant au château de Puyguillon à Fresselines. La seigneurie de Nouzerolles lui serait alors revenue en dot, puisque dans l´acte de baptême de Gabriel de la Marche le 26 novembre 1749, ce dernier est désigné comme seigneur de Nouzerolles. Ils sont restés seigneurs de Nouzerolles jusqu´à la Révolution. Le domaine a alors été vendu comme Bien National et la chapelle est devenue quelques temps après église paroissiale, l'église du bourg (actuellement chapelle Saint Antoine dans le bourg) ne pouvant accueillir l'ensemble des paroissiens. La butte sur laquelle se dressait le château fort est encore visible au sud-ouest, tandis que la partie nord-est a été aplanie dans les années 1960. La quasi totalité des douves a été progressivement comblée entre les années 1950 et les années 1990 : il n'en reste qu'une infime partie, de quelques mètres de long, qui a été conservée pour canaliser les sources alentours. Elles ceinturaient auparavant une grande partie de la parcelle et un pont en bois permettait de les franchir pour se rendre à l'office. Lorsque ces fossés ont été comblés, un bardage en bois ancien et intact a été mis au jour. Recouvert de terre, ce système maintenait depuis des siècles la forme des douves et facilitait vraisemblablement leur entretien.

Période(s)Principale : Moyen Age , daté par source , (détruit)
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Belzic Céline
Belzic Céline

Chargée de recherche, Conservation du Patrimoine, Conseil départemental de la Creuse, 2008-2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.